SPORT

La formation de coach sportif

Partager l'article

J’ai reçu des dizaines de messages ces derniers mois à propos de ma formation de coach sportif. Parfois vous êtes jeunes, parfois moins jeunes à vouloir tenter le diplôme de coach. Vous êtes souvent perdus, en reconversion, et depuis quelques temps tentés par des formations accélérées qui s’ouvrent en France et dans les pays frontaliers.

Je pense qu’en France nous avons, enfin VOUS avez l’immense chance de pouvoir faire appel à des coachs sportifs ultra formés. Le diplôme d’état, Le BE des métiers de la forme – devenu le BP JEPS Agff en 2008 – est un diplôme sanctionnant une formation très exigeante tant sur les connaissances théoriques que sur la pratique du métier.

Anatomie, physiologie du sport, gestion des pathologies, configuration d’un entraînement, planification d’une remise en forme, préparation physique spécifique, obésité, maternité, ancienneté … Le spectre des cas étudiés est très très large. La formation dure 1 an complet, et est très intense.
Et pour accéder à cette formation il faut être motivé. Car les écoles ne prennent que sur ‘concours’ dans lequel il faut montrer que l’on sait faire des tractions, des squats en poids de corps, des développés couchés très lourds, suivre des cours de fitness, et que l’on a déjà des connaissances basiques = bref, que l’on s’est préparé.

Donc moi j’ai le BP Jeps Agff = comprenez Brevet Professionnel Jeunesse Education Physique et Sportive mention Activité de gym, forme et force. C’est complètement barbare comme nom je suis bien d’accord. Il s’agit du seul diplôme d’état en 1 an qui donne droit légalement de donner des cours collectifs de fitness à tous, et de proposer du coaching et de la préparation physique individuelle.
Ensuite il y a d’autres formations : la licence pro, le DEJEPS et la licence Staps = toutes les infos sur le site de Pôle Emploi.

Exigence

Ces 4 formations citées au dessus – représentent des valeurs sûres. Une assurance pour les consommateurs d’être en de bonnes mains, bien formées, qui ne feront pas n’importe quoi.

Perso, pour accéder à ma formation – à l’IMF à l’époque – j’en ai bavé. Mais vraiment. J’étais ultra pratiquante … Mais j’étais loin de m’imaginer ce qu’était la vraie muscu qui te fait porter une barre de squat à 65 kg. J’ai du m’entraîner 6 mois pour présenter le concours. Et je n’en menais pas large le jour J. Lorsque j’ai été acceptée, j’ai découvert l’exigence physique du diplôme. Muscu de dingue 2 fois par semaine minimum, cardio en permanence, 4h à 6h de cours théoriques par jour, alternance dans un club de sport le soir.
C’est hyper dur. Mais au moins on sait ce que c’est qu’un vrai entraînement.
Et pour la théorie ne pensez pas que ce soit facile. Au premier semestre j’ai même eu les rattrapages. Ça ne déconne pas avec l’anatomie du mouvement.

Alors oui c’est vrai que c’est tentant d’aller voir du côté des ‘micro formation’ ou ‘formation accélérée’. Dès lors que l’on sait courir 1h30, ou faire 50 pompes, de penser que l’on en sait assez pour devenir un professionnel de la forme. Et qu’avec quelques polycopiés sur 1 ou 2 mois ou par correspondance on apprend le métier … J’en doute personnellement.
Oui cette personne est peut-être plus en forme que vous. Mais sait-elle vous protéger ?

Intégrité Physique

Parce que c’est cela notre métier. Notre mission. La première chose que l’on apprend en formation de coach sportif c’est de ne jamais porter atteinte à l’intégrité physique de nos clients. C’est la règle. La base. La fondation. Et ça : ça s’apprend. Expliquer les positions, comprendre pourquoi, les sensations à ressentir, l’évolution du corps, ce qu’on peut ou ne peut pas lui demander, gérer les douleurs, les handicaps …

Demandez la carte professionnelle

Depuis une dizaine d’années, l’état a mis en place le système de carte professionnelle. Tout coach sportif diplômé d’état doit l’avoir et vous pouvez la lui demander.

Je ne sais pas vous, mais moi je n’ai pas envie de payer un cours de danse à une fille qui sait juste bien bouger mais qui n’a aucune formation et qui risque de me démettre la cheville ; ou d’escalader une paroi avec un gars qui sait juste grimper depuis 2 ans. Je veux être rassurée, conseillée, protégée, et pouvoir progresser.

En ce moment sur Facebook je vois plein de publicités pour des formations accélérées de ‘personnal trainer’ ou de coach. Pourquoi pas, ça donne une première impression de ce que peut-être le métier. Mais ne vous attendez pas à sortir de là comme un pro… Un peu comme les formations de Yoga rapides qui te font croire que tu deviens Master Yogi en un mois. Devenir prof en 200 heures … 200 heures ça fait sérieux écrit comme ça, mais en fait c’est juste 1 mois ! 30 jours pour comprendre le corps, l’esprit d’une discipline, la respiration, l’adaptation physiologique à l’effort, la souplesse, l’amplitude articulaire, la contraction musculaire en isolation … C’est très court.

Chômage très faible

D’ailleurs ça me fait penser à cet article vraiment intéressant publié sur Le Figaro Madame, avec le courageux témoignage de Sandrine – French Yoga Girl – que j’apprécie beaucoup. Les formations courtes ne donnent pas forcément du travail.
Tandis que les coachs sportifs diplômés croulent sous la demande et sont tous overbookés – en tout cas dans les grandes villes. C’est clair que c’est une formation prometteuse, le taux de chômage est très faible, il y a tant à faire dans ce métier !!

Avec le recul je me rends compte qu’un coach sportif bien formé propose une solution réelle à des problèmes de surpoids, de stress, de gestion de l’image, de l’amélioration de son mode de vie, de rééducation à l’effort. Pas de bla bla.
Peut-être aussi parce qu’ils ont le bon discours, celui qui rassure, celui qui remet les objectifs dans une réalité et non pas dans une fausse espérance. Parce qu’ils sont formés à la gestion d’un groupe, à la gestion d’un coaching individuel. Tout cela ne s’invente pas. On n’arrive pas à la fresh chez une personne pour lui faire faire du sport. On ne se présente pas devant une salle de 30 pratiquants sans aucune expérience. Ça s’apprend.

Gérer un cours de sport pour 50 personnes, ça s’apprend

Peut-être aussi parce que les coachs sportifs ont en eux cette humilité du sportif de haut niveau, qui connaît l’échec, la blessure, la guérison. Le sportif qui toujours doit s’adapter à de nouveaux entraînements et se former à de nouvelles techniques pour progresser.

Ultra formés

Depuis mon diplôme en 2008, je me suis formée au Pilates, au TRX, au Body Balance, à la méthode De Gasquet, à la nutrithérapie, à la compression MyoFasciale Trigger Point Therapy… Parce que je n’en sais jamais assez et que l’univers du sport et de la remise en forme est infini.

Photo massage biotherm
Un cours de Trigger Point Therapy – avec BIOTHERM lors de la Nike Women Run Paris

Demandez aux coachs sportifs diplômés autour de vous. Ils sont ultra formés, diplômés, bardés de connaissances. Profitez-en, posez leur des questions, essayez de les sécher !! S’ils sèchent : tant mieux ! C’est qu’ils restent humbles vis à vis de leurs connaissances.

Demandez à Coach Joe, le coach des stars qui vise à s’implanter à Hollywood. ll le dit lui-même. Les coachs français sont tellement mieux formés que partout ailleurs dans le monde, qu’il n’a qu’à claquer des doigts pour avoir les USA à ses pieds.

J’en rajoute, mais à peine.

J’ai créé ce blog aussi pour valoriser le métier de coach sportif. Un job de dingue, sous estimé, pratiqué par des ultra passionnés. C’est aussi un métier dur, mais qui vaut de l’or. Ne le galvaudons pas.


Commentaires
  • DRICI hanane
    17 août 2019 à 16:36

    j’habite en Algérie mais je suis vraiment intéressé donc comment je peux faire pour faire cette formation

    Répondre
    Annuler

    • Lucile Woodward
      19 août 2019 à 12:19

      Hello, il faut te renseigner je ne sais pas comment ça se passe en Algérie !

      Répondre
      Annuler

  • Lepoix
    10 juin 2016 à 12:23

    Bonjour Lucile, j’ai tout validé du premier coup, la semaine dernière 🙂 un gros soulagement, comme tu peux le savoir.
    Je commence à démarcher, préparer la suite.

    A bientôt !

    Alexandra

    Répondre
    Annuler

  • Lepoix
    19 avril 2016 à 21:37

    Désolée pour le doublon, bug internet

    Répondre
    Annuler

  • Alexandra Lepoix
    17 mars 2016 à 18:05

    Bonjour Lucile,

    Mon message va peut-être passer inaperçu. Je passe également mon BPJEPS à l’IMF et je suis contente de lire ton article, les exams commençant la semaine prochaine ! Je pense que ça te rappelle des souvenirs 🙂
    Félicitations pour ton parcours, il ne fait que me motiver pour les examens à venir !

    Alexandra

    Répondre
    Annuler

    • Lucile Woodward
      22 mars 2016 à 09:32

      Top ! Bienvenue à toi future collègue !

      Répondre
      Annuler

      • Lepoix
        19 avril 2016 à 21:33

        Merci Lucile ! J’espère que nos chemins se croiseront 🙂

        Répondre
        Annuler


Derniers articles