Déployer son mental de sportif, la clé pour réussir à surfer

Lucile Woodward 24 février 2017 , 11 h 34 min

Ca fait déjà 2 semaines que je vous fais part de mon expérience surf à Lanzarote. Une expérience pour laquelle j’ai dû faire appel à mon mental sportif ! 2 épisodes où je vous parle de mes premiers pas sur la planche, de mes conseils pour aborder correctement les premiers take-off, de mes premières difficultés et surtout de mes premiers kiff !

Il est venu le temps du troisième épisode de ma série ! Le temps des émotions, des remises en question, des larmes… Un épisode où je me mets entièrement à nue face à ma caméra, face à vous.

Au bout du rouleau, dans tous les sens du terme

Ca été le moment le plus difficile de mon défi surf. Je peux vraiment dire que « j’en ai chié » aussi bien physiquement que mentalement.

Pour commencer ça faisait déjà 2 jours que je galèrais à me tenir debout sur mon longboard, que je me prenais des vagues et des vagues en pleine figure. J’étais frustrée, crevée et courbaturée !!

Je m’en voulais d’accumuler les échecs, et de ne pas réussir à atteindre mon rêve : apprendre le surf, que je touchais pourtant du bout des doigts. Je me suis beaucoup remise en question et je me suis plus que jamais sentie seule à cet instant… seule avec mes sardines, qui elles aussi me faisaient pleurer en fait 😉


Mon mari et mes enfants me manquaient tellement à ce moment là… J’ai tenté de trouver du réconfort auprès de Steve, mais bon, c’est comme ça, il n’avait pas du tout le temps, hyper pris par son travail.
J’étais là devant mon assiette en train de pleurer à me demander ce que je faisais là. Pourtant je ne voulais pas abandonner ! Mais qu’est ce que c’était dur.

La fatigue, la frustation, la douleur, mon mari, mes enfants, mes sardines, le combo parfait pour verser des larmes à profusion !

Ce que je tire de cette baisse de morale, c’est que le surf c’est comme avoir des enfants, mais dans le monde du sport. On a peur, on se lance dans le vide, dans l’inconnu, on se pose des tonnes de questions, mais ON KIFF !

Le mental un élément clé pour réussir un défi sportif

Luca Bobbio, mon prof de surf, me disait qu’on était entrain de tenter l’impossible : surfer une vague en 4 jours. Mais RIEN N’EST IMPOSSIBLE ! Et ça c’est ce que j’appelle le mental sportif !

5A598EB5-4A4C-463B-9344-E5A88D32B18C

Le sport quel qu’il soit, ne travaille pas seulement le physique et le bien-être, mais aussi le mental ! La volonté de ne pas lâcher, de tout donner, de passer aux dessus de ses échecs, de croire en soi et d’y arriver !

C’est pour cette raison que j’ai fait du surf un rêve. C’est typiquement le sport qui allie physique et mental. Du lâcher prise, de la persévérance, de l’envie !

Utilisez le sport non pas seulement comme une performance physique, mais comme une véritable thérapie, c’est ça qui va vous faire du bien et vous endurcir.

Mes conseils pour optimiser son mental sportif

Il y a tout un tas de petites astuces qui permettent de gérer et optimiser son mental en cas de baisse de moral. Aussi bien dans la vie de tous les jours, que pendant une session sport ou défi sportif.

Tout d’abord : ayez confiance en vous !! C’est la première chose.
Dites vous que vous pouvez y arriver, que vous avez toutes les forces et ressources nécessaires pour aller au bout. Vous êtes capables !!

Ensuite, c’est toutes sortes de petites choses qui vous aideront : concentrez-vous sur votre objectif, prenez du plaisir et surtout acceptez l’échec.

Ma recette à Lanzarote, a été de prendre du temps pour moi, de me détendre, de me recentrer sur moi-même, de faire un break avec les vagues le temps d’un après-midi. Une sorte d’échappatoire. Le tout est de revenir conquérant et rebooster à bloc ! Live more.

Je suis fière de moi, fière de m’être dépassée et d’être allée au bout de mon rêve.

Après la pluie vient le beau temps. Le BIG SUCCESS après cette baisse de moral c’est dans l’ultime épisode de ma série surf. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la suite. Une fin heureuse !!!

lucilewoodward

Je ne suis pas la coach des stars. Je me présente plutôt comme la coach sportif des vraies gens dans la vraie vie. Moi aussi j’ai un boulot, un enfant, un mari, des amis... Et je sais très bien à quel point il est difficile de rester motivé, de garder la forme, de garder la ligne dans nos vies d’aujourd’hui.

Les articles liés
Comment j’ai kiffé et pourquoi je ne referai pas la course de la Verticale Tour Eiffel

Me voilà avec ma tisane, mes petits comprimés d’anti inflammatoires et relaxant musculaires sur la […]

Objectif -10 kg atteint !!! Découvrez le dernier épisode de Kelly – 365 Body By Lucile

Alors voilà ça y est, c’est presque fini. Voilà plus d’un an que je coache […]

Gérer ses craquages alimentaires pour Pâques

Good morning !!! « Bonjour Lucile, Petite question, peut-être bête, mais essentielle pour moi. Comment gérer les […]

Commentaires
  • Delphine 24 février 2017 à 12:16 Répondre

    Bravo Lucile ! Je comprends ta souffrance, j’ai essayé d’apprendre il y a quelques années (j’ai 31 ans aujourd’hui) avec mon conjoint surfeur, ma dernière session : réception de la planche en plein visage… Puis travail, enfant, la routine… Donc j’ai laissé tombé ! Puis j’ai vu ton premier article « Il n’est jamais trop tard pour surfer » !!!!!! Aaaaah ça me motive à reprendre (:
    Tu vas y arriver, c’est certain, entraîner des personnes à s’y mettre.
    En tous cas, merci pour ta bonne humeur, ta joie, ton naturel et ta motivation (J’ai repris le sport, abandonné depuis plus de 10 ans, et retrouvé le plaisir de cuisiner et manger sain ! Tout ça accompagné de tes vidéos et articles).
    Merci !

  • kkdzil 24 février 2017 à 18:45 Répondre

    Coucou,

    Coucou lucile,
    Et ben quelle aventure ce surf. Je crois bien que tu es la seule coach à pleurer et à le montrer.Merci encore une fois pour ta sincérité. Tu es vraiment une coach de la vraie vie ! vivement que je puisse te croiser à #jesuisio !
    Des bisous à bientôt !
    Hâte de voir le dénouement de cette expérience de surf !

  • Clarisse 25 février 2017 à 09:37 Répondre

    Bonjour,
    moi aussi je rêve de surf sans avoir jamais mis le pied sur une planche. Et là je vois qu’à mon âge (41 ans) je vais en baver. Cette vidéo un peu décousue est vraiment super chouette, elle est la raison pour laquelle moi (et sans doute beaucoup de gens) te suivent : c’est du réel, même les coach ont leurs coups de blues, leurs doutes, leurs moments d’énervement et de solitude, et ça fait partie de la vie. En tout cas ça ne m’a pas découragée, ça m’a juste donné une bonne idée de ce qui m’attend. Je vais m’en prendre plein la tête mais en même temps ça sera chouette, quoi que j’arrive à faire ! Et puis on n’a pas tant l’occasion, dans nos vies d’occidentaux privilégiés, d’aller à fond de soi de se dépasser, d’affronter nos limites. Bref merci d’oser te mettre à nu ainsi, tu n’en gagnes que plus mon respect. J’ai hâte de voir la suite !

  • leslie 27 février 2017 à 11:05 Répondre

    Salut,

    Et bien juste, t’es belle, t’es une battante et tellement inspirante.
    Bravo!

  • alex 28 février 2017 à 00:35 Répondre

    Bonjour lucille,

    Moi aussi je me suis mise au surf il y a quelques mois et tout comme toi j’ai fait un stage de plusieurs jours consécutifs et j’ai galéré.Pour moi le plus dur a été le 4e jour, j’avais tellement mal aux épaules…Et puis le 5e jour j’ai enfin réussi à me lever et à prendre deux précieuses vagues.

    Habitant près de la mer, j’ai décidé en septembre de continuer les cours à l’année avec pour objectif de pouvoir aller surfer seule et quand je le veux un jour prochain.Depuis je n’ai pas réussi à me lever mais comme tu dis c’est dans la tête!
    Après une pause de 4 mois mes cours reprennent le week-end prochain et je suis déterminée à y arriver de nouveau 😉

  • Mon programme course à pied pour perdre du poids 9 mars 2017 à 11:07 Répondre

    […] à sa motivation, on dépasse sa zone de confort et on passe en mode sportif pour aller au bout !! Le surf et moi, vous vous souvenez ? 😉 Prenez ce programme comme un boost de motivation. Vous le lisez, vous vous challengez, vous y […]

  • Kate Spade discount 31 mars 2017 à 03:55 Répondre

    Pas le genre de propositions que reprendrait Marine, elle est pour la competitivité elle.

  • Laisser un commentaire !

    Derniers articles

    Instagram

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. (en savoir plus)