Le jeûne intermittent de 24h

Vous avez sûrement déjà entendu parlé du jeûne intermittent, ou fasting en anglais. C’est LA grande tendance du moment ! Il existe d’ailleurs diverses façons de l’aborder, notamment sur la durée des périodes de jeûne. Un des plus poussés est le jeûne de 24h.

Mais alors concrètement :

  • comment ça marche ?
  • À-t-il des effets positifs (ou négatifs) particuliers ?
  • Est-ce adapté à tout le monde ?

C’est ce que nous allons voir en décryptant cette nouvelle façon de se nourrir.

Qu’est-ce que le jeûne de 24h ?

Le jeûne de 24h consiste, comme son nom l’indique, à ne rien manger durant 24h. Ce style de vie alimentaire implique donc de ne manger qu’un repas par jour si l’on veut faire plus simple. Mais il faut boire de l’eau !

Quels sont les bienfaits de jeûner pendant 24h ?

repas jeune intermittent 1 jour

Lorsqu’on décide de pratiquer le jeûne intermittent, c’est souvent lié aux mêmes raisons :

  • On veut perdre de la masse corporelle
  • On veut prendre soin de sa santé
  • Améliorer sa digestion et la composition de la flore intestinale

Et quelque part, vous n’avez pas forcément tort, mais les propos sont à nuancer.

Quand on pratique le jeûne intermittent, on permet à son système digestif de se mettre au repos pendant une période plus ou moins longue.

En le laissant se reposer, on permet :

  • De dépenser moins d’énergie dans la digestion : si on mange moins, les phases de digestion sont moins nombreuses, donc on dépense moins d’énergie dans cette activité
  • De le laisser se purifier et se régénérer : le système digestif possède un mécanisme fantastique et peut se régénérer tout seul. Pour ça, il faut le vider et lui laisser du temps
  • De le ménager : à force de les solliciter, les organes digestifs se détériorent, encore plus rapidement si on ne le laisse pas se régénérer convenablement

C’est pour toutes ces raisons qu’on considère cette méthode comme bénéfique et bonne pour la santé. Plusieurs autres bienfaits peuvent être observés grâce au jeûne intermittent, comme un réapprentissage de ses sensations de faim et une amélioration du self-contrôle face au grignotage.

Malgré tous ces bénéfices, il ne faut pas prendre le jeûne à la légère.

Des règles sont à respecter pour adopter ce nouveau régime alimentaire. Ne pas manger durant 24h reste quand même une épreuve difficile pour notre corps, surtout quand l’alimentation est présente en abondance, comme c’est le cas aujourd’hui.

Quels risques de ne pas manger pendant 1 jour ?

Les risques vont varier selon les personnes. Bien sûr, il est fortement déconseillé d’adopter ce régime alimentaire lorsque l’on est atteint de trouble du comportement alimentaire ou lorsque l’on est atteint de diabète.

On ne le recommande pas aux femmes enceintes ou allaitantes.

Au-delà de ces cas de figure un peu particuliers, tout le monde est apte à pratiquer un jeûne de 24h. Mais ne vous imaginez pas que ce sera facile.

Ne pas manger durant un jour complet peut provoquer :

  • Une émotivité accrue : on a plus de chance d’être irritable et tendu lorsqu’on a faim. Se priver de manger peut accroître ce phénomène. Ce facteur va avoir plus au moins d’impact selon les personnes.
  • Des capacités réduites : au début, comme vous n’avez sûrement pas l’habitude, vous pourrez remarquer une baisse d’énergie à jeûner durant un temps si long.
  • Une vie sociale perturbée : ne manger qu’un seul repas par jour en fait deux que l’on ne peut pas partager. Selon le repas que vous avez choisi de conserver, il sera plus difficile de faire des barbecues entre amis, ou de partager un moment entre collègues dans un bar.

Attention, faire un jeûne de 24h ne veut pas dire ne pas boire ! Vous devez boire de l’eau, vous pouvez aussi boire du café, du thé et surtout des infusions, mais on évite toutes les boissons “zero” ou “sans sucres”.

Jeûne de 24h et perte de poids

Forcément on mange moins donc on brûle la graisse, ça paraît logique. Oui, mais non. Aujourd’hui, il n’y a pas encore assez de preuves scientifiques qui démontrent les effets bénéfiques sur le long terme de ce régime alimentaire sur la régulation des graisses.

Autrement dit, cela va grandement dépendre de l’individu et de son style de vie. Alors ne voyez pas le jeûne de 24h comme la solution miracle. La méthode la plus efficace reste de trouver le régime alimentaire équilibré, le plus adapté à vos besoins, que vous pourrez suivre sur le long terme et d’entamer un programme de sport perte de poids.

Si vous êtes davantage adepte de la course à pied et que vous souhaitez ajouter une courte période de jeûne à vos entraînements, vous pouvez également courir à jeun. C’est une méthode assez efficace qui a fait ses preuves sans restrictions trop importantes.

Comment tester le jeûne de 24h sans risques ?

Si vous souhaitez vous lancer dans le jeûne intermittent de 24h, le mieux est d’y aller progressivement. Pour ça, j’ai deux conseils à vous donner :

  1. Essayez le jeûne de 24h une fois par semaine, sur des journées moins chargées, qui demandent moins d’énergie.
  2. Privilégiez le dîner pour vous alimenter. Contrairement au repas du matin ou au déjeuner, les heures qui vous séparent de votre prochain repas seront moins longues puisqu’elles seront essentiellement dédiées au sommeil permettant de faire passer le temps plus rapidement. À mon avis, c’est le meilleur moyen de tenir sans être trop frustré. C’est à dire qu’on dîne le dimanche par exemple, puis le lundi on ne mange pas de la journée jusqu’au dîner 24h plus tard. C’est plus facile !

Quoi qu’il en soit, soyez attentif à tous les petits signes que votre corps vous envoie. Si vous ressentez une trop grande frustration ou des maux quelconque, c’est sûrement que ce type de jeûne n’est pas fait pour vous.

Dans le cas contraire, vous pouvez augmenter petit à petit le nombre de jours de jeûne jusqu’à atteindre la stabilité alimentaire qui vous convient.

Dans tous les cas, n’oubliez jamais de bien vous hydrater tout au long de la journée. L’hydratation est évidemment autorisée pendant les périodes de jeûne et absolument indispensable.

Que manger avant ce jeûne d’une journée ?

Il est normal de se demander quoi manger pendant le jeûne intermittent, mais ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas réellement besoin de vous prendre la tête. Comme il est dit intermittent, c’est-à-dire de relativement courte durée, il n’y a pas vraiment de recommandations quant à ce qu’il faut manger avant.

Cependant, pour permettre à votre mental et à vos muscles de tenir plus longtemps, privilégiez

  • les sucres lents (riz, pâtes, céréales complètes)
  • les vitamines et les fibres (fruits et légumes)
  • de bonnes sources de protéines (poisson, volaille, oeuf, pois chiche, tofu etc.)

Grâce à ça, votre corps aura tout ce qu’il faut pour tenir jusqu’au prochain repas après vos 24h.

Que manger après cette fin de période ?

Tout comme le point précédent, il n’y a pas vraiment de recommandation quant à ce qu’il faut manger à la fin de la période de jeûne. Le corps n’est pas réellement bousculé dans son mécanisme après ce petit laps de temps. Le mieux est d’adapter votre repas en fonction de vos sensations et d’éviter ce qui va venir surcharger votre appareil digestif.

Le mieux reste de garder un repas équilibré riche en fibres, protéines et sucres lents. Prenez le temps de mastiquer vos aliments histoire de ménager tout de même un peu votre système digestif.

Que ce soit avant, pendant ou après votre période de jeûne, hydratez-vous correctement. C’est un des points les plus importants d’une bonne période de jeûne, quelle qu’elle soit. Aussi, vous pouvez faire du sport à jeun, mais il faudra bien penser à adapter vos séances en conséquence.

Vos questions sur le jeûne de 24h

Le jeûne intermittent de 24h a plein de bienfaits, notamment sur la santé. Il permet surtout au système digestif de se préserver et de se régénérer. Il permet également au corps de devenir plus sensible à l’insuline ce qui est une bonne chose pour prévenir d’un éventuel diabète.

Tout simplement parce que le jeûne pour maigrir., cest une idée reçue très présente, mais surtout très tenace, alors que c’est faux. Alors si le jeûne intermittent à de nombreux bienfaits, n’entamez pas ce processus en pensant avoir trouvé la solution miracle perte de poids. Vous risquez d’être frustré, déçu et de vous décourager.

Rassurez-vous, il n’est pas si facile de jeûner toute une journée. Votre corps n’est sûrement pas habitué à subir une telle restriction. Allez-y par étape. Peut-être vous faut-il commencer par un jeûne moins restrictif, comme le 16:8. Aussi, vous pouvez essayer de jeûner seulement un jour par semaine et de progressivement augmenter la fréquence de jeûne.

9 commentaires à “Le jeûne intermittent de 24h

  • gina

    bonjour, contente d’être tombée sur vos témoignages au sujet du jeun car moi-même je viens de terminer avec mon mari un premier jeun de 48h et j’avoue être étonnée des bienfaits au niveau des douleurs articulaires car ai de l’arthrose depuis l’âge de 15 ans qui m’empêche de m’émouvoir facilement. Avant le jeun je vivais avec une douleur sournoise à la tête côté droit et là, il a disparu… Moi qui ai toujours une sensation de faim et adore manger ,je suis étonnée que pendant ces 48h ,je n’ai pas du tout souffert de la faim.lorsqu’une envie de manger était présente,je buvais mon semblant de soupe car la composition est: eau chaude + poireaux que j’ai mixé et je me suis hydratée avec cela +café+tisane. il est vrai qu’en sachant que le jeun se terminait,j’avais qu’une hâte…est celle de croquer un aliment.L’HABITUDE !!! avec mon mari, allons faire chaque semaine un jeun de 24 h.bonne continuation à tous et pensons à nos organes qui font un travail formidable dans notre corps alors octroyons leurs des petits répits. Courage vous vous remercierez plus tard.

    Répondre
  • PASCAL M

    Bonjour.
    je pratique le jeune 3 fois par semaine depuis 1 mois et depuis j’ai plus de crise d’hypoglycémie, avant j’avais systématiquement une crise 3h après un repas.
    mon rythme cardiaque montait après mangé à 96 pendant au moins 30 minutes et dans la journée j’était à une moyenne de 76.
    quand je fais le jeune le TOP moyen 62
    je suis pas fatigué. (: je pesé 105 kl pour 1m76. je perd doucement du poids mais suis pas pressé.
    Cordialement.

    Répondre
  • Nathalie

    Bonjour.
    Je fais le jeûne de 24h depuis 1 mois.
    Je mange le midi… Et le soir bouillon ( rien de solide).
    La journée tisane ( avec miel pour tenir le coup).
    Je ne digerais plus rien et toutes les nuits j avais des nausées.
    Depuis le jeûne plus rien… Je dirais même moins de douleurs musculaire, moins de migraines.
    Donc je compte continuer….
    Nathalie

    Répondre
  • Helene

    Bonjour,
    Aujourd’hui pour la première fois j’ai pratiqué le jeune de 24h.
    À mon grand étonnement, ça a été très facile sans aucune sensation de faim, ni fatigue. Et pourtant j’adore manger !

    Pour moi : le matin 7h , grand verre d’eau citronné suivi , d’un bouillon à l’os, un morceau de pain au fromage avec un grand café.

    Régulièrement, dans la journée j’ai bu 1 litre de bouillon à l’os ( très riche en nutriments), puis de l’eau et du jus de betterave.

    Honnêtement tout tout bien.
    Là il est 22h ,d’ici 1h j’irai au lit sans frustration car pendant que je dors je termine mes 24h sans m’en rendre compte.

    C’était une bonne expérience et je crois même que je le referai, peut-être même 2jours.

    En revanche, à part mettre le foie , et le système digestif au repos, quels sont les bienfaits motivants?

    Le métabolisme est il ralenti? Contrarié ?

    Mais aussi, chaque matin je transpire pour me muscler, avoir du galbe . Est-ce que je perds en muscles???

    Merci Lucile pour ton retour , hélène .

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Bonjour Helene et merci de ton retour d’expérience sur le jeûne de 24 h (mais attention au jus de betterave qui brise le jeûne à cause du sucre)

      Plein d’avantages comme mieux comprendre ses sensations, éviter les grignotages, renouveler les cellules, ralentir le vieillissement, lutter contre de nombreuses maladies et se sentir mieux !

      Sur un jeûne prolongé sur plusieurs jours et une activité intense, le corps puise dans ce qu’il peut ce qui implique le sucre dans le sang, du gras, mais aussi du muscles. Avec un jour, tu ne vas pas faire fondre tes muscles d’un coup, mais dans un objectif de prise de muscle, on évite les jeûnes trop longs (2 jours ou plus).

  • Luc

    Le jeune est vraiment une belle expérience, je pratique le jeune intermittent chaque jour depuis 2 ans, fini les problèmes digestifs et lourdeurs.
    J’ai effectué 2 jeunes de 48 qui se sont avérés assez éprouvant à réaliser mais très bénéfiques après!

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Bonjour Luc,

      Toujours intéressant d’avoir des retours. 48 h, c’est encore un autre niveau que 24 h et peut être très éprouvant en effet.

  • Beatrice

    Bonjour,

    Je [ratique le jeune de 24 heures , 2 fois par semaine depuis un an. Ce n’est pas un jeune intermittent . Je choisi le Mardi et le Vendredi pour le faire. J’aime bien mange le matin et a midi mais je n’ai as une grande faim le soir. Cela depend bien sur.
    L’annee derniere j’ai essaye le Pranic food mais je n’etais pas prete. J’ai vecu cela comme un jeune qui je l’es pas. J’ai aussi essaye la liquid food. Trop stressful pour moi.
    Il faut trouver ce qui marche pour soi meme et s’ecouter. Tres important. Merci pour ces precieux conseils.

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Bonjour Béatrice et merci pour ton retour.
      Entre le jeune 16/8 et le jeune de 24 h, il y a des différences de tailles. Il faut cependant garder à l’esprit qu’il y a des bienfaits à la clé, mais qu’en effet, ce n’est peut-être pas adapter à tous. Si cela permet de travailler sur ses sensations de faim, de soif et que cela permet au corps de se “purger” il ne faut pas prendre de risque pour sa santé.

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *