Une meilleure forme en étant flexitarien

Ce n’est pas une mode. Manger Flexitarien n’est pas le nouveau truc qui va durer 3 mois et partira aussi vite qu’arrivé… Le fait de manger moins de viande, c’est une transformation puissante, une lame de fond qui revient sur l’hyper industrialisation des années 50 à 2000.

Tout d’abord, le flexitarien c’est le fait de ne manger presque pas de viande ou poisson ou oeufs ou fromage. En revanche, 1 à 3 fois dans la semaine, le flexitarien s’autorise une excellente pièce animale. On mange flexitarien parce que l’on est convaincu des conditions d’élevage exécrables que subissent la majorité des animaux agricoles. On mange moins de viande parce que l’on souhaite favoriser des meilleures conditions de travail pour les éleveurs. On mange très peu de produits carnés parce que c’est moins cher, et parce que c’est meilleur pour sa santé, pour la planète. Un point ultra important. 

Perso, je suis passée par le flexitarisme avant de passer complètement végétarienne. Et ce fut une super façon de faire la transition. Et j’aurai pu en rester là à vie, c’est vraiment génial. Je vous explique concrètement comment ça se passe.

Comment bien gérer son passage au flexitarien

C’est super simple : à partir d’aujourd’hui vous décidez de ne manger QUE de la viande et du poisson d’excellente qualité. Donc comme ça coûte très cher: vous n’en prenez que rarement. 1 à 3 fois par semaine max.

Par exemple : du lundi au mercredi c’est végétarien. Puis jeudi soir vous sortez au restaurant avec un vieux copain : vous prenez un poisson. Vendredi et Samedi c’est végétarien. Et dimanche midi, votre belle mère a préparé une superbe viande et un plateau de fromage : vous en prenez une belle part. 

C’est ça le flexitarisme. Finalement, c’est aussi de l’épicurisme. Ne profiter que des bonnes choses, de simplicité, et profiter de la vie.

Avec un mode alimentaire flexitarien, vous allez avoir un bien meilleur sommeil et une digestion excellente. Votre transit va vraiment s’améliorer. Vous allez surtout apprécier à fond les jours végétariens en mangeant de bonnes choses simples et peu chères. Les lentilles, le quinoa, les haricots rouges, les fèves avec plein de bons légumes. C’est très bon pour le porte monnaie et la santé.

Vous n’avez pas besoin de vous venger sur quoi que ce soit, vous n’allez manquer de rien. Aucune carence, bien au contraire. Vous pouvez tout à fait vous inspirer de mon rééquilibrage alimentaire et de mes carnets de recette pour trouver les idées de menus végétariens et apprendre à mieux manger dans ce sens.

Vers un retour à l’avant guerre

C’est rigolo, on en parlait avec ma mère le week-end dernier.

Dans les années 70, des centaines de produits « pratiques » ont été créés. Du riz 3 min, de la purée mousseline, de la mayonnaise en tube, du jambon de poulet ou de surimi reconstitué… Vous vous rendez compte si ces produits étaient créés aujourd’hui ? On crierait aux grands dieu de la malbouffe. Alors qu’ils sont complètement rentrés dans les moeurs d’aujourd’hui et sont l’inverse de ce qu’on peut attendre d’un aliment pour un ventre plat finalement.

En 2017, pour innover dans la nourriture, il faut se retourner sur l’authenticité, sur la simplicité, sur le durable. L’heure est à la déconsommation de malbouffe, à la nutrition utile.

Manger flexitarien pour une meilleure santé

C’est prouvé noir sur blanc par des centaines d’études scientifiques : la viande et le poisson favorisent les maladies cardio vasculaires. Et il y a une sorte de hiérarchie de santé. Genre la charcuterie et les viandes transformés sont les plus « néfastes » à la santé cardio vasculaire et aux risques de cancer. PS : je dis ça je dis rien, mais la charcuterie et les viandes transformées sont classées cancérigènes de catégorie 1, comme la cigarette…

Ensuite la viande rouge. Puis la viande blanche, puis les poissons gras puis blanc. Mais ce qui est intéressant c’est que même la consommation trop importante de poisson blanc favorise les maladies cardio vasculaires par rapport à une alimentation 100% végétale.

exemple repas flexitarien pour la santé

Moins vous mangez d’animaux, meilleure sera votre santé.

Et n’allez pas me faire des comparaisons nazes du type « oui mais l’homme a toujours mangé de la viande c’est ça qui a assuré sa survie ». FAUX ! Aujourd’ hui, notre survie est assurée par les progrès de la médecine infantile, par les vaccins, la lutte contre les maladies transmissibles etc … Notre survie aujourd’hui dans les pays industrialisées est en réalité la recherche d’une vie longue et la plus confortable possible. C’est-à-dire de prendre de l’âge dans les meilleures conditions de santé possible.

Et c’est en mangeant moins de viande et de poisson qu’on y arrive. Les régimes crétois, Okinawa etc… qui ont prouvé leur intérêt sur le bon vieillissement de la population, ce sont surtout des modes alimentaires basés sur le végétal, sur les cuissons simple, beaucoup de cru, et beaucoup de légumineuses et céréales complètes. Les régimes alimentaires de Grèce Antique et d’Egypte Antique étaient majoritairement végétariens d’ailleurs.

Le flexitarien aide la planète

Dernier point hyper important : l’élevage agricole pollue. On ne le dit jamais assez, mais les déchets liés aux animaux d’élevage et la quantité d’eau que leur alimentation nécessite ; polluent plus que toutes les voitures de la planète réunies. Et oui !! Je vous invite à regarder le documentaire Cowspiracy (dispo sur Netflix aussi) qui est follement intéressant à ce sujet.

En résumé, le flexitarien sauvera le monde. Il sauvera la santé des êtres humains et la planète. Car je suis bien consciente que le passage au végétarisme total soit un peu trop radicale pour beaucoup de gens. En revanche, la moindre consommation de produits animaliers est tout à fait possible. Même mon mari est passé de ce côté là de l’alimentation. L’anglais du nord élevé au beef jerky et Fish’n Chips … Donc autant vous dire que c’est totalement possible.

Une dernière phrase. Je ne suis pas totalement fan des citations, mais celle-ci vaut quand même le coup d’être lue :

«  Bien que des circonstances extérieures m’aient empêché d’observer strictement un régime végétarien, j’adhère depuis longtemps à cette cause par principe. Outre le fait que je suis d’accord avec les buts du végétarisme pour des raisons esthétiques et morales, j’estime que le mode de vie végétarien, par son effet purement physique sur le tempérament humain, aurait une influence des plus bénéfiques pour le sort de l’humanité ». Albert Einstein.

Et quand on commence sur cette pente là, la transition vers de moins en moins de viande se fait automatiquement.

22 commentaires à “Une meilleure forme en étant flexitarien

  • Bigot

    Bjr Lucile,
    Je suis complètement nouvelle sur ta chaîne, que je trouve super sympa et très complète. Voilà pour l’intro. Je me pose la question du flexitarisme ?
    G tjrs eu un rapport avec la nourriture, très compliqué, anorexie, boulimie, ou alimentation “normale”
    J’ai subi un très gros choc emotionnel l’an passé. S’en est suivi, le jour même, un dégoût total de la nourriture, manger, toucher les aliments, les odeurs sont devenus un véritable fardeau, au point que je suis tjrs incapable d’aller faire mes courses au supermarché, à moins que je me dirige directement ds le rayon qui me concerne, et aucun sur la nourriture, dû au mélange d’odeurs qui me donne la nausée. Voilà le bilan.
    Obligée de manger qd même et voulant eviter de retomber ds l’anorexie, je me suis mise à manger que des aliments “sans goût, ou très peu”.
    Depuis le mois de juin environ, je recommence à manger, mais des légumes et céréales extrêmement sélectionnés pour le même pb de goût.. Il m’arrive parfois de manger un peu de poisson et j’ai essayé de remanger de la viande mais ça passe pas !
    Est ce une entrée ds le flexitarisme, ou nouveau pb alimentaire ?
    Je suis pour la cause animale et contre la surproduction, mais ça m’empêchait pas de manger une bonne escalope milanaise ou une bonne entrecôte, mais aujourd’hui, c’est devenu impossible !
    Aurais tu des conseils ou des orientations. Ma diététicienne m’a orientée sur du seitan ou toffu(que je déteste), mais je suis restée sur ma sélection de légumes et céréales, qui au final, n’est pas très variée(si j’arrive à manger des coquillages, mais bcp moins qu’avt, j’en etais une très grosse consommatrice, et là à part qques huîtres de chez moi, et praires. 6huitres et 6 praires , me font 2 repas😒
    Voilà le topo ! Je suis preneuse de conseils, (psycho, tt va bien, maintenant,) donc je ne comprends pas bien ma nouvelle alimentation 🤔 merci d’avance pour tes conseils ou orientation
    Merci d’ avoir pris le tps de me lire
    Bonne année 2222 🎉

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Bonjour Bigot, je vois qu’une diététicienne t’accompagne déjà sur les sujets de nutrition. Le rapport à l’alimentation est très personnel et je pense que ta diététicienne aura de meilleurs conseils que moi au fur et à mesure des rendez-vous.
      As-tu déjà essayé de faire des semaines végétariennes ? Faire un état des lieux des goûts que tu apprécies et essayer de découvrir de nouvelles saveurs, de fruits, de légumes, de céréales inhabituels peuvent être une solution à explorer.

  • Aurélie

    Bonjour, vous ne parlez pas de l’apport en vitamine B12. Flexitarienne depuis déjà quelques mois (années?) je m’interroge de plus en plus sur l’apport en cette vitamine, surtout quand je vois la quantité d’aliments d’origine animale qu’il faudrait pour arriver à un apport journalier suffisant en cette vitamine. Avez-vous l’intention d’aborder le sujet ? Cela m’intéresserait beaucoup !

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Hello, moi perso oui j’en prend et c’est presque inévitable quand on devient végétarien. Des prises de sang te confirmeront si tu en as besoin. Bises.

  • lina

    Bonjour Lucile,

    Pouvez vous m’éclairer s’il vous plaît. Vous dites que la consommation de viandes et de Poissons augmente le risque de maladies cardio vasculaires. Les poissons gras sont au contraire très bons , puisque riches en oméga 3… mais ce que je ne comprend pas du tout c’est votre article scientifique en “lien” :/ vous parlez des maladies cardio vasculaires et vous mettez un article qui traite du diabète ?! Vous pouvez m’éclairer svp

    Répondre
  • aldo

    Admettons qu’on se fout des conditions d’élevage, de la planète, du mal fait aux animaux… Alors dans ce cas, une question : quel est le meilleur régime pour l’homme ? Parce qu’à vouloir faire plaisir à tous le monde, on ne répond plus aux vraies questions.
    Juste rappels de faits : la plupart des légumes et fruits que vous consommez sont des hybrides très récents, blindés de pesticides. Le seul aliment naturel, intact tel qu’il était consommé il y a 5000 ans (avant que les céréales n’existent !), c’est LA VIANDE. Alors privilégiez les bonnes filières de viande et arrêtez vos bêtises de bobos, la viande c’est le matin, à midi et le soir. C’est à contre-courant de toute la propagande qui est faite depuis 30 ans, mais c’est pourtant très simple à comprendre. Nous n’avons plus besoin de suivre les troupeaux d’animaux sauvages, comme le faisait nos ancêtres nomades, il suffit d’aller dans une boucherie… Alors, compliquée la vie ?

    Répondre
  • Emilie

    Je pense que c’est la meilleure des solutions : ne pas se priver de toutes les douceurs de la vie mais en profiter de façon responsable, sans oublier l’environnement.

    Répondre
  • Laura

    Je suis flexitarienne depuis un bon moment déjà et je me sens super bien! Je ne mange de la viande et du poisson qu’aux occasions, quand je mange chez ma grand mère qui cuisine de la viande de qualité. De plus je ne bois plus de lait DU TOUT! Certains ne comprennent pas ce type d’alimentation, c’est juste que je n’en ressens pas le besoin. Je privilégies les fruits et légumes bio, fruits secs bio et j’associe la majorité de mes plats avec des lentilles. Bonne soirée 😁

    Répondre
  • Margaux Lifestyle

    Bonjour Lucile !!! En pleine transition vers le flexitarisme, je te remercie !!!! Je n’ai pas encore une alimentation “parfaite”, mais j’estime que chaque nouvelle petite habitude que je prends est un pas de plus vers une meilleure hygiène de vie et une meilleure santé !

    Répondre
  • Alex Lejeune

    Chere Lucile,
    Juste une petite chose un peu hors sujet mais quand meme…je sais que le commentaire “viande = aussi mauvais que fumer et classer dans le meme catégorie” vient du film What the Health.
    J’ai regardé le film aussi mais je me suis aussi bcp renseignée sur les critiques.
    Un bon site: time .com/4897133/vegan-netflix-what-the-health/
    Faut faire gaffe dans le sensationel, je sais ca fait vendre mais faut quand meme pas faire les memes raccourcis!

    Voila…
    Prends bien soin de toi!

    Répondre
  • franck

    Bonjour Merci pour cet article. Juste un point qui me chiffonne: il n’y a rien d’éthique au flexitarisme pas plus qu’au végétarisme. La base morale pour les animaux et pour la planète est le véganisme. ce n’est pas extrême, juste une base. C’est étonnant de regarder Cowspiracy, Earthlings…et de conclure que le flexitarisme (c’est à dire une alimentation “normale” en quelque sorte) est la réponse

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Je ne dis pas que c’est la réponse. Je dis que c’est déjà bien mieux !!! Perso je suis végétarienne presque végétalienne convaincue. Mais je conçois que ce soit un peu trop radical à ce jour.

  • Mathilde

    Bonjour Lucile ! Alors moi j’ai une question que je me pose depuis un moment. Ok le végétarisme est surement très bon pour la santé, mais si tout le monde consommait des végétaux, est-ce qu’on ne tuerait pas à notre tour, l’agriculture ? Parce que là aussi il va falloir produire en très grande quantité si tout le monde se met à manger végétarien ! Et donc avoir une production de légumes, fruits, légumineuses et j’en passe… douteuse non ? Et le bio (je n’achète que ça), là aussi il va y avoir un soucis non ? Si tout le monde se met à consommer bio, il y aura sûrement des doutes sur le mode entrepris pour l’agriculture.
    Je vois une diététicienne qui est top selon moi (mais toi tu ne la verras de ce point de vue), je lui ai dit que je voulais revoir mon équilibre alimentaire car je voulais enlever la viande et un peu le poisson (j’essaie d’être flexitarienne, c’est donc pour ça que je réagis sur cet article) et elle m’a dit l’autre jour “mais l’homme a besoin de viande, il est à la base un carnivore et si vous voulez arrêter la viande pour des questions écologiques, vous pouvez mais je pense qu’il faut de la viande”. Alors là… ça m’a sidéré !! Je dois la revoir début décembre et je pense que je vais reposer la question… as-tu des arguments ou des statistiques à me donner pour lui demander ce qu’elle en pense ? J’espère que j’aurais une réponse… merci beaucoup !! Bonne soirée.

    Répondre
    • Maoria

      Mathilde, les animaux sont nourris avec des grains ! Il faut 7 à 16 kg de céréales pour faire 1 kilo de viande. Si (dans un monde imaginaire) tout le monde devenait végétarien, cela libèrerait de la terre agricole justement. On pourrait se diriger vers une agriculture qualitative et non plus quantitative.
      Quant à la diététicienne, moi je fuirai ! Déjà l’homme est omnivore, pas carnivore. C’est fou de dire ça ! Autrefois (disons il y a 100/200 ans), l’homme avait une alimentation omnivore parce que l’offre alimentaire était réduite. Maintenant que de nouveaux aliments sont introduits (les légumineuses, le quinoa par exemple) c’est beaucoup plus facile d’adopter une alimentation davantage basée sur les végétaux.

    • amelie

      coucou mathilde je me permet de te repondre avec ce que je sais . environ la moitier de la production de vegetaux/cerales au monde ne sont produit que pour nourir les animaux que nous mangeons . si nous reduisons les elevages nous avons donc bcp plus de production pour les humains quand au mode d agriculture , on sais par exemple qu un modele de permaculture permet 10fois plus de production a l hectare ( apres ca produit a la saison donc pas rentable pour l industrie mais il faudra y venir ) . voila . merci lucille pour cet article 🙂

    • Alexandra

      Mathilde, l’humain n’est pas un carnivore. “A la base”, il mangeait des baies. L’humain est omnivore, ce qui veut dire qu’il s’adapte, mais tu vois bien qu’entre un lion, une orque et nous il y a de grosses différences : la dentition, la taille de notre appareil digestif etc. Si le végétalisme était si dangereux alors les personnes suivant ce régime alimentaire ne survivraient pas… Tu trouveras très facilement des statistiques sur internet, mais demande plutôt à ta diététicienne quels sont ses arguments. Il n’y a rien de naturellement présent dans la viande que l’on ne trouve dans les végétaux… (oui même la B12 qui est injectée aux animaux d’élevage).
      Concernant l’agriculture, je te conseille de te renseigner sur les quantités de végétaux nécessaires à l’élevage. Arrêter de consommer de la viande permettrait d’utiliser ces végétaux pour nourrir des humains.
      Donc vraiment, si tu veux consommer moins de produits carnés, fais le. C’est meilleur pour les animaux, la planète et ta santé.

  • MASSONNEAU

    Je me suis rendue compte il y a quelques mois que nous étions doucement devenus flexitariens à la maison sans nous en rendre compte. Ma fille ainée ne veut plus trop manger de viande (à cause de la viande de la cantine…), du coup ça arrange toute la famille.
    Je suis ravie de voir que cette consommation moindre de viande n’a que des aspects positifs!

    Répondre
  • Emilie W.

    Hello Lucile, et bien tu as tout dit… Tu as mis les mots sur ce que je pense. Je te suis maintenant depuis plusieurs années et je t’adore! J’adore le message que tu veux transmettre. Tu es un exemple pour nous tous.
    J’ai publié ton article sur Facebook. J’espère que de nombreuses personnes le liront. J’essaye de véhiculer ce message autour de moi et je sais bien que chez certain cela doit résonner.. En tout cas je l’espère!
    MERCI MERCI MERCI
    Passe une belle après midi et je te souhaite déjà un bel anniversaire (un peu à l’avance)
    Bisou 🙂

    Emilie

    Répondre
  • Eleonore

    Nous mangeons peu de viande et poisson à la maison, beaucoup de légumes et de céréales.
    Mais il y a une chose dont je n’arrive pas à le passer, c’est le yaourt pour les céréales le matin !
    Autant je suis passée au lait végétal pour les boisssons et ça me convient mais pour les céréales je ne peux pas, c’est une question de consistance, j’aime un truc plus épais.
    Existe il de vraies alternatives végétales autre que le soja (je crois que du soja tous les jours n’est pas très bon d’un Point de vue hormonal, d’autant plus que je suis enceinte).
    Merci pour cet article !!

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Hello, il existe des yaourts au lait de coco qui sont très bons; Perso les yaourts soja je n’aime pas. Bises

  • Claire

    Tu prêches une convaincue ! Chez nous, les produits frais viennent tous du marché, mais pas de n’importe quel étal, ceux qui sont fournis de produits locaux. Donc la viande et le fromage sont chers. Donc on en mange beaucoup moins, mais on se fait un vrai plaisir de temps en temps ! Grâce à toutes les recettes que tu proposes, lentilles (que je détestais avant!), légumineuses sont devenues une habitude. Et on est en pleine forme 🙂
    Et la dernière fois que j’ai mangé de la viande en grande quantité (repas de famille répétés en Alsace…), eh bien j’ai fait une belle allergie cutanée ! Comme quoi…

    Répondre

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *