Nutrition

Alimentation et ventre plat : comment améliorer sa digestion ?

Partager l'article

Maux de ventre, sensations de ballonnement et d’inconfort… Si les repas riment avec plaisir, la digestion qu’ils engendrent n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Bonne nouvelle : avoir un ventre plat peut passer aussi pour l’amélioration de son transit en adoptant quelques bons réflexes. Voici quelques bonnes pratiques à suivre pour un ventre plat et améliorer son confort digestif ! 

Ballonnement estomac : quelles en sont les causes ? 

Ballonnements, aigreurs d’estomac, gaz et autres troubles digestifs : de nombreux maux de ventre peuvent gâcher notre confort ! 

En règle générale, les ballonnements proviennent d’une difficulté de l’organisme à bien digérer. Cette digestion difficile peut s’expliquer par de multiples raisons : 

  • Elle peut résulter d’une consommation répétée de certains aliments, susceptibles de provoquer des gaz notamment. C’est le cas de certains légumes fermentés comme les choux, les choux-fleurs et les brocolis.
  • Les graisses alimentaires sont également réputées pour compliquer les processus digestifs. En gros, ces graisses entraînent une stagnation du bol alimentaire (c’est-à-dire les aliments ingérés), ce qui complique la digestion, et crée ces sensations de ballonnement. 

Alimentation ventre plat : que faut-il privilégier ? 

Quels sont donc les aliments à limiter pour perdre du ventre ? 

D’abord, il faut garder en tête que chaque organisme est unique, et réagit différemment suite à l’ingestion d’un aliment. Il n’existe aucun aliment qui soit à bannir entièrement ou à privilégier à 100% !! Il faut tester surtout ce qui marche pour vous !

Par contre, il est essentiel de faire les bonnes associations entre les aliments, en variant son alimentation au maximum. En diversifiant votre consommation de fruits, légumes et féculents, vous réduisez les risques de pâtir d’éventuels effets secondaires, résultant d’une consommation répétée d’un même aliment. 

En règle générale, une alimentation pour ventre plat implique de :  

  • Réduire les matières grasses quand on cuisine, en privilégiant le four plutôt que les fritures par exemple. Bon à savoir : les matières grasses stimulent les mouvements gastro-coliques de l’intestin. Quand vous en abusez, ça crée des troubles digestifs, comme des crampes d’estomac ou des ballonnements.
  • Éviter les aliments transformés, qui vont entraîner une fermentation intestinale (ce qui provoque, entre autres, des gaz).
  • Consommer les fromages fermentés avec modération. Comme tout ce qui est fermenté, en gros. 
  • Ne pas trop abuser du pain complet, du pain aux céréales, et des céréales complètes en général. Attention, je parle ici de bien doser, et non de supprimer ces aliments. Ils restent très bénéfiques pour la santé mais contiennent beaucoup de fibres. Et les fibres peuvent causer des problèmes digestifs si vous avez l’estomac fragile (si vous souffrez du syndrome du côlon irritable par exemple). 

Comment avoir un ventre plat : le rôle des probiotiques

La flore intestinale (également appelée microbiote), ça vous parle ? Cette flore renferme des milliards de bactéries aux espèces très différentes. Pourquoi ce microbiote est important, me direz-vous ? Parce qu’il joue un rôle majeur dans la digestion des aliments. Ce sont ces bactéries qui permettent au nourrisson de digérer le lait maternel, par exemple.

Mais ce n’est pas tout : le microbiote est aussi le garant de notre système immunitaire. 70 % de nos cellules immunitaires proviennent des intestins, rien que ça !!! 

Mais si la flore intestinale est essentielle, elle est aussi très fragile. Certains facteurs peuvent l’abîmer (aliments ultra transformés, médicaments, stress…) et augmenter sa perméabilité.

Pour se reconstituer une flore intestinale et bien la protéger, les probiotiques sont essentiels. Il s’agit là de ferments lactiques ou de bactéries vivantes. Quand on les intègre à notre alimentation, ils fluidifient notre transit et apportent un peu d’équilibre à notre microbiote !

D’ailleurs, l’OMS définit les probiotiques comme « des bactéries vivantes qui, lorsqu’elles sont consommées régulièrement et en quantité suffisante, exercent un effet potentiellement bénéfique sur la santé »

Où trouver ces bonnes bactéries ? 

  • Les probiotiques peuvent être naturels et présents dans certains aliments comme les yaourts et laits fermentés, la choucroute, les jus de légumes lacto-fermentés (jus de betterave ou de carotte), le pain au levain, certains produits asiatiques comme le miso ou le tamari, le kéfir… 
  • On peut aussi les consommer sous forme de compléments alimentaires. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien pour choisir ceux avec les meilleures souches et nombre d’UFC (unités formants colonies).

Alimentation ventre plat : mes astuces pour une meilleure digestion

Au-delà de ce qui se passe dans notre intestin, d’autres facteurs peuvent avoir un impact sur notre digestion et votre ventre non plat. Voici quelques bons réflexes à prendre pour mieux vivre ses prises de repas :

  • Prendre l’habitude de bien mâcher : la mastication est essentielle – tout processus de digestion commence par là d’ailleurs. Rappelez-vous, aussi, que notre cerveau a besoin de 20 bonnes minutes (au moins) pour réaliser qu’un repas est en cours et qu’il doit libérer les molécules responsables du sentiment de satiété. C’est pourquoi il est essentiel de bien mâcher. 
  • Manger lentement et savourer. Prenez l’habitude de dissocier les écrans de vos repas. Pour ressentir la satiété et éviter de trop manger, vous avez besoin de vous concentrer sur vos sensations. Voyez plutôt le repas comme un moment de partage, si vous êtes en famille ou entre amis, ou comme un moment d’introspection. 
  • Manger à heure fixe : Cette régularité permettra à votre organisme d’enclencher de bons mécanismes de digestion. C’est aussi un moyen d’éviter les repas compulsifs résultant d’un sentiment de faim prolongé et non assouvi. La pire des choses à faire, pour votre équilibre digestif ? Sauter régulièrement des repas et multiplier les grignotages.
  • Bien s’hydrater : Pour avoir un ventre plat, c’est vraiment la base. On recommande d’ailleurs de boire au moins 1.5 L d’eau par jour (incluant thé infusions en tout genre – non sucrées ;)). Le must : boire quelques gorgées régulièrement tout au long de la journée, et éviter de trop boire pendant le repas, au risque de se couper l’appétit.
  • Maintenir une activité physique régulière : cela va sans dire ! Sur le long terme, le sport permet de mieux digérer. En développant les muscles de votre ceinture abdominale, vous améliorez l’assimilation des nutriments et évitez ballonnements, crampes, et autres réjouissances.

La fausse bonne idée ? S’allonger après un repas riche en attendant que ça passe. Plus vous restez inactif.ve, plus vous faites pression sur votre estomac, et entravez le processus de digestion.

En fait, c’est simple : plus vous mettrez votre corps en mouvement, plus vous stimulerez l’activité de votre système digestif.

Le bon réflexe à adopter après un repas trop riche: sortir quelques minutes pour faire une petite balade digestive. D’ailleurs, selon une étude menée par des chercheurs américains, les promenades digestives effectuées après le dîner permettraient de faire baisser le taux de sucre dans le sang ! 

Pour en savoir plus sur ces activités non sportives qui vous font bouger et activent votre métabolisme, je vous invite à lire mon article dédié à la pratique du N.E.A.T : le Non-Exercice Activity Thermogenesis.

  • Apprenez à gérer votre stress ! On dit souvent que l’estomac est notre deuxième cerveau. Après tout, il renferme plus de 100 millions de neurones. Or, un excès de stress peut complètement dérégler nos intestins et notre système digestif. Ménagez le vôtre, en vous ménageant !

Faire de l’exercice pour ventre plat

Dans mon programme de sport intitulé “DÉFI VENTRE PLAT”, je vous aide à muscler votre ventre, perdre du tour de taille et améliorer votre transit en 30 jours.

Le but de ce programme complet, est de vous donner les clés pour cerner les causes de votre ballonnement et vous guider à travers des menus et des exercices ventre plat ciblés.

exercices abdos, ventre ferme, meilleurs exercices abdos

Au programme du DÉFI VENTRE PLAT :

  • 1 guide pédagogique complet validé par un gastro-entérologue et un diététicien pour mieux comprendre l’absence de ventre plat.
  • 4 vidéos exclusives de renforcement musculaire spécifiques aux différentes zones des abdominaux
  • 4 challenges de gainage innovants
  • 1 carnet de 17 recettes exclusives
  • 30 jours de menus et leurs listes de course associées

Partagez-moi en commentaires votre expérience ! Avez-vous une alimentation spécifique pour préserver votre ventre et votre transit ? Quelles sont vos solutions anti-ballonnement et ventre plat ?


Commentaires

Derniers articles