Le sport donne faim, apprendre à gérer

Après une séance de sport, vous mourrez de faim ? C’est normal ! Le sport donne faim. Comment gérer ces envies le plus sainement possible ? On fait le point ensemble sur les mécanismes de la faim et des sensations dans le cadre d’une activité physique.

Pourquoi le sport donne faim ?

Le sport donne faim, surtout lorsque l’on s’adonne à des séances assez intenses qui demandent d’épuiser rapidement tous les stocks de sucres contenus dans les muscles et dans le sang. C’est un réflexe hormonal, c’est comme ça on n’y peut rien. Et je comprends complètement ce que vous ressentez.

Plutôt que de vous concentrer sur ce que vous mangez après le sport, intéressez vous à ce que vous mangez avant vos séances.

Ma vidéo 1 semaine dans mon assiette

Vive le rééquilibrage alimentaire !

Par ailleurs, en cas de forte faim après le sport, il est possible également que vos repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner, dîner) ne soient pas assez consistants.

Quand on fait du sport, on ne peut pas uniquement se nourrir de salades composées ! Il faut aussi des glucides : pâtes, riz, lentilles, pois-chiches, haricots rouges, pommes de terre, patates douces… Il en faut à chaque repas.

Accompagnez-les de légumes cuits de préférences, qui augmentent la sensation de satiété, et de viandes ou de poisson 3 fois max par semaine si vous en consommez.

Privilégiez toujours les aliments faits maison à partir de produits bruts, non industrialisés qui sont bourrés d’additifs néfastes. Pour les lasagnes par exemple, faites-les maison. Vous y mettrez automatiquement moins de fromage, moins de crème, et plus de légumes frais.

Comment manger sain sans prise de tête ? Mon programme spécial rééquilibrage alimentaire

Ne faites pas votre sport le ventre vide

C’est la meilleure façon de s’affamer et de se jeter sur du pain beurré 30 minutes après sa séance. 2 heures avant de vous y mettre, mangez un encas équilibré rassasiant : 1 petite banane et 1 poignée d’amandes par exemple. Ou pourquoi pas 1 avocat écrasé sur du pain grillé.

Cela vous aidera à tenir et à mieux gérer l’après effort. Les boissons isotoniques (un peu sucrées/salées) peuvent aussi vous aider à gérer l’épuisement des sucres. Mais attention, 2 gorgées par demi-heure suffisent. Donc on ne vide pas un bidon sous prétexte qu’on bouge 30 minutes !

N’oubliez pas de bien vous hydrater

Encore une chose, est-ce que vous buvez bien ? Parce que parfois, on a l’impression d’avoir faim alors qu’en fait on a soif ! Donc avant de grignoter, buvez un verre d’eau et voyez l’effet…

Après bien sûr, si vous avez faim : mangez ! Respectez vos sensations de faim.

Laissez vous 3 – 4 mois pour vous habituez à votre nouveau métabolisme, pour mieux gérer vos sensations de faim, de soif, de fatigue…

Plat à manger après une séance de sport quand on à faimPensez toujours à manger à votre faim

Qu’en pensez-vous ? Vous aussi vous avez plus faim quand vous faites du sport ? Vous avez des astuces à donner ?

30 commentaires à “Le sport donne faim, apprendre à gérer

  • Marie AMAT

    Voilà un article déculpabilisant! C’est vrai que j’ai faim depuis que j’ai repris un bon rythme de sport et quand je lis qu’il faudrait manger hyper léger en quantité le soir argh j’ai pas envie de m’affamer…je compense mes envies de grignotage dans la journée par des galettes de riz recouverte d’une fine couche de st moret et de tranches de tomates, ou avocat, ou pastèque, et des fruits secs… ça va beaucoup mieux de suite 😉

    Répondre
  • audrey

    Bonjour Lucile, je t’écris en espérant vraiment une réponse car je suis un peu perdue. J’ai suivi la chrononutrition et j’ai perdu pas mal de kilos j ai commencé le sport intensif (j en fesait trop tout les jours matin et soir des séances assez intenses type hiit, musculation etc…). J’ai arrêté la chrononutition et je suis entrée dans une phase d’hyperphagie pendant 2 OU 3 mois résultat plus de sport et 8kilos en plus. Avec la chrono j’ai commencé a calculer mes macros j’étais a 1400kcal par jour (d ou je pense le soucis d’hyperphagie par la suite). La j ‘ai recommencé le sport, je fais un jour sur 2 tes seances ventre plat, abdos profond etc et je fais des séances hiit de type musculation. Mais j’ai tout le temps faim, et la j’ai augmenté a 1800kcal par jour et malgré cela toujours ce problème. Je voulai savoir si selon toi la répartition de mes macros pourrait être la cause . Je mange 35% de proteines , 35% de lipides et 30% de glucides . Je me demande si le soucis ne viendrait pas du fait que je mange peu de glucides . Si oui si j’augmente la quantité pense tu que je continuerai a bruler du gras car c’est vraiment le gras que je veux éliminer le poids je n’en tiens pas trop compte (je suis a 27% +-masse grasse et 36%M+- muscle). J’espère que tu me donneras ton avis car je te suis partout et je pense que si ça viens de toi j’aurai plus confiance. Merci d’avance. Continue tu es au top!

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Hello Audrey,
      Pour une alimentation équilibrée il te faut 65-70% de glucides, 25% de lipides et 10% de protéines.
      Je ne pense pas que ça soit une bonne solution de compter les calories, tu ne vas pas faire ça toute ta vie ! Il faut que tu prennes conscience de tes sensations de faim. Compter les calories c’est aussi se mettre une certaine pression… Bienveillance et régularité c’est la clé ! Bises.

  • Lam

    Bonjour,
    Alors moi je fais à peut près 1 à 2h de sport par jour le soir sauf le weekend. Ce que je remarque dernièrement c’est que j’ai envie de manger souvent. Je suis aussi très gourmande donc j’aime bien les desserts après le repas le midi. Donc bon je sais pas quoi faire contre ça, comment me débarrasser de cette envie.
    Merci de ta réponse,
    Lam

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Hello, c’est normal le sport ouvre l’appétit car il nous fait puiser dans nos réserves donc on a besoin de les remplir à nouveau et faire le plein d’énergie. Pour éviter les desserts, mange à ta faim pour te sentir bien remplie et ne pas craquer et prend éventuellement une infusion pour terminer ton repas. Bises.

  • Maria

    Intéressant comme question, car je fais le même constat d’augmentation de faim, surtout le soir avant d’aller dormir! je mange pourtant une assiette complète mais rien à faire, j’ai l’impression que mon estomac, au moment d’aller dormir, quémande de la nourriture.
    En vue de mes tests de sport, j’ai augmenté dernièrement les intensités de mes trainings muscu et ai ajouté du cardio (HIIT/pliométrie et session de course longue de 8 à 10km, 1 à 2x par semaine). Faudrait-il que je revois mes apports de féculents à la hausse?

    Répondre
    • Team LW

      Hello Maria, effectivement, tu peux augmenter un peu la quantité dans tes assiettes mais je t’invite aussi à faire un peu de méditation et de télécharger l’un de mes programmes consacré au Rééquilibrage alimentaire. De quoi manger à ta faim, sans te priver, zéro frustration !

    • Lou

      Je confirme, méditer ca aide. Mais il faut le faire au bon moment…. C est à dire, avant que l envie irrésistible de manger, ne te tombe dessus 🙂 super conseils de la part de Lucille, comme toujours. Un verre d eau, Et s installer paisiblement pour méditer (quinze à vingt minutes, ca suffit largement) Merci Lucille pour tous tes conseils diffusés pour le plus grand nombre.

  • Anais

    Bonjour Lucile, je m’appelle Anaïs j’ai 25 ans, je te suis depuis pas mal de temps. Je t’ai découverte dans les magazines. Et je voulais un de tes nombres bienveillants conseils. Je fais du sport 6 fois par semaine de la marche (5-7 km trois fois et 10 km les autres fois) plus des exercices de renforcement musculaire tous les jours (10 minutes) et du yoga également (cela dépend des semaines allant de 1 à 3 fois par semaine).
    J’ai souffert de TCA pendant 5 ans. Et cela fait un an que j’en suis complètement guérie mais il y a des séquelles. Car la journée je veille mon alimentation et ne mange pas toujours à ma faim. Je calcule les calories et résultat le soir je suis affamée et une fois mon plat terminé (je pèse mes aliments aussi) je craque et je peux m’enfilais 1 paquet de biscuits en entier ( j’ai pris 5 kg et pas plus car je me surveille). Et tous les soirs c’est le même rituel en faite je n’attends que ça, on dirait qu’il n’y a que ça qui compte. Et pourtant je me fais des plats délicieux mais une fois que je tombe dans le sucre je ne m’arrête plus.Alors peut être que c’est parce que je me suis privée pendant ces 5 ans (anorexie restrictive). Je fais 1.70m et 56 kg. Mais je me trouve énorme (surtout les cuisses).
    Mais le problème c’est que je souffre de l’intestin irritable maintenant (j’ai essayé le véganisme, végétarisme, sans gluten, sans lactose….. vraiment tous, même le crudivorisme),je souffre de mes maux de ventre et je voudrais manger normalement ne plus me goinfrer le soir et déguster chaque repas pour ne plus craquer sur des cochenneries qui ne font qu’amplifier mes douleurs.
    Alors Lucile, pourrais tu me dire comment rétablir un équilibre alimentaire (pour mon mental et mon physique), afin que je renoue avec mon corps, ne plus craquer (manger par automatisme)
    Merci. P.s: j’adore ton blog et tes recettes sont super ainsi que tes exercices.

    Répondre
    • Team LW

      Hello Anaïs ! je te remercie pour ta confiance et ton message. Je peux te conseiller de regarder de plus près mes différents programmes consacrés au Rééquilibrage alimentaire ou encore mon programme DETOX AU SUCRE qui peut t’aider à combattre tes envies sucrées du soir. Sinon il y a mon nouveau programme DEFI DE L’HIVER, composé de 3 niveaux d’entraînement (selon tes capacités et tes envies) avec des super recettes de saison qui te permettront de manger à ta faim sans te priver ou te frustrer. Résultat : zéro craquage !
      A bientôt !

    • alexfufu

      Oui alors parle en surtout a un medecin, la on melange l image de soi et la dietetique, 1m70 56kg tu est mince tu ne dois pas t affamer.

  • Claire

    Bonjour,
    je suis desesperee, je fais 1h d’ellyptique tous les soirs 5 fois par semaine, et je ne perds pas beaucoup de poids car je me suralimente : je mange en + des 3 repas équilibrés des pates, des oeufs ou du thon; je n’arrive pas à calmer mon appétit. Je mange aussi quelques bonbons dans la journée et je craque à chaque fois que l’on me propose de manger (gateaux, chocolats…)
    Résultat cela fait un an que je fais de l’ellyptique pdt 1h 5 fois par semaine et je ne perds pratiquemment pas de poids. Je ne vois pas de résultat non plus dans mes pantalons et sur ma culotte de cheval.
    J’essaie de ne pas manger le soir après le sport, j’y arrive 1 fois sur 2.

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Hello Claire, merci pour ton commentaire. Une remise en forme c’est une alimentation équilibrée et variée + du sport variée également avec du renfo, du cardio et du stretching. Si tu grignotes pendant les repas c’est que peut-être que tu t’ennuies ? ou que tu ne manges pas assez pendant tes repas ? Pour ce qui est des craquages je te propose de regarder cette vidéo qui explique un des grands principes phares de ma méthode : https://youtu.be/te2cjJWqk9o
      A bientôt !

  • margaut

    C’est complètement absurde de venir chouiner parce-qu’on prend du poids. Faire du sport, remplacer la graisse par du muscle, diminuer son pourcentage de bodyfat, et donc prendre du poids parce que le muscle est plus lourd que la graisse, c’est une bonne chose ! Le capital musculaire, c’est important pour lutter contre la vieillesse, pour garder du capital osseux (responsable de pleins d’accidents quand on est vieux, etc…)

    La seule chose intelligente à faire, c’est de mesurer ses résultats avec une pince à pli (pour mesurer le nombre de millimètre ou de centimètre de peau qu’on peut pincer aux endroits où la graisse s’accumule). Typiquement, les fesses pour une femme et le ventre pour un homme. Dans les 2 cas, avec un exercice physique qui ne se contente pas de faire de l’elliptique ou du jogging à faible allure…. mais au contraire des séries intensives, répétées, qui font monter le battement cardiaque (à condition d’avoir vu son médecin avant qui dira si c’est sans risque), on peut mesurer une diminution des mensurations aux endroits concernés.

    Et selon qu’on soit en déficit calorique (“sèche en limitant la perte de muscle”) ou en surplus calorique (“prise de masse musculaire en limitant la prise de graisse”) , il faut prendre ses mensurations et prendre des photos de soi dans un miroir pour pouvoir comparer de semaines en semaines.

    Le reste n’est que de la littérature de magazines de mode qui n’ont jamais rien compris à la diététique, à la nutrition, au métabolisme humain…. bref aux connaissances et découvertes scientifiques des 40 dernières années.
    Le reste n’est qu’une dictature de la bêtise.

    Répondre

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *