Une meilleure forme en étant flexitarien

Ce n’est pas une mode. Manger Flexitarien n’est pas le nouveau truc qui va durer 3 mois et partira aussi vite qu’arrivé… Le fait de manger moins de viande, c’est une transformation puissante, une lame de fond qui revient sur l’hyper industrialisation des années 50 à 2000.

Tout d’abord, le flexitarien c’est le fait de ne manger presque pas de viande ou poisson ou oeufs ou fromage. En revanche, 1 à 3 fois dans la semaine, le flexitarien s’autorise une excellente pièce animale. On mange flexitarien parce que l’on est convaincu des conditions d’élevage exécrables que subissent la majorité des animaux agricoles. On mange moins de viande parce que l’on souhaite favoriser des meilleures conditions de travail pour les éleveurs. On mange très peu de produits carnés parce que c’est moins cher, et parce que c’est meilleur pour sa santé, pour la planète. Un point ultra important. 

Perso, je suis passée par le flexitarisme avant de passer complètement végétarienne. Et ce fut une super façon de faire la transition. Et j’aurai pu en rester là à vie, c’est vraiment génial. Je vous explique concrètement comment ça se passe.

Comment bien gérer son passage au flexitarien

C’est super simple : à partir d’aujourd’hui vous décidez de ne manger QUE de la viande et du poisson d’excellente qualité. Donc comme ça coûte très cher: vous n’en prenez que rarement. 1 à 3 fois par semaine max.

Par exemple : du lundi au mercredi c’est végétarien. Puis jeudi soir vous sortez au restaurant avec un vieux copain : vous prenez un poisson. Vendredi et Samedi c’est végétarien. Et dimanche midi, votre belle mère a préparé une superbe viande et un plateau de fromage : vous en prenez une belle part. 

C’est ça le flexitarisme. Finalement, c’est aussi de l’épicurisme. Ne profiter que des bonnes choses, de simplicité, et profiter de la vie.

Avec un mode alimentaire flexitarien, vous allez avoir un bien meilleur sommeil et une digestion excellente. Votre transit va vraiment s’améliorer. Vous allez surtout apprécier à fond les jours végétariens en mangeant de bonnes choses simples et peu chères. Les lentilles, le quinoa, les haricots rouges, les fèves avec plein de bons légumes. C’est très bon pour le porte monnaie et la santé.

Vous n’avez pas besoin de vous venger sur quoi que ce soit, vous n’allez manquer de rien. Aucune carence, bien au contraire. Vous pouvez tout à fait vous inspirer de mon rééquilibrage alimentaire et de mes carnets de recette pour trouver les idées de menus végétariens et apprendre à mieux manger dans ce sens.

Vers un retour à l’avant guerre

C’est rigolo, on en parlait avec ma mère le week-end dernier.

Dans les années 70, des centaines de produits « pratiques » ont été créés. Du riz 3 min, de la purée mousseline, de la mayonnaise en tube, du jambon de poulet ou de surimi reconstitué… Vous vous rendez compte si ces produits étaient créés aujourd’hui ? On crierait aux grands dieu de la malbouffe. Alors qu’ils sont complètement rentrés dans les moeurs d’aujourd’hui.

En 2017, pour innover dans la nourriture, il faut se retourner sur l’authenticité, sur la simplicité, sur le durable. L’heure est à la déconsommation de malbouffe, à la nutrition utile.

Manger flexitarien pour une meilleure santé

C’est prouvé noir sur blanc par des centaines d’études scientifiques : la viande et le poisson favorisent les maladies cardio vasculaires. Et il y a une sorte de hiérarchie de santé. Genre la charcuterie et les viandes transformés sont les plus « néfastes » à la santé cardio vasculaire et aux risques de cancer. PS : je dis ça je dis rien, mais la charcuterie et les viandes transformées sont classées cancérigènes de catégorie 1, comme la cigarette…

Ensuite la viande rouge. Puis la viande blanche, puis les poissons gras puis blanc. Mais ce qui est intéressant c’est que même la consommation trop importante de poisson blanc favorise les maladies cardio vasculaires par rapport à une alimentation 100% végétale.

flexitarien - Lucile Woodward

Moins vous mangez d’animaux, meilleure sera votre santé.

Et n’allez pas me faire des comparaisons nazes du type « oui mais l’homme a toujours mangé de la viande c’est ça qui a assuré sa survie ». FAUX ! Aujourd’ hui, notre survie est assurée par les progrès de la médecine infantile, par les vaccins, la lutte contre les maladies transmissibles etc … Notre survie aujourd’hui dans les pays industrialisées est en réalité la recherche d’une vie longue et la plus confortable possible. C’est-à-dire de prendre de l’âge dans les meilleures conditions de santé possible.

Et c’est en mangeant moins de viande et de poisson qu’on y arrive. Les régimes crétois, Okinawa etc… qui ont prouvé leur intérêt sur le bon vieillissement de la population, ce sont surtout des modes alimentaires basés sur le végétal, sur les cuissons simple, beaucoup de cru, et beaucoup de légumineuses et céréales complètes. Les régimes alimentaires de Grèce Antique et d’Egypte Antique étaient majoritairement végétariens d’ailleurs.

Le flexitarien aide la planète

Dernier point hyper important : l’élevage agricole pollue. On ne le dit jamais assez, mais les déchets liés aux animaux d’élevage et la quantité d’eau que leur alimentation nécessite ; polluent plus que toutes les voitures de la planète réunies. Et oui !! Je vous invite à regarder le documentaire Cowspiracy (dispo sur Netflix aussi) qui est follement intéressant à ce sujet.

En résumé, le flexitarien sauvera le monde. Il sauvera la santé des êtres humains et la planète. Car je suis bien consciente que le passage au végétarisme total soit un peu trop radicale pour beaucoup de gens. En revanche, la moindre consommation de produits animaliers est tout à fait possible. Même mon mari est passé de ce côté là de l’alimentation. L’anglais du nord élevé au beef jerky et Fish’n Chips … Donc autant vous dire que c’est totalement possible.

Une dernière phrase. Je ne suis pas totalement fan des citations, mais celle-ci vaut quand même le coup d’être lue :

«  Bien que des circonstances extérieures m’aient empêché d’observer strictement un régime végétarien, j’adhère depuis longtemps à cette cause par principe. Outre le fait que je suis d’accord avec les buts du végétarisme pour des raisons esthétiques et morales, j’estime que le mode de vie végétarien, par son effet purement physique sur le tempérament humain, aurait une influence des plus bénéfiques pour le sort de l’humanité ». Albert Einstein.

Et quand on commence sur cette pente là, la transition vers de moins en moins de viande se fait automatiquement.

20 commentaires à “Une meilleure forme en étant flexitarien

  • lina

    Bonjour Lucile,

    Pouvez vous m’éclairer s’il vous plaît. Vous dites que la consommation de viandes et de Poissons augmente le risque de maladies cardio vasculaires. Les poissons gras sont au contraire très bons , puisque riches en oméga 3… mais ce que je ne comprend pas du tout c’est votre article scientifique en “lien” :/ vous parlez des maladies cardio vasculaires et vous mettez un article qui traite du diabète ?! Vous pouvez m’éclairer svp

    Répondre
  • Aurélie

    Bonjour, vous ne parlez pas de l’apport en vitamine B12. Flexitarienne depuis déjà quelques mois (années?) je m’interroge de plus en plus sur l’apport en cette vitamine, surtout quand je vois la quantité d’aliments d’origine animale qu’il faudrait pour arriver à un apport journalier suffisant en cette vitamine. Avez-vous l’intention d’aborder le sujet ? Cela m’intéresserait beaucoup !

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Hello, moi perso oui j’en prend et c’est presque inévitable quand on devient végétarien. Des prises de sang te confirmeront si tu en as besoin. Bises.

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *