Nutrition

Eliminer le sucre, mes 10 trucs qui marchent pour y arriver

Eliminer le sucre, c’est très dans l’air du temps, mais ça fait des années et des années que je vous en parle. Le film Sugarland, les livres témoignages de détox au sucre, les milliers d’articles partout sur le sujet me font plus que plus plaisir. Enfin la vérité sort. Alors qu’on mettait tout sur la faute du gras (souvent faux) et du sel (pas toujours faux!), on prend enfin conscience du drame de santé publique que le sucre peut provoquer.

Perso, j’ai commencé à éliminer au maximum le sucre de mon alimentation en 2013, lors d’un séjour à l’île Maurice, à lire ici. Et j’ai continué à mon retour, plus ou moins bien. Mais c’est après la naissance de mon deuxième enfant que j’ai vraiment compris l’intérêt de l’élimination complète du sucre pour ma forme.

Parce qu’avec deux enfants en bas âge, on a moins le temps de faire du sport. On dort moins bien, on est vite épuisée … On a besoin de mieux manger et de faire le tri pour être au top toute la journée.

Voici donc mes 10 conseils testés et approuvés pour éliminer le sucre pour de bon dans votre vie. Ces conseils viennent de ma propre expérience et celle de mes très nombreux coachés avec qui j’échange régulièrement sur le sujet.

1 – Se concentrer sur les bienfaits

Bien sûr, si votre vie est déjà parfaite, cela ne va pas vraiment vous aider. Si vous avez une peau parfaite, pas de cellulite, jamais de fringale, un poids idéal, un sommeil hyper récupérateur … Vous n’avez pas besoin d’aller beaucoup plus loin.
En revanche, j’ai vraiment senti la différence sur ma qualité de peau. Moins de petits boutons d’acné, et beaucoup moins de cellulite. Le sucre a cette propriété inflammatoire qui fait stocker mais aussi favorise les inflammations comme l’acné et l’eczema.

D’ailleurs la peau est un organe d’élimination, un peu comme le foie. Donc lorsque l’organisme a besoin d’éliminer quelque chose et que le foie est saturé, cela peut vite se constater sur la peau. Démangeaisons, boutons … Charmant !

Les fringales du matin et de fin de journée aussi seront diminuées. Surtout si vous éliminez le sucre de votre petit déjeuner. Vous pourrez prendre plus de quantité (pain complet (du boulanger!) ++ et beurre ++ et 1 fruit frais) et aurez de l’énergie jusqu’à l’heure du déjeuner sans passer par la case fringale.

2 – Faire le tri bon sucre / mauvais sucres

Oui parce qu’il ne s’agit pas non plus d’éliminer les fruits !! Les fruits sont sucrés, mais comme on les consomme sous forme de fructose avec des fibres, il n’est pas du tout digéré comme du sucre blanc. En revanche, dès qu’il est pressé (même maison), il se transforme en bombe de sucre car plus du tout mélangé à des fibres. C’est pour cela que le jus d’orange industriel est en réalité aussi délétère pour la santé qu’un soda. Si le jus est pressé maison, il est assez riche en vitamines et anti oxydant, donc ça reste intéressant. Mais un petit verre seulement. Et si vous faites des jus centrifugés ou pressés à froid chez vous, sachez qu’un bon jus doit être composé de 75% de légumes, sinon c’est une bombe de sucre.

Les mauvais sucres sont tous les aliments comprenant du sucre blanc, les sirops de glucose-fructose (qui augmentent le risque de diabète plus que tout!), les sirops d’érable, miels … Mais aussi les édulcorants. Aspartame, saccharose etc … Il est d’ailleurs prouvé que les sodas light augmentent la prise de calories solides de 200kcal !! Comme si l’organisme voulait se venger d’avoir sécrété de l’insuline pour rien.

3 – Pour éliminer le sucre : allez-y franco

N’essayez pas d’éliminer le sucre petit à petit. Car le goût sucré et toutes les réactions bio chimiques qui en découlent perdurent. Donc éliminez tout d’un coup. Ce peut être pénible les 2 / 3 premiers jours. Par exemple certains de mes coachés ont ressentis des migraines. Moi je me suis retrouvée hyper agressive et irritable pendant 48h, comme quelqu’un qui arrêterait la clope.

D’ailleurs cet article du Check News de Libération explique que le sucre n’est pas vraiment aussi addictif que la cocaïne, mais plutôt comme la cigarette. Ce qui n’est pas génial non plus …

Donc : plus de confiture ni de miel ni de sucre dans votre thé ou café du matin. Pas de petit biscuit à la cafétéria. Pas de dessert inutile à la fin des repas … à lire ici mon article à propos des desserts. Et pour “la petite note sucrée” à la fin des repas : c’est psychologique. Vous n’en avez pas besoin. Mon frère habite à Singapour et est marié à une malaisienne. Elle ne mange jamais de sucré après les repas, les asiatiques ne font pas vraiment de dessert. Et personne n’en meurt !! Au contraire !

4  – Au resto et à la cantine privilégiez les entrées plat

Parce qu’après un repas entrée + plat, on n’a beaucoup beaucoup moins faim et on est plus rassasié qu’après un plat + dessert.

5 – Faites la chasse aux sucres cachés

Vous allez halluciner. Un gros bol de céréales du commerce : 20 à 30g de sucre facile. Soit 4 à 6 morceaux de sucre !! Même les céréales soit-disant “minceur”, c’est pareil. Et alors les céréales pour enfant type grain de riz soufflé au miel … C’est le poison pour les enfants. Je n’ai pas peur d’utiliser ce mot. Et non, ce n’est pas fait pour culpabiliser mais pour prendre conscience de ce qu’on leur donne. Un grand bol de céréale au miel pour enfant, c’est facile 10 morceaux de sucre. Une quantité qu’aucun parent n’autoriserait à ses enfants. Sauf qu’avec le marketing et des images rigolotes on leur fait passer la couleuvre…

Mais checkez aussi les ingrédients des sauces tomates, les pains de mie (même bio, même complet), les sauces indiennes ou mexicaines prêtes à cuisiner, les biscuits apéritifs, les assaisonnement pour salade, les pizzas surgelées … Et parfois dans certains produits, vous verrez l’ingrédient “sucre” ou “sirop de glucose” dans les premiers de la liste. Alors là : banissez direct !!

Le sucre est souvent caché dans le jambon, dans les viandes en sauce ou épicées, les soupes, et dans les yaourts. De toutes façons, vous connaissez mon point de vue sur les “desserts lactés” qui n’ont aucun aucun aucun intérêt nutritionnel du tout. Et pour en savoir plus vous pouvez lire ce qu’il se passe quand vous mangez une Danette.

La conclusion de ce paragraphe : c’est qu’il est indispensable de cuisiner d’avantage “maison” pour éliminer le sucre. Parce que si l’on se préparait “maison” un dessert lacté tous les soirs : on comprendrait que ce n’est pas possible de manger autant de crème et de sucre à chaque repas. Pareil pour une sauce salade. Si vous vous la faites vous-même il ne vous viendrait jamais à l’idée de rajouter une cuillère à café de sucre dedans … Les aliments industriels de cette sorte nous déconnectent complètement de la réalité des produits derrière leur emballage marketing.

6 – Dans le doute : revenez au fondamentaux

Quand on est perdu, il faut revenir aux fondamentaux. Je ne sais pas si ce bocal de sauce tomate a du sucre dedans ? Je coupe dans mes pâtes des tomates fraîches, j’y ajoute de l’huile d’olive, du sel, un peu de basilic : top ! Temps de l’opération : 2 minutes à peine. Je ne sais pas si ce pain de mie industriel est sucré ? Je vais chez mon boulanger et j’achète 1 pain complet tranché.

Et non ce n’est pas compliqué. Il faut juste s’équiper ça vient au fur et à mesure et c’est beaucoup beaucoup moins cher. Vous trouverez des centaines d’idées pour mieux cuisiner et gérer vos petit-déjeuners et menus de la semaine dans mes programmes disponibles ici.

7 – Buvez moins de café / thé

Si vous ne supportez pas le café ou le thé sans sucre : arrêtez d’en boire. Au fur et à mesure, votre goût pour ces boissons sans sucre va revenir. Mais prenez 15 jours 3 semaines pour vous en défaire. Ça tombe bien d’ailleurs, puisque le café fait fuire le magnesium, et le thé diminue l’absorption du fer. Donc vous vous sentirez mieux, en plus grande forme.

Je vous conseille aussi les infusions, surtout la camomille. Hyper intéressant pour calmer l’organisme et ressentir un certain goût réconfortant. Attention cependant : certaines tisanes sont “au miel”, et donc sucrées… Non mais où va le monde !!

8 – Buvez des eaux aromatisées

A la place des sodas et jus de fruits, essayez l’eau infusée. Il s’agit de couper plein de fruits  / légumes / feuilles d’herbes aromatiques en gros morceaux, et de les laisser dans votre jarre. Puis au bout de quelques heures : vous pouvez servir ! Votre eau a un délicieux goût de menthe / citron / concombre … Sans aucun sucre ajouté. C’est très léger et tout le monde adore.

9 – Dormez mieux

Ça paraît bateau comme ça, mais le manque de sommeil donne faim. Et surtout augmente l’appétence pour les produits sucrés / gras / salés. Donc prenez ce temps de sommeil en plus comme une aide à votre vie plus saine.

10 – Autorisez-vous du sucre de temps en temps

Vous connaissez mon adage : 80 % sain, 20 % trash. C’est-à-dire que de temps en temps, quand ça en vaut vraiment la peine : oui on se fait un méga plaisir sucré. Un petit dej pain au chocolat, jus de fruit, confiture etc… Ou un méga gâteau au chocolat de la mort …

Le carré de chocolat noir à la fin des repas … ok s’il est à +70% ! (Attention beaucoup de chocolat se disent noir et ne sont en réalité qu’à 50% de cacao. Le reste étant du gras et du sucre). Mais seulement si c’est 1 carré, pas 3. Et si vous pouvez vous en passer sans problème. Sinon : c’est que vous gardez une certaine addiction… Donc revenez à la case numéro 1 !!


Commentaires
  • Marie
    9 avril 2018 à 16:04

    Bonjour Lucile
    J’ai une question concernant mon alimentation. Je prends tous les matins un petit-déjeuner (une tranche de pain complet avec beurre de cacahuètes sans sucre, un œuf, un muesli maison sans sucre avec flocons d’avoines complets, oléagineux, fruit frais et thé).
    Malgré cela je passe tous les jours par la case fringale vers 10-11h et je suis obligée de prendre un goûter pour tenir.
    Est-ce que c’est normal ? Je serai heureuse de recevoir quelques conseils de ta part !
    Je suis triathlète et je m’entraine presque tous les jours de la semaine.
    Merci d’avance et bravo pour ton blog, tes articles sont tops, je m’en inspire régulièrement.
    Marie

    Répondre
    Annuler

  • Armelle893
    5 avril 2018 à 22:51

    Maintenant les sucreries sont trop sucrées : j’ai craqué pour un petit bout d’œuf de Pâques au chocolat au lait… écœurée tout le reste de l’après-midi!!!
    Les gâteaux, même fait maison, pareils!

    Répondre
    Annuler

  • Nathalie Mlle. potier
    13 mars 2018 à 14:28

    bonjour, nous sommes tellement conditionnés depuis notre enfance, que supprimer les sucres et très difficiles aux niveaux des habitudes, mais pas au niveau du ventre si nous y prêtons une attention particulière de”pleine conscience “… car j’en ai et j’en fais encore le constat . c’est pas le ventre Qui réclame.!! . c ‘est l’ empreintes de notre société., par contre, j’ai enlevé le sucre progressivement… Pour les enfants, les ados qui ont un bon appétit, c’est très difficile de leurs diminuer le sucre… je leurs fais des gâteaux avec 30% de sucre en moins, mais c ‘est pas gagné,… un conseil…SVP…

    Répondre
    Annuler

    • Lucile Woodward
      14 mars 2018 à 19:07

      Pareil pour les enfants et ados ils vont s’habituer tout doucement. Très souvent à la maison je ne propose pas de dessert, les enfants ne le réclament pas forcément. C’est pas une punition, c’est juste que personne n’a plus faim. Et ne vous inquiétez pas. Les enfants ne vous obéissent pas, mais deviennent comme vous !

      Répondre
      Annuler

      • Karaté Gab
        7 avril 2018 à 14:32

        Moi je suis une enfant et je ne mange pratiquement que des compotes.

        Répondre
        Annuler

  • Emilie Oum Kalthoum
    8 mars 2018 à 12:22

    Bonjour,

    Je suis d’accord avec pratiquement tout l’article, mais j’avoue que je tique un peu sur la question du miel. Tu ne peux pas comparer miel et sucre blanc ! Ou alors, tu dois aussi t’interdire les dattes par exemple, qui sont très sucrées !
    Je pense que tout est question de quantité et de qualité. Donc le sucre blanc (et tout ce qui en contient) exit puisque niveau qualité il est nul. Cependant, le miel ou les dattes ont des qualités pour la santé qui méritent qu’on ne les exclut pas totalement. Bien sûr on ne prend pas son miel au supermarché, mais on se tourne vers les petits producteurs. Et après, on ne se lâche pas non plus. Mais 1 ou 2 cuillères à café par jour par exemple ne me semble pas du tout incompatibles avec une bonne hygiène de vie… c’est d’ailleurs autorisé même pour les diabétiques avec cette quantité !

    Répondre
    Annuler

    • Lucile Woodward
      9 mars 2018 à 17:43

      Mmmh l’idée c’est aussi de se déshabituer du sucre.

      Répondre
      Annuler

  • picart
    8 mars 2018 à 12:16

    Des mes 10 mis en 1946 je ne pouvais pas avaler le lait
    ma mere pionnère seule ou accompagnée m a nourrie au pommes de terres carottes et toutes sortes de légumes
    tout allait bien jusque mon frère et ma petite soeur chopent la scarlatine et là 40 jours isolés et nourris que de produits laitiers j ai failli mourir car en fait on n est pas tous constitués selon les bases officielles nous avons une grande liberté de choix Merci Maman

    Répondre
    Annuler


Derniers articles