Calculer votre Indice de Masse Corporelle (IMC)

L’IMC ou indice de masse corporelle est un indicateur de corpulence reconnu depuis 1997 par l’OMS comme la norme pour évaluer le surpoids et l’obésité. Créé au XIX siècle l’imc test permet d’estimer la corpulence d’une personne sans prendre en compte son âge. Aux Etats-Unis, l’IMC joue un rôle important puisque les polices d’assurances font varier le montant des cotisations en fonction du résultat de leur client. On vous propose maintenant et facilement un calcul gratuit de votre indice de masse corporelle à l’aide de notre calculette en ligne.

Calculer son IMC facilement

Pour connaître son IMC, rien de plus simple. Vous devez connaître votre poids, votre taille, puis il suffit de le calculer en utilisant la formule suivante :

IMC : Poids (en kilo) / Taille² (en mètre)

Ce qui nous donne un indicateur en kg/m2 et non une donnée absolue.

Vous pouvez aussi utiliser un tableau avec une courbe imc, ou vous allez croiser votre taille et votre poids et ainsi déterminer la couleur de la zone où vous vous situez. C’est plus simple et plus lisible que le calcul de l’imc. Si vous ne souhaitez pas faire des maths, testez directement notre calculateur imc.

Calculette IMC gratuite

  1. Ajoutez votre taille en cm
  2. Indiquez votre poids en kg
  3. Cliquez sur calculer
  4. Découvrez vos résultats
  5. Profitez de nos conseils

Des études de 2013 nous montrent une corrélation entre un résultat supérieur à 35 et le taux de mortalité. C’est un indicateur simple pour faire de la prévention et ainsi, classer les individus dans différentes catégories.

Tableau récapitulatif de l’indice de masse corporelle

Indice de Masse Corporelle (IMC) en kg/m²Interprétation du calcul
Moins de 16,5 kg/m²Dénutrition
Entre 16,6 et 18,4 kg/m²Insuffisance pondérale
Entre 18,5 et 24,9 kg/m²Corpulence est normale
Entre 25 et 29,9 kg/m²Surpoids
Entre 30 à 34,9 kg/m²Obésité
Entre 35 et 39,9 kg/m²Obésité sévère
Supérieur à 40 kg/m²Obésité morbide
Chiffres source : Ameli.fr et solidarites-sante.gouv.fr

Lorsque l’on parle de masse corporelle, on pense tout de suite à la détection de l’obésité. Mais le rôle de l’imc ne s’arrête pas là. Le calcul de l’imc chez la femme permet aussi de mettre en avant les problèmes de nutrition liée ou non avec les troubles de comportements alimentaires.

Une personne avec un indice de moins de 16,5 kg/m² est considérée comme en dénutrition. Avec l’essor des réseaux sociaux, nous voyons un culte de la maigreur se développer et qui peut avoir des conséquences dramatiques notamment chez les jeunes filles. Cette formule de calcul joue un rôle important dans la prévention et dans la détection des risques de troubles alimentaires.

Un résultat d’IMC avec une valeur se situant entre 16,6 et 18,4 kg/m² donne une insuffisance pondérale. Mais ne vous inquiétez pas pour autant si vous mangez équilibré et pratiquez une activité physique régulière, vous avez simplement un gros métabolisme de base.

Un poids normal se définit par un imc situé entre 18,5 et 24,9 kg/m². Si vous pratiquez un sport à dominante musculaire comme le fitness ou le crossfit, il se peut que vous dépassiez ces valeurs. L’essentiel est de se sentir bien dans son corps en accomplissant les mouvements du quotidien.

Si le résultat de la calculette se trouve entre 25 et 29,9 kg/m², vous êtes dans une situation de surpoids. À ce stade, un rééquilibrage alimentaire suffit pour revenir vers une corpulence normale. Prenez un peu de recul avec la formule surtout si vous êtes sportif, car de nombreuses personnes avec une musculature importante peuvent se retrouver dans ces valeurs.

De 30 à 34,9 kg/m² vous êtes dans une situation d’obésité modérée. C’est le moment de modifier vos habitudes alimentaires en les couplant avec une reprise d’activité physique adaptée. Ne laissez pas la situation s’aggraver et devenez acteur de votre changement pour garder une bonne santé.

Entre 35 et 39,9 kg/m² vous souffrez d’obésité sévère. Et là, plus le choix ! Vous devez retrouver une hygiène alimentaire saine, en réduisant vos apports en sucres rapides et en graisses de mauvaise qualité. Pour cela, vous pouvez vous faire accompagner. Une activité physique douce et régulière devra accompagner vos nouvelles habitudes alimentaires. Cela prendra un peu temps, mais vous observerez du changement sur le long terme. Vous retrouverez la forme et votre santé ne s’en trouvera que meilleure.

2% de la population française se retrouve avec un imc supérieur à 40 kg/m². Il en va de sa santé de prendre les choses en main et de tout faire pour maigrir et réduire cette valeur. Que ce soit avec l’aide d’un coach sportif, d’un programme adapté, d’une association, la personne souffrant d’obésité morbide doit se faire aider.

En plus d’un soutien sportif, c’est de la motivation et un coaching mental qui doit être mis en place avec des objectifs adaptés. Ne brûlez pas les étapes, ça ne sert à rien. Les résultats seront visibles au bout de quelques semaines.

Les différentes catégorie d’imc décrites ne sont valables que chez l’homme et la femme. La lecture de l’imc d’un enfant doit être adaptée.

Est-ce que calculer son IMC est toujours valable

L’IMC est un indicateur intéressant car rapide pour détecter des anomalies de corpulence. Toutefois, j’attire votre attention sur les limites de cet outil. La valeur de cet indice n’est pas valable pour l’imc des enfants, les femmes enceintes et les plus de 65 ans. Ce qui limite une partie non négligeable de la population. Pour les enfants, je vous invite à vous référer aux courbes de poids / IMC indiquées sur le carnet de santé.

De plus, lors de l’analyse des résultats, on ne s’intéresse pas à la composition du poids. C’est-à-dire à la réparation du pourcentage :

  • de masse musculaire ;
  • de la masse graisseuse ;
  • de la densité osseuse.

Il n’est pas rare de voir des sportifs de haut niveau dans la catégorie “surpoids” alors qu’en réalité leur masse musculaire est très développée ce qui explique leur poids important. Mais bon : tout le monde n’est pas sportif de haut niveau !! Donc ça reste tout de même un assez bon indicateur de santé.

Le calcul de l’IMC doit être utilisé comme premier test. Ensuite, je vous conseille d’affiner les résultats avec une pesée sur balance impédancemétrique à segmentation qui vous donnera votre pourcentage :

  • de masse grasse ;
  • de masse musculaire ;
  • votre niveau hydratation ;
  • votre densité osseuse.

Vous verrez aussi si votre masse grasse se stocke surtout au niveau des viscères ou des muscles.

Vous en savez maintenant un peu plus sur l’IMC, son utilisation et ses quelques limites. En cas de doute, prenez conseil auprès de votre médecin.

Vos questions sur l’IMC

Non, le calcul de l’IMC n’est pas toujours juste car il ne prend pas en compte la répartition de la masse grasse et de la masse musculaire. Ainsi entre deux hommes : l’un sportif et l’autre bedonnant, pesant le même poids et faisant la même taille ont un IMC équivalent. Mais pour autant l’un peut être en surpoids et pas l’autre.

Attention, seuls les sportifs réguliers peuvent être considérés ! Si vous étiez sportif et musclé il y’a 10 ans, mais que vous ne pratiquez plus de sport ou très peu à ce jour. Votre IMC reflète votre poids de santé.

L’intérêt de mesurer l’IMC repose sur la prise de conscience du surpoids et de l’obésité chez les individus. Mais ce n’est pas tout, depuis quelques années le monde du mannequinat se sert de l’IMC pour interdire aux mannequins de défiler si leur IMC est trop bas. Il apparaît donc comme un indicateur simple et rapide pour détecter les différents problèmes de poids.

Dans un premier temps, je vous conseille de calculer votre IMC. Si les résultats vous inquiètent, vous pouvez calculer votre syndrome métabolique. Il s’agit d’un ensemble de signaux qui mettent en lumière les risques de diabètes, de maladies cardiaques et d’AVC. Pour cela, commencez par mesurer votre tour de taille qui doit être inférieur à 94 cm pour les hommes et 80 pour les femmes. Ensuite, réalisez une prise de sang pour mesurer le taux de triglycérides, l’hypertension et la glycémie. Les interprétations doivent être réalisées par un médecin.

Un commentaire à “Calculer votre Indice de Masse Corporelle (IMC)

  • Camille

    Bonjour Lucile et la team.
    Je vous suis depuis pas mal de temps plus ou moins assidûment.
    Je ne suis pas une consommatrice des programmes mais j’aime vos vidéos et votre philosophie.
    Ce matin j’étais assez étonnée de te découvrir Lucile en fervente défenseure de l’IMC qui pour moi est une connerie.
    Je me considère comme très sportive. Je fais du crossfit et de la course à pied, je me sens hyper en forme et pourtant j’ai un indice qui me catégorise en surpoid (1m60 pour 65kg).
    J’ai quand même regardé ta vidéo, lu ta newsletter et là … ouai ok j’avais tort.
    Même si j’estime avoir une bonne alimentation en fait pas tant que ça : un biscuit par ici, une bière par là, des chocolats le soir devant la tv… ces petits détails qui font passer au dessus de 25 et bien plus si on n’est pas vigilant.
    Le mois de décembre celui de tellement de tentations…
    Bravo pour votre travail.

    Répondre

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *