Quel sport choisir pour ses enfants ?

Lucile Woodward 6 septembre 2017 , 11 h 03 min

C’est la période de rentrée scolaire, et avec elle, son lot d’essais, d’inscriptions aux activités extra scolaires. Et je vais vous aider à trouver quel sport choisir pour ses enfants. Je sais parfois c’est un peu pénible d’arpenter les forums des associations, de poireauter dans la salle d’attente du médecin pour le certificat médical … Mais franchement : si vous aviez un seul cadeau à faire à votre enfant, c’est celui-ci ! De l’inscrire au sport pendant son enfance.

Du sport enfant, une habitude pour la vie

Je vais vous dire quelque chose que j’ai découvert au fur et à mesure de mon expérience de coach sportif. Quand je rencontre quelqu’un qui souhaite reprendre le contrôle de son poids, se remettre en forme : je lui pose désormais toujours ces quelques questions : Faites vous du sport aujourd’hui ? (Souvent la réponse est non). Faisiez-vous du sport pendant votre enfance et adolescence ? Si oui, quel sport ?

Et franchement, en fonction des deux dernières réponses : je sais à quel point la remise en forme sera dure ou facile. Vraiment. Pour moi c’est vraiment un conditionnement hyper important. Quand je me retrouve face à une personne – même ultra motivée – qui n’a pas fait de sport enfant, et surtout qui n ‘a jamais fait de sport intense étant enfant : je sais que je vais un peu galérer à l’aider, et qu’il va vraiment falloir s’accrocher.

Tandis que si la personne adulte – même totalement déconditionnée – me raconte qu’elle faisait du handball, de la natation, du volley en club, de l’escalade à haut niveau : Je sais que ce sera tellement plus simple. Les bases sont là, et on va retrouver facilement des sensations positives de l’effort.

Quel sport choisir pour ses enfants ?

Déjà, choisissez un sport qui lui plaît. Peu importe si vous ou pas l’aimez. L’important c’est que votre enfant aime cette activité. Ensuite, choisissez quelque chose de pratique pour vous. C’est-à-dire une activité sportive près de chez vous, avec des horaires pratiques pour votre vie de famille, au sein de l’école …

Ensuite, choisissez au moins 1 sport cardio. La danse modern’ jazz pour les filles c’est pas mal … Mais franchement (et j’en ai fait des années donc je connais bien) c’est pas assez cardio. Pas assez de sensations cardiovasculaires. Pareil pour le judo ou l’équitation. Très bons sports, mais je vous conseille vivement de les combiner avec un autre sport cardio comme le foot, la natation, le basketball … Ou alors soyez sûr que l’entraînement comprend au moins 30 – 45 min de cardio. Assistez-y, montrez votre intérêt à votre enfant.

Les entraînements en fractionné pour les enfants : c’est l’école de la vie. Le goût de l’effort, comprendre son corps, le sentir, ne pas en avoir peur.

Ainsi moi (et nous tous coach sportifs) n’auront plus à expliquer à nos clients / adhérents que c’est normal de sentir son coeur battre, avoir chaud, avoir le coeur au bord des lèvres, les jambes tétanisées … C’est normal. C’est la vie qui coule en vous !!!

Le sport, plus important que les maths

Alors oui je sais, c’est un investissement. En temps, en organisation, en argent aussi. Mais au final, c’est bien plus utile que du soutien scolaire. Non mais soyons d’accord : si votre enfant est pas top en maths en seconde, il ne le sera jamais. Et c’est pas grave. Moi j’étais trop nulle en maths, et tout va très bien dans ma vie aujourd’hui. Tandis que le sport, c’est à vie que cela s’inscrit. Pour la santé, pour la longévité, pour la confiance en soi, pour tout !! Bien plus qu’un 15/20 en maths.

Ne les faites pas commencer trop tôt. A quel âge est-ce que l’on peut commencer à inscrire son enfant au sport ? Générallement vers 5 ans. Enfin cela dépend aussi des clubs. Mais avant, je vous conseille de ne pas trop insister, ça peut vite devenir galère, trop les fatiguer. Et à partir de 7 – 8 ans, proposez leur de participer à des compétitions, des matchs, des spectacles etc … Un peu de challenge sportif pour eux, c’est vraiment une bonne école.

Obligez les à s’accrocher

Autre truc important : obligez un peu votre enfant à s’accrocher à un sport. Les essais chaque année, le karaté cette année, l’escrime l’année d’avant, le roller l’année prochaine : bof. C’est en s’accrochant à 1 sport que l’on devient bon, et que l’on progresse et que l’on prend justement confiance en soi. L’activité extrascolaire peut vraiment venir apporter à un enfant confiance en lui, affirmation. C’est aussi une autre bande de copain, un autre environnement, un autre groupe dans lequel on peut se sentir plus en harmonie. Laissez-les s’identifier à un joueur de basket, à une star de la danse, allez voir un spectacle avec eux, ou un match de rugby local en famille. C’est une éducation, des valeurs à partager et des moments très cools en famille.

Avec mon mari, on a dit à nos deux enfants que la natation serait un sport « obligatoire » jusqu’à la fin du CM2. Parce qu’ils sont tous les deux très bons et ont le potentiel de s’éclater en compétition. Et parce que c’est trop important pour nous de leur faire partager un bon pan de nos vies que l’on a eu. Nous deux étions bons nageurs, et nous souhaitons leur rendre ce beau cadeau. Donc ils s’accrochent. C’est comme ça.

Sport pour les enfants : Montrez l’exemple !

Mais bien sûr : cela marchera beaucoup plus facilement si vous aussi montrez l’exemple ! Quand les enfants vous voient partir courir, revenir plus tard de votre cours de boxe, participer à un 10km dans votre région … C’est hyper important pour eux de partager cela. Vous allez les voir au match le samedi matin, ils viennent vous encourager sur votre trail. C’est un échange. On en parle ensemble. Et même si on n’en parle pas avec des ados un peu mutiques : on se voit, on se sent. Ça rentre dans la tête profondément, ça leur construit un style de vie.

Et si vous ne savez pas quoi faire, vous pouvez suivre avec moi mon Objectif Rentrée, et montrer à vos enfants que vous aussi  partez sur de bonnes bases ce mois-ci. Ils vous voient pratiquer, peut-être le font avec vous pour jouer ou se moquer même ? On s’en fout. Ils nous voient faire, et ça rentre dans la tête, pour toute la vie.

Alors oui les cours de théâtre, d’informatique, d’anglais, de dessin c’est génial et indispensable aussi. Si vous avez le temps. Mais peut-être quand même pas autant qu’un sport. Un sport cardio si possible, un sport qu’on aime, un sport dans lequel on progresse dans sa tête et dans son corps. Pour une hygiène de vie qui restera ancrée au plus profond d’eux. Un beau cadeau, pour la vie.

lucilewoodward

Je ne suis pas la coach des stars. Je me présente plutôt comme la coach sportif des vraies gens dans la vraie vie. Moi aussi j’ai un boulot, un enfant, un mari, des amis... Et je sais très bien à quel point il est difficile de rester motivé, de garder la forme, de garder la ligne dans nos vies d’aujourd’hui.

Les articles liés
Roxy Fitness – L’expérience de Kelly – à la découverte de la fitness way of life

J’ai une relation particulière avec Roxy, puisque c’est cette marque qui m’a fournie ma toute […]

Mon nouveau projet arrive en Septembre

Bon, je me lance ! Ça fait des semaines que je suis dessus, mais déjà […]

Mes 6 conseils pour bien démarrer sa remise en forme

´Quand j’ai commencé dans le métier de la remise en forme, j’étais prête à entrainer […]

Commentaires
  • Laurence 6 septembre 2017 à 12:33 Répondre

    Bonjour, très intéressant mais je ne comprends pas pourquoi un sport cardio plutôt qu’un autre. Pourquoi le cardio est il aussi essentiel ? Merci d’éclairer ma lanterne
    Une maman qui essaie de faire au mieux pour sa fille.

  • Ohrelie 6 septembre 2017 à 13:22 Répondre

    La seule chose qui me fait tiquer, c’est la phrase: « Non mais soyons d’accord : si votre enfant est pas top en maths en seconde, il ne le sera jamais ». Quelque soit la discipline, on peut toujours progresser, même en Maths ! Après, c’est pareil que pour le sport, il y a ceux qui finissent un 10km en 30 minutes, ceux pour qui l’exploit c’est de le finir en moins d’une heure, cet ceux pour qui il s’agit juste de le finir. Pourtant, ces trois personnes ont du s’entrainer dur pour y arriver. Chacun son rythme, chacun son niveau, chacun ses objectifs, en sport et en maths.
    Par contre je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il est important que les enfants fassent autre chose après l’école. Ce n’est pas facile de rester toute la journée assis, il faut se défouler pour bien assimiler tout ce qu’on apprend.

  • FRANCOIS Dominique 6 septembre 2017 à 14:22 Répondre

    Merci pour ce post! Ma fille de 11 ans commence sa 2 eme année de judo, quand nous étions en région parisienne elle a fait multisports puis deux ans de trampoline avant que l’on parte! Je bosse dans un complexe piscine/patinoire et souhaite qu’elle reprenne des cours de natation car meme si elle a appris tot (Securite avec piscine familiale) il serait bon qu’elle réapprenne certaines nages ! Êt par là moi aussi tiens

  • Albane 6 septembre 2017 à 15:03 Répondre

    Bonjour Lucile,

    merci pour ton article. J’inscris mon fils de 4 ans au judo cette année, pour canaliser son énergie, s’éclater avec les copains, apprendre à maîtriser sa force (grand et costaud pour son âge)…;et pour les valeurs du sport. C’est une belle école de la vie et un super cadeau à faire. Le cardio? on verra dans 2-3 ans, il fait déjà du vélo avec nous.
    Par contre pour l’anecdote, hier soir au moment du coucher, il m’a dit un très beau: « maman, tu peux sortir de ma chambre, j’ai mon yoga à faire avant mon dodo » et aussitot dit, aussitot fait, avec un joli chien tete en bas. J’étais tellement fière!!!! Et juste par l’exemple que son père et moi lui donnons….Les enfants sont merveilleux!

  • Florence LEMAIRE 6 septembre 2017 à 18:00 Répondre

    J’ai beaucoup aimé cet article et suis totalement d’accord avec toi. Même si…. je suis complètement déconditionnee. Les moments sportifs comptent parmi les plus beaux de ma vie. Ça fait partie de l’éducation. Et des grands moments de partage en famille.

  • doublerose 6 septembre 2017 à 22:00 Répondre

    Mais pourquoi cette obligation de faire de la compétition? ne peut-on pas faire du sport seulement par plaisir de réussir chaque jour un peu plus que ce qu’on avait fait la veille. pas pour être meilleur que l’autre?
    Chez nous, c’est danse. Parce que le cours est assuré par une prof qui à la fin de l’année monte un spectacle où les enfants apprennent que chacun doit participer parce que sinon le spectacle perdra en qualité. C’est un travail d’équipe et pour moi c’est ça l’école de la vie. Apprendre à travailler ensemble, à se respecter. Pas à être en compétition.

  • B. 6 septembre 2017 à 23:11 Répondre

    J’ai pas d’enfants…. mais mes parents m’ont toujours appris à faire du sport en club ou avec eux et ces instants en familles font parties de mes plus beaux souvenirs 🙂
    Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas réussir ailleurs, au contraire moi ça m’a permis de canaliser mon surplus d’énergie et de devenir qui je suis.
    Alors suivez le précieux conseil de Lucile car comme elle dit c’est pour la vie, et personnellement je ne saurais jamais assez remercier mes parents pour ça (et je sais que parfois c »était une vrai contrainte pour eux pour l’organisation).

  • Marine 7 septembre 2017 à 08:37 Répondre

    Super article, petit bémol pour la natation obligatoire jusqu’en CM2, je vois pas l’interêt ou le but ,,,,pour avoir été gavé de natation pendant 12 ans parce que soit disant c’était le top pour tout, à 18 ans j’ai tout plaqué, je ne pouvais plus voir l’eau même pour me laver::lol:!:::: compétitions stages pdt ttes les vacances tout ça parce que j’étais forte!!La natation c’est très voire trop exigeant. J’ai qd même inscrit mon fils à l’éveil aquatique puis un an de natation, avec un prof nul il a été dégouté, ajd à 10 ans il aime l’eau mais pas plus!!! Et il fait des sports que je n’apprécie pas spécialement et c’est son choix…Et l’obligation de la compétition??pourquoi? certains enfants ont l’esprit de compét d’autres non, pour les adultes pareil….Apprendre l’échec? peut -être?

  • Lucile 7 septembre 2017 à 08:46 Répondre

    Merci Lucile pour cet article dont je partage à 300% l’avis!!!!
    En tant que professeur d’EPS, je n’arrête pas de pousser les élèves à s’inscrire dans des clubs, à prendre du plaisir dans mon cours et à leur expliquer l’impact de l’activité régulière sur leur organisme.
    Par contre, je n’arrive pas encore à légitimer un 15/20 en EPS contre un 15/20 en maths lors des conseils de classes 😂

    Bref, vive le sport et vive la vie! Je ne regretterais jamais mes 15ans de sport co, j’y ai tellement appris!

  • Laisser un commentaire !

    Derniers articles

    Instagram

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. (en savoir plus)