Les meilleurs conseils kiné pour éviter les blessures sportives

Comment éviter et prévenir les blessures sportives ?

Dans cet article, Jérôme Auger, kinésithérapeute du sport, nous donne ses meilleurs conseils pour prévenir et éviter les blessures sportives !  

Qu’on soit sportif débutant, confirmé ou même de haut niveau, les blessures sont des problématiques qui nous concernent tous. Ayant moi même eu les ligaments croisés il y  a quelques années, je sais de quoi il s’agit…

De quels types de blessures parle-t-on ?

Avant toute chose, il est primordial de définir de quoi on parle réellement. Les blessures qui nous intéressent aujourd’hui sont les blessures liées aux impacts de notre propre corps lors de certaines activités sportives. Les  différents impacts liés aux sauts, avec un peu de charge de son poids, type running, corde à sauter, burpees, jump squat… Dans le jargon médical on appelle ça aussi des “contraintes”. C’est elles qui vont causer des microtraumatismes à répétition et  qui vont peser sur nos os.

Les causes de blessures et comment les reconnaître ?

Vous aussi vous la connaissez cette fameuse phrase : “cette année c’est décidé, je me mets au sport !!” ? Vous savez, ce moment où on est plein d’ambition, plein de bonne volonté, surmotivé à se surpasser et à se donner à fond dans nos nouveaux objectifs !! Et là, catastrophe… Fracture de fatigue, blessure musculaire, tendinite et j’en passe. Votre corps n’est pas bien préparé, vous voulez y aller trop vite, trop fort  et c’est à ce moment précis que vous risquez de vous faire mal. 

Mais pas de panique ! Bonne nouvelle : vos os sont solides, ils sont fait pour bouger, sauter et sont justement capables de recevoir ce genre de contrainte.

Chaque douleur que vous pouvez ressentir n’est pas systématiquement liée à une blessure profonde. Tout le monde connaît des petites douleurs osseuses à l’effort mais qui passent en quelques jours !

Je sais que vous allez me dire : mais alors à  quel moment s’inquiéter ?  Comment faire la différence entre les petites douleurs osseuses et une blessure plus importante qui demanderait des soins particuliers ? 

Et bien c’est du bon sens, tout simplement ! 

  • Les douleurs osseuses d’efforts vont simplement être des petites douleurs qui arrivent progressivement pendant l’effort et qui cèdent au repos. Dans ce cas-là, pas de quoi s’affoler.
  • Si ce n’est pas le cas et que la douleur à l’os ne fait qu’augmenter et même au repos, à ce moment-là il faut consulter ! 
  • Dans le cas où vous avez une petite douleur qui arrive à l’effort, cède au repos et revient systématiquement lors de l’effort : il ne faut pas s’inquiéter mais ne pas la négliger non plus et essayer d’aller comprendre pourquoi il y a trop de contraintes sur cette zone.

De nombreux facteurs peuvent être en cause : 

  • Trop de charge 
  • Mauvaise posture 
  • Mauvaise préparation
  • Mauvais équipement
  • Mauvaise surface pour courir 
  • Mauvaise technique de course 
Douleur à la jambe

Comment les éviter les blessures sportives ?

  • Écouter son corps : comme on le disait, c’est du bon sens. On connaît son corps, on arrive à sentir quand on a un peu forcé,  qu’il y a quelque chose qui nous alerte. Il faut savoir prendre du recul et nuancer tout ça, ce n’est pas parce qu’on a une petite douleur qu’il faut systématiquement arrêter ! En plus, la notion de douleur est différente pour chacun, en fonction de sa perception de soi, son vécu etc, évolution des douleurs, évolution des tissus, vieillissement…
  • Savoir doser : une des choses les plus importantes dans le sport, le dosage ! Oui le corps est fait pour bouger, pour faire des efforts, sauter, courir et contrairement à ce qu’on pourrait penser, les impacts ne sont pas forcément nocifs pour le corps. L’os est un tissu vivant qui évolue au fil des années, qui se consolide et qui vieillit. C’est justement en les sollicitant et en les contraignant qu’ils vont pouvoir se forger, se construire plus fort et développer leurs capacités. Mais évidemment ça ne se fait pas n’importe comment. La clé ? La progression !! Et du temps, pour préparer son corps et adapter sa pratique sportive.
  • Faire des entraînements adaptés  :  avec les bonnes chaussures, le bon terrain, un sport adapté à notre morphologie. Par exemple, tout le monde pense savoir courir mais sachez pourtant que ça s’apprend ! Bon placement de bassin, des appuis, des bras, la tête…  Vous pouvez d’ailleurs aller lire mon article où je vous partage mes conseils pour se mettre au running.

Le plus important dans tout ça, n’ayez pas une peur panique des blessures !! Après tout ce n’est pas grave de se blesser, ça fait partie du jeu ! Alors oui, tout dépend du type de traumatisme et certaines douleurs peuvent mettre plus de temps à passer mais c’est aussi grâce à ça qu’on se reconstruit et qu’on peut rectifier le tir.

Perso ma blessure aux ligaments croisés m’a énormément appris sur moi-même et sur ma compréhension de mon corps ! Grâce à ça, j’ai un meilleur équilibre aujourd’hui dans ma pratique sportive. J’ai pu adapter ma routine  en mettant plus de stretching, apprendre à soigner les articulations… Finalement se blesser, c’est aussi progresser ! 

Alors allez-y, faites du sport, écoutez-vous, dosé et surtout kiffé ! 😉

Vous pouvez retrouver l’interview complète de Jérôme Auger, sur la chaîne Youtube :

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *