lifestyle

La détox digitale : pourquoi je la pratique ?

Hello à tous mes lecteurs fidèles, un petit mot pour vous annoncer que ces prochains jours, je vais tout couper pour une totale détox digitale. Oui, j’ose !! Dans ce monde totalement numérique où il est légion de partager sa journée à n’importe quel bout du monde de 7h à 23h … je coupe tout !! Je me fais une réelle détox digitale, comme chaque année depuis 3 – 4 ans. Et c’est tellement  bon. 

Les bienfaits de la détox digitale

Et vous, est-ce que vous arrivez à couper pendant vos vacances ? Si vous lisez cet article … Sûrement que non !! Mais laissez moi vous expliquer pourquoi vous aussi vous devriez passer à la détox digitale.

Plus on post, plus on est favorisé dans l’algorithme

Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginer. Mais quand on entretient un réseau social, on est OBLIGÉ de poster en permanence. Parce que par exemple, si sur YouTube on ne publie pas de vidéo pendant 3 – 4 semaines : la plateforme met moins nos vidéos en avant. Pareil sur Instagram : on est favorisé dans l’algorithme quand notre régularité de post se tient.

D’autant plus que je sais à quel point vous attendez mes posts de motivation pour faire du sport et pour bien manger. C’est mon rôle de coach d’être tout le temps là. Mais c’est trop important pour moi de faire un réel break.

ma détox digitale

Donc oui, c’est une sorte de mise en danger, mais que j’apprécie puisque ça me fait tant de bien.

C’est fou à quel point cette pratique a envahi nos vies. Il n’y a pas longtemps, l’une des participantes présente lors de ma retraite au Maroc me disait que 75 % des gens ont leur smartphone à disposition sans faire un seul pas. C’est à dire que le  téléphone est en permanence à portée de main,  une extension de son propre corps.

Bref : j’avoue que je m’y reconnais totalement, et que ça ne me plaît pas, même si c’est le monde dans lequel je vis. Et je suis hyper contente de faire ma digitale détox chaque été.

Détox digitale : on réapprend à attendre.

Comment est-ce que je fais ? Je donne mon téléphone à mon mari. Et il ne me le rend  qu’après 5 – 6 jours … en fonction du temps de détox que j’ai prévu. Comme ça je suis sûre de ne pas tricher et de ne pas aller checker mes réseaux discrètement dans la salle de bain …

Franchement, l’année dernière, j’avais trouvé que les 2 premiers jours avaient été un peu durs. On se sent vide, on a l’impression qu’il nous manque quelque chose. Et surtout : on s’ennuie.

Parce que dans les moments de creux on ne peut pas remplir le vide par du scroll de news, de post facebook, d’instagram ou de messages Whatsapp. On est seul avec nos pensées et le temps qui s’écoule. On attend. On pense dans sa tête. On regarde les autres passer leur vie sur leur smartphone.

Comme le dit Bryan Kest : « Il faut accepter de s’ennuyer pour se défaire de ses addictions. » On ne s’ennuie d’ailleurs pas longtemps. On retrouve vite l’intérêt de ne rien faire et de profiter du moment présent.

Mais au bout de 2 jours, on oublie complètement. Et on se demande franchement pourquoi on y était tout le temps collé. Et on s’en fiche totalement du dernier micro short de l’influenceuse en vue du moment, ou de la dernière sortie du politicien local …

Moins de jugement

Ce que j’apprécie le plus dans cette détox, c’est ce détachement que l’on acquiert à nouveau. Vis à vis des autres, vis à vis du jugement des autres. Je ne fais pas de sport pour me prendre en photo juste après et raconter mon expérience. Je le fais juste pour moi. Je ne prends pas mon assiette en photo, je profite juste du plat.

ma détox digitale

 

Je passe du temps avec mes enfants sans qu’une notification ne vienne troubler un jeu ou un moment de complicité.

C’est super important pour moi de montrer à mes enfants que l’on peut vivre déconnecté. Même si – j’avoue – je suis 10 fois trop dépendante à mon téléphone et mes enfants le voient quotidiennement.

A la clé aussi, un bien meilleur sommeil. Perso je suis assez sensible au décalage de phase, avec des difficultés d’endormissement… Clairement liées à une sur utilisation du smartphone en fin de journée… Je le sais, c’est mal. Mais ça fait partie de mon métier. Donc tout couper totalement, ça me fait un bien fou aussi sur ma récupération profonde.

D’ailleurs si vous voulez plus de conseils pour un meilleur sommeil, je vous avais écris un article pour vous donner mes meilleures astuces alors n’hésitez pas à aller le lire.

Détox digitale, c’est comme de se sevrer du sucre ou du tabac

C’est un peu comme de se sevrer du sucre, de la cigarette, de l’alcool. Parce que l’on est toujours tenté et tout le monde est sur son téléphone du matin au soir. Donc il faut résister au mimétisme. Respirer et apprécier ce moment où tout le monde répond à ses messages alors que mon téléphone est au fond d’un sac dans la chambre d’hôtel.

Accepter aussi de prendre moins de photos. De ne pas être tout le temps dans la capture du moment, mais de vivre le moment. Et de se remplir de souvenirs.

Vous savez, ma grand-mère n’a jamais eu de smartphone. Et pourtant sa tête de 95 ans est remplie de souvenirs très vivants et très présents.

Bref : ce post pour vous dire bonnes vacances. Vacances sportives, vacances alimentaires, et vacances digitales. Je pars pour l’Asie du Sud Est pour le mariage de mon petit frère, et je me ferai un malin plaisir … De n’absolument rien vous raconter !!!


Commentaires
  • sophie
    31 août 2018 à 21:25

    et dans ces moments de détox digitale … profitez en pour méditer … revenir à l’essentiel…. c’est un très grand bonheur d’être présent, le présent est un cadeau….une très bonne continuation à vous et beaucoup de succès dans votre entreprise….

    Répondre
    Annuler


Derniers articles