SPORT

Il n’est jamais trop tard pour surfer

Partager l'article

Hello !! Trop excitée d’enfin pouvoir partager en vidéo mon expérience de surf à Lanzarote de Décembre dernier !! Dans cet article je vous parle de comment se préparer à ses premières leçons de surf, comment apprendre à surfer mais surtout, de ne se fixer aucune limite, de ne pas se cantonner à des croyances, et de laisser vos enfants faire des trucs cools.

C’était mon rêve de gamine. Mon rêve d’ado ! Depuis que j’ai vu Point Break à 14 ans en VHS, j’ai ce petit truc qui trotte dans ma tête et qui ne me lâche pas. J’ai toujours rêvé d’apprendre à surfer. Beaucoup plus que de faire de la voile, je ne sais pas pourquoi. Ce délire de descendre et de glisser sur l’océan. Pourquoi est-ce que je ne l’ai jamais fait plus tôt ?

Vacances linguistiques

Je pense que c’est psychologique ! Ado je n’en ai jamais eu l’occasion. Je n’ai jamais non plus trop réclamé à mes parents, ce n’était pas ma personnalité. Parce que peut-être qu’un jour j’avais du leur en parlé, mais sûrement qu’ils avaient trouvé qu’une autre colonie de vacances linguistique était mieux qu’une colonie pour apprendre le surf…

Puis jeune femme je ne traînais pas dans un groupe de gens qui faisaient du surf. Donc de fil en aiguille, le temps est passé. Et je me suis retrouvée à 35 ans, maman de 2 enfants … Un peu trop tard pour apprendre le surf, non ? Je ne sais pas pourquoi je m’interdisais le truc …

Mais au final ? Qu’est-ce qu’il n’est jamais trop tard de faire ? Pourquoi est-ce que l’on se fixerait des limites mentales comme cela ?

Rien n’est impossible

En fait, c’est au détour d’une conversation avec Anaïs et Fleur de chez BIOTHERM. Les deux enceintes jusqu’au cou !! On parlait de ce qu’on ne ferait plus et de ce que l’on peut oublier de faire une fois que l’on est maman. Et c’est là que je leur ai parlé de mon regret de ne jamais m’être mise au surf.

Et c’est là que l’idée est venue ! Montrer aux femmes (et aux hommes) que rien n’est impossible, que rien n’est trop tard. C’est vraiment ça l’esprit Biotherm, Live More. Des cosmétiques qui accompagnent aussi dans les moments forts de la vie. Pour vivre à fond. Intensément.

J’allais apprendre à surfer !!

Bref, quelques mails et coups de fils plus tard : le voyage était organisé !! ENFIN !! J’allais apprendre à surfer !!

Pour me préparer, j’ai demandé conseil à Denise, la Blondie Yogi. Une copine prof de yoga en Italie, qui surfe super bien. Elle m’a dit que pour se préparer à surfer, le mieux c’était de faire du yoga (pour la souplesse du dos surtout), de la course à pied (pour le cardio et les jambes) de la natation crawl (pour les épaules et le dos). Ce que j’ai fait.

C’est Denise aussi qui m’a conseillée de m’adresser à Soul Rider Camp, pour organiser le voyage. Parce que j’étais prête à partir à Biarritz !!! Mais en effet, Lanzarote c’était un bon compromis entre la France à  5°C, et le Costa Rica 10 fois trop loin !!

Processed with VSCO with s2 preset

Squat du surfer et burpee

Tout ça c’est bien. Mais en réalité, ce qui va vraiment vous aider ce sont ces 4 mouvements à pratiquer. Le squat du surfer, ou le take off hors de l’eau. Le burpee (des milliers de burpee yeah), le swimming Pilates, et la planche / fente alternée.

Si avant vos premières sessions de surf vous pratiquez cela : vous allez vraiment vous sentir à l’aise dans les premiers cours.

Ensuite … Ensuite, c’est surtout du relâchement. Et du lâcher prise ! Tu te prends 1000 vagues en 2 heures. C’est pas grave !!

En résumé pour ce début, je voulais juste vous dire que OUI c’est possible de devenir une surfeuse, même à 35 ans, même maman de 2 enfants. Je voulais aussi vous inciter à être à l’écoute de vos enfants, dans leurs préférences sportives ou de loisir en général. Si un jour ils ont envie de faire des trucs cools : comme surfer, faire du skate board, du wake board … n’importe quel sport de glisse. C’est pas QUE pour les mecs et pour les accros au streetwear. Si ils expriment l’envie de faire un sport que vous n’appréciez pas totalement : ce n’est pas vous qui décidez. C’est eux !! Merci 😉

La suite au prochain épisode, mon premier take off, mes kiffes, mes doutes … Tout !! Semaine prochaine !! Abonnez-vous à ma chaîne YouTube pour ne rien râter de mes vidéos !


Commentaires
  • marie
    28 février 2019 à 14:29

    bon ben c’est pas gagné le surf mignonne !

    Répondre
    Annuler

  • CHRISTELLE
    16 février 2017 à 00:54

    wow ce post m’a vraiment inspirée, comme quoi tout est dans la tête, moi à bientôt 30 ans je me disais oh je serais pas trop ridicule look; Surtout que je ne suis pas très « eau ». Mais je suis Sure que les sensations sont excellentes;

    Répondre
    Annuler

  • Cécilia
    10 février 2017 à 17:07

    Idem ici! 34 ans l’été dernier, 2 enfants, les vacances à Cap Breton en club pension complète, tu sais le club qui prend en charge tout, tout, tout, même tes enfants 🙂
    Et l’opportunité d’apprendre le surf ! C’était LA bonne occasion, je n’ai pas hésité et c’était trop fort de se retrouver avec des ados, on se sent décalé au début et finalement on s’y retrouve tous.
    Maintenant j’ai 35 ans et dans 1 mois je me donne encore l’opportunité de surfer mais sur la neige cette fois ci… ça fait tellement d’années que je repousse mais pas cette fois. Jamais trop tard en effet, faut juste se lancer.

    Répondre
    Annuler

  • Pauline
    9 février 2017 à 21:33

    Au top Lucile !! Je suis bien contente que tu te sois lancée! j’ai essayé pour la 1ère fois à Bali et j’ai amené mon mec et sa maman avec moi (elle a 52 ans!!) ; franchement les sensations sont indescriptibles…et les courbatures l’ont été aussi !!! je n’étais pas hyper conditionnée pour m’y mettre mais c’est pas trop grave. J’ai voulu tester. Et j’aimerai m’y mettre plus sérieusement un jour 🙂 hâte de voir la suite des vidéos, merci pour ta motivation qui ne me quitte pas!

    Répondre
    Annuler

  • Kris
    9 février 2017 à 18:37

    Pareil j’ai commencé à surfer vers 27 ans et je ne surfe toujours pas bien mais je prends du plaisir à chaque fois même quand l’eau est à 12 degrés en Bretagne #surfcagoule ! Par contre un truc important avant de commencer le surf c’est qu’il faut surtout ne pas avoir peur de l’eau et des vagues… j’ai encore fait un stage à Tenerife cet hiver et j’ai vu trop de nanas complètement flippée apres avoir pris une « machine à laver » (c’est quand on se fait brasser par la vague pendant des 10aines de secondes) et elles ont été obligées d’arrêter le stage…
    A part ca c’est vraiment le meilleur sport que je connaisse mais aussi l’un des plus durs et des plus ingrats tu rames tu rames tu rames pour peu de vagues au final mais quand on en a une c’est tellement bon !! Bravo pour cette chouette expérience et vidéo !!

    Répondre
    Annuler


Derniers articles