Aller au contenu

Ménopause en top forme

    Cette semaine, vous avez pu écouter les stratégies de vieillissement en forme de 2 femmes extraordinaires. Nathalie Simon (née en 1964) et Carla Bruni (née en 1967).
    Nathalie était à mon micro sur mon podcast LONG LIVE et Carla Bruni, elle, répondait à Elsa Wolinski sur le podcast Allez J’ose.

    Et c’est fou de voir à quel point les deux stratégies sont différentes.

    img 1816

    Nathalie Simon vous explique simplement qu’elle n’a rien changé à son mode de vie. Toujours beaucoup de sport, et du très bien manger. Un peu plus de douceur peut-être dans le démarrage de ses journées, elle a remplacé les 100 abdos du matin de ses 20 ans par un « réveil musculaire doudou » de ses 60 ans.
    Carla Bruni, elle, semble céder un peu plus à la panique. Panique que justement je vous conseille d’éviter au tout début de ma vidéo Youtube.

    À l’aube de la ménopause et jusqu’à l’équilibre : l’important c’est de ne pas paniquer. C’est-à-dire de ne pas céder aux « Quick fix ». Les méthodes drastiques qui vous font croire monts et merveilles de guérison de tous les symptômes. Les régimes draconiens de sous alimentation, le sport ultra intense qui ne correspond pas à votre niveau du jour… Tout ça c’est à éviter !!

    Entre 40 et 60 ans : ce que je comprends de tous les interviews et échanges autour de la ménopause : c’est simplicité, sérénité, régularité.

    Bien vivre sa MÉNOPAUSE – sport, alimentation, mental

    Mangez simplement ! Des aliments non transformés, ultra simples, beaucoup de fruits et de légumes de saison, viande et poisson très modérément, des bonnes graisses végétales.
    Cultivez un état d’esprit serein, sans céder aux sirènes de la facilité ou de la transformation rapide. Aucun régime ne marche. Aucune restriction ne fait ses preuves sur le long terme. D’ailleurs une récente étude a même jeté un pavé dans la marre à propos du jeune intermittent de n’en manger qu’une seul ou que 2 fois par semaine (information que je suivrai ces prochains mois).
    Et surtout misez sur la régularité. Il vaut mieux courir 4 fois 15 minutes par semaine que 1 fois une heure. Musclez vous chaque semaine, 2 fois avec des charges lourdes, progressivement, sans en attendre des résultats rapides. 6 mois, 1 an me paraissent être des durées minimales pour commencer à voir des résultats sur sa silhouette. Tout marche si l’on est patient. Et si l’on est patient, ça prendre beaucoup moins de temps.

    En résumé : n’essayez pas plein de trucs nouveaux, ultra restrictifs, voire punitifs.
    On traverse une période de transition absolument normale. Ne nous punissons pas.

    Alors oui, je comprends que lorsque l’on est dans la difficulté : le temps passe plus lentement. C’est long. On s’impatiente. Surtout pour une femme comme Carla Bruni dont le corps a été l’outil de travail : cela doit être particulièrement difficile de constater l’évolution liée à la ménopause. Donc on se dit que crever de faim doit être la solution.

    Je suis désolée pour Carla Bruni. Je suis désolée pour toutes les femmes qui vont l’écouter et faire comme elle.

    16 commentaires sur “Ménopause en top forme”

    1. Bonjour,
      moi ce qui me choque profondément et que j’entends à longueur de journée en ce moment, c’est : « oh , je viens d’avoir 50 ans et attention, je sens que la ménopause se profile » ou « j’ai 55 ans et ça fait deux ans que je suis ménopausée, et ça se passe super bien, franchement, les filles, arrêtez d’en faire une montagne »…
      Déjà, la ménopause, ça n’influe pas que sur le physique ou les hormones, ça a aussi et quelquefois de manière gigantesque, une incidence sur le mental. On a beau être sportive, ce qui est mon cas (jusqu’il y a un an, entraînement fitness au moins trois fois par semaine, muscu, au moins 30 km de course à pied par semaine, etc) mais quand une ménopause précoce ou une « pré-ménopause » ou « péri-ménopause » comme on dit vous tombe dessus, vous avez beau être GI Jane, ça vous met un sacré coup derrière la tête… Je ne suis pas Carla Bruni, mais j’ai quand même un beau corps, auquel je tiens, même s’il a ses défauts, comme une déformation thoracique mais bon, c’est comme ça, c’est la vie et à 41 ans, on a eu le temps de faire avec. Mais j’aimerais vraiment qu’on prenne en compte les ménopauses « jeunes » qu’on oublie systématiquement de citer alors qu’on est de plus en plus nombreuses dans mon cas, je ne sais pourquoi, génétique ? Environnement ? Perturbateurs ?…
      Déjà, les femmes qui n’ont pas d’enfants à 40 ans (mon cas) sont encore comme pestiférées aujourd’hui. On a sans cesse des réflexions, la plupart du temps de femmes qui ont notre âge mais pas notre corps, et qui, complexées, se « vengent » sur nous du genre, « toi tu fais du sport et tu t’entretiens mais t’as pas d’enfants, tu peux pas comprendre mon bonheur »… Ce genre de choses…
      Moi, j’ai 41 ans, en pré-ménopause certainement, j’attends le résultat d’analyses pour confirmer mais vu les bouffées de chaleur que je me tape toutes les nuits, y a des chances … Mais je ne me sens pas amoindrie dans ma féminité, j’ai plus de mal dans mon sport hebdomadaire (bouffées de chaleur, articulations, etc) mais je m’accroche. J’ai pas d’enfants et alors ? En quoi cela regarde les gens, est-ce que je vais fouiner dans leur intimité ?? Je plais encore beaucoup tout en ne recherchant pas du tout la séduction (et de toute façon, je suis en couple 😉 On n’est pas finies quand la ménopause pointe le bout de son nez, même à 40 ans !!! Désolé pour ce pavé mais il fallait que ça sorte. Et celles qui commencent à être ménopausées à 50, 55, voire plus, appréciez la chance que vous avez, surtout au niveau santé, de ne pas avoir dû subir les désagréments inhérents à cette étape plus tôt. Arrêtez de geindre.

    2. Vous avez fini de me convaincre, bravo ! Le podcast avec Carla Bruni m’a choquée ! Comment peut-on donner de tels conseils ? Dangereux et irresponsables.
      Bonne semaine

    3. Bonjour Lucile,
      Merci pour ton sujet sur la ménopause.
      j’ai bientôt 55 ans et je continue de faire du sport à mon petit niveau, course à pieds, body combat.
      Le début d’année et la sortie de l’hiver est un moment difficile à passer, fatigue, mal être, mais une cure d’oligo éléments m’aide à le surmonter et le soleil arrive.
      Très bonne journée

    4. bonjour,

      je suis dans les mêmes âges que vous donc pas encore attaquer la ménopause. Mais effectivement on voit bien que les hormones travaillent et changent.
      Pour ma part, j’ai vécu une reconversion professionnelle à 40 ans, avec retour sur les bancs de la fac. Ceci a engendré beaucoup de stress en même temps que mes premiers changements hormonaux donc grosse prise de poids. Malgré un suivi avec une diététicienne durant quelques mois, je n’ai pas réussi à perdre. Je suis partie dans l esprit de garder ma forme physique en faisant de la musculation avec des charges pour le moment encore petite malgré une évolution (3kg bras, 10kilos jambes cuisses). Je sais que j’ai une marge de progression. Au niveau alimentation, j’ai intégré plus de protéines pour être plus rassasié et les aliments à IG bas. Je cuisinais déjà avant mais j’essaie de faire plus de batchcooking.

      Merci pour vos messages encourageants et pour parler de l évolution de la femme qui est à mon goût trop peu développé.

    5. bonjour,

      je suis dans les mêmes âges que vous donc pas encore attaquer la ménopause. Mais effectivement on voit bien que les hormones travaillent et changent.
      Pour ma part, j’ai vécu une reconversion professionnelle à 40 ans, avec retour sur les bancs de la fac. Ceci a engendré beaucoup de stress en même temps que mes premiers changements hormonaux donc grosse prise de poids. Malgré un suivi avec une diététicienne durant quelques mois, je n’ai pas réussi à perdre. Je suis partie dans l esprit de garder ma forme physique en faisant de la musculation avec des charges pour le moment encore petite malgré une évolution (3kg bras, 10kilos jambes cuisses). Je sais que j’ai une marge de progression. Au niveau alimentation, j’ai intégré plus de protéines pour être plus rassasié et les aliments à IG bas. Je cuisinais déjà avant mais j’essaie de faire plus de batchcooking.

      Merci pour vos messages encourageants et pour parler de l évolution de la femme qui est à mon goût trop peu développé.

    6. Bonsoir Lucile
      j’ai eu 40 ans et je mis 18 mois à passer le cap. J’avais l’impression que j’étais arrivée au sommet de la montagne et que je prenais le chemin de la descente….
      Et j’ai eu 50 ans ! Sans aucun soucis, bien dans ma tête bien dans mon corps !
      J’ai décidé d’arrêter de me teindre les cheveux j’étais super bien en super forme et super moral.
      Et puis… ça a commencé par mon rdv annuel avec ma gynéco qui d’après mon âge voulait me mettre dans une case, le regard des autres différents avec mes cheveux grisonnants etc.
      J’ai résisté ! Je vais avoir 52 ans dans quelques jours, je me suis remise à une pratique sportive régulière et j’aime ça ! Je continue de bien manger, j’ai quitté ma gynéco au profit de ma généraliste qui n’a pas ce discours blessant et je fuis tous les gens qui ont des préjugés.
      Bref il faut devenir plus égoïste, penser et prendre soin de soi et ne rien lâcher tout en se faisant plaisir.

    7. Mangez simplement ! Des aliments non transformés, ultra simples, beaucoup de fruits et de légumes de saison, viande et poisson très modérément, des bonnes graisses végétales.
      Cultivez un état d’esprit serein, sans céder aux sirènes de la facilité ou de la transformation rapide. Aucun régime ne marche. Aucune restriction ne fait ses preuves sur le long terme. D’ailleurs une récente étude a même jeté un pavé dans la marre à propos du jeune intermittent de n’en manger qu’une seul ou que 2 fois par semaine (information que je suivrai ces prochains mois).
      Et surtout misez sur la régularité. Il vaut mieux courir 4 fois 15 minutes par semaine que 1 fois une heure. Musclez vous chaque semaine, 2 fois avec des charges lourdes, progressivement, sans en attendre des résultats rapides. 6 mois, 1 an me paraissent être des durées minimales pour commencer à voir des résultats sur sa silhouette. Tout marche si l’on est patient. Et si l’on est patient, ça prendre beaucoup moins de temps.
      J’ai vu ça ici: https://www.astucesdefilles.com/

    8. Bonjour Lucile ,
      Merci pour ce mail , toujours plein d ondes positives , il me fait du bien . j ai à Peu près le même âge (et le même prénom ) que Nathalie SIMON que tu interviewes .
      Peso , je n aime pas ce mot « ménopause « , qui sonne comme un glas ou au mieux comme une maladie(honteuse pour la société), il s’agît plutôt d’une phase normale et naturelle de la vie d’une femme et pour certaines cette période est bien plus longue que la « jeunesse«  , il faut donc éviter de médicaliser cette période et veiller à prendre soin de soi .

      Je t ai découverte il y a environ 5 Ans grâce à un article dans une journal de fitness (qui n est plus publié ) à une période de ma vie ou j avais une peu « abandonné » les sports pour différentes raisons (surchargé professionnelle )me disant que c était normal de grossir , de devenir moche , de se ramollir d avoir moins demotivation pour bouger avec « l âge « 
      Depuis lors , je te suis et tu m as inspiré , je me suis reprise en main.
      De l avis général , je ne fais pas mon âge .
      Sans efforts , je ne bois plus d’alcool depuis deux ans et je mange quasi végétarien .

      Je te rassure , tu es HYPER jeune !
      Ma période de top,forme a été entre 48 et 53 ans , fitness tous les jours , running , vélo
      A ce moment mes enfants étaient partis et autonomes , mon boulot sur des rails et j avais beaucoup de temps pour moi .
      J’ai constaté que « l Amour »(ou les relations en général) fait grossir et ramollir car on passe du temps à table et au restaurant et à force de vouloir faire plaisir on s ‘ oublie . La plupart des hommes de mon âge ne font plus de sport et sont gras , il faut encore convaincre son partenaire de faire du sport ou d accepter que nous ne soyons pas dispos qq heures par jour car nous faisons du sport ___vaste sujet .;;

      J ai repris depuis deux ans le sport quotidien , ma silhouette s est affinée mais je me blesse plus facilement qu avant donc je fais attention et suis plus douce avec mon corps (je ne fais plus de Burpees avec saut !)
      N oublions pas les limites physiques( j ai mal aux genoux quand je cours plus d une heure , ménisque non opéré )et sociales , nous sommes des femmes privilégiées libres de leur emploi du temps et du regard des autres , c est loin d être le cas de toutes : qu une femme prenne soin de son corps est considéré comme futile ou égoïste dans certains milieux mais on s e@n fout !

      Merci pour tout

      Nathalie

    9. Hello,
      Moi-même concernée, cela fait deux ans que je suis ménopausée. Je fais du sport quasi tous les jours entre 20 et 30 minutes et je mange sainement, pas d’aliments ultra transformés et des quantités raisonnables. Je n’ai pas pris de poids et la musculation m’a fait du bien au moral. Les symptômes sont diverses sport et alimentation permettent des bénéfices. Restez en forme et positives.

    10. Bonjour Lucile,
      J’ai écouté les 2 podcasts et effectivement dans les 2 cas, c’est trop ! Carla Bruni s’affame et Nathalie SIMON fait 15 heures de sport par semaine (ok c’est son job) mais on ne peut pas du tout s’identifier ni à l’une ni l’autre. Les 2 ne sont absolument pas pour moi des modèles. Juste je prends dans les conversations des 2 les informations que je peux mettre en pratique dans MA vie. Femme de presque 50 ans, je travaille, j’ai 4 jeunes adultes-ados encore à la maison, un mari, un bouvier bernois et 2 chats…et j’ai mis en pratique la course sans performance tous les jours 3kms et plus le week-end et la salle de muscu 2 fois/semaine. Je me prépare à ce grand moment de turbulence qu’est apparemment la ménopause, mais de façon très sereine !! Merci pour votre newsletter qui me plaît à chaque fois. A très vite sur les Insta 🙂 Ludivine

    11. Bonjour
      j’ai 55 ans est menoposée cette année , je fais bqc de sport et je mange equilibre , je n’est eu aucun desagrement de la menaupose comme cite dans la literature, par contre mon corps change notament une localisation de graisse sur le ventre et poignée d’amour dificile a delogée
      je pense metournée vers des methode esthetique autres pour cette greaisse localises des conseilles?
      merci pour votre article

    12. Hello : oui le sport et une bonne alimentation est une des clés pour aller bien ! Mais, il faut rappeler que Nathalie Simon était une sportive, Carla Bruni un top model. Les approches, le vécu ne sont pas les mêmes. Et surtout, Carla Bruni a eu un cancer du sein, un traitement, elle est sous hormonothérapie et ça, ça fait une énorme différence. On parle donc de deux femmes qui ont un vécu différent et de deux femmes dont une sous traitement, qui plus est, d’hormonothérapie : ça serait honnête de le souligner, car recevoir ça, pour le corps, ce n’est pas anodin, c’est lourd (et on en parle peu, on parle de chimio, dont les effets sont visibles, mais l’hormonothérapie a un impact majeur sur les femmes qui en suivent une, notamment au niveau du poids… encore plus pour une femme comme elle qui est dans la représentation car ancienne top model et femme de. Loin de moi l’idée de le défendre, je ne l’aime pas particulièrement, mais il aurait été honnête de le dire, on ne parle pas de deux personnes au profil identique ! Rendons à Carla ce qui est à Carla et à Nathalie ce qui est à Nathalie !

    13. Bonjour
      J ai 59 ans. J ai eu un accident de ski il y a un an et j ai beaucoup de mal à récupérer la condition physique
      Que j avais .
      J ai fais 4 jours de ski randonnée j ai beaucoup souffert mais je suis allée jusqu’au bout , beaucoup de fatigue mais heureuse. Je refuse de perdre la sérénité que m apôtre ces balade en montagne, une vraie sources de bonheur.
      Je vous suis depuis qlques année
      Vous m avez beaucoup aidé pendant le confinement et une reprise de sport régulière .
      Malheureusement Il y a une période avec beaucoup moins de Sport .et effectivement ce n est pas une bonne idée.
      Je trouve très intéressant votre démarche sur le bien vieillir

      Vous parlez de sprint J aime les cours collectifs. Ql types de cours favorise le sprint.
      Merci.

    14. J’étais une accroc du sport, notamment des hiit, suite à une blessure durant le confinement, je n’arrive plus à me motiver pour reprendre une activité, je vais sur mes 66 ans, et j’ai vraiment envie de mettre en pratique vos conseils.
      Avez-vous prévu un programme précis pour les femmes ménopausées ?
      Merci beaucoup pour votre investissement

    15. « D’ailleurs une récente étude a même jeté un pavé dans la marre à propos du jeune intermittent de ne manger qu’un seul ou que 2 fois par semaine. »
      Qu’est-ce que ça veut dire ? Je ne comprends rien à cette phrase …

    16. Bonjour
      Je vous lis ce matin et je suis très en colère contre votre lettre. Il y aurait beaucoup beaucoup à dire sur ce que vous écrivez .
      Tout d’abord que visiblement vous avez décidé de vous protéger derrière l’idée que le sport vous sauvera de toute maladie. Pardonnez moi madame mais malheureusement non.
      Ensuite, savez vous que Carla Bruni a eu un cancer du sein et qu’elle est sous hormonothérapie comme beaucoup de femmes en france et qu’heureusement pour elle elle a trouvé des moyens de supporter ce traitement ?
      Vous comparez sa vie avec celle de Nathalie Simon ?! Qui a eu quel cancer rappelez moi ?
      Cette lettre que vous avez écrite doit faire bondir les médecins qui se battent chaque jour pour sauver des femmes.
      Parler d’une « panique » ??!
      Voici votre raisonnement : « je n’ai rien, aucun symptôme de la ménopause et je donne des leçons aux autres femmes même celles qui sont touchées par une maladie grave : ne vous plaigniez de rien! » ou encore « si vous n’avez aucun symptôme de la ménopause, il suffit de bien dormir et bien manger et vous n’aurez toujours aucun symptôme de la ménopause… ». Il ne faut pas se documenter très longtemps pour comprendre que ce que vous décrivez est à l’opposé de l’expérience très pénible de beaucoup de femmes et que quand votre thyroïde se dérègle, non le sport et l’alimentation ne suffiront pas, ni « juste respirez et détendez vous! »
      Mais enfin ?! Quelle démonstration scientifique êtes vous en train de faire ici ?
      J’écoute souvent Nathalie Simon et je vous ai lue plusieurs fois sur des sujets sportifs mais là, je trouve votre article tout à fait déplacé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *