J’ai tout le temps envie de sucre, comment faire ?

Ah le sucre… Plus on en consomme, plus on en a envie ! Très addictif, on dit souvent que le sucre appelle le sucre. Un véritable cercle vicieux dont il est bien difficile de se sortir… Mais vous voulez une bonne nouvelle ? Il n’est en rien une fatalité et il est tout à fait possible d’agir !!

Quelles sont les causes de ces compulsions alimentaires ? Comment les calmer ? Par quoi les remplacer ? Je vous explique tout !

Pourquoi j’ai envie de sucre ?

Pourquoi et quelle en est la signification de ce besoin ? Si vous souhaitez stopper cette consommation excessive, l’une des premières choses à faire est d’aller à l’origine du problème et essayer de comprendre d’où viennent ces pulsions !

En voici donc quelques facteurs principaux :

  • L’addiction profonde
  • L’habitude de consommation
  • Les émotions négatives
  • Des repas pas assez sains

L’addiction pousse à l’envie

Comme je le disais en introduction, le sucre est une addiction parfois comparée aux effets de drogues, mais plus souvent le côté addictif est plus proche de l’alcool ou de la cigarette ! C’est le système de la récompense qui rentre en jeu.

Ce goût sucré active des récepteurs dans notre bouche qui sont reliés au cerveau. Les neurones libèrent ainsi de la dopamine, l’hormone du plaisir. Un second effet à lieu lorsque le sucre transformé en glucose passe dans le sang. Et cela provoque donc une deuxième activation de dopamine.

C’est cette sensation de bien être qui nous donne irrémédiablement envie de renouveler l’expérience directement ou plus tard.

De plus, l’évolution du sucre industriel dans notre alimentation stimule de façon anormalement élevée nos récepteurs cognitifs, court-circuitant les mécanismes de contrôle de satiété. C’est ce processus qui mène à l’addiction.

Rassurez-vous, craquer pour un carré de chocolat ne fait pas nécessairement de vous quelqu’un d’accro au sucre ! La dépendance, c’est un besoin irréfrénable, une envie incontrôlable de consommer du sucre tous les jours. On peut en consommer, mais en pleine connaissance de cause.

L’habitude de consommer du sucre

L’habitude et l’accoutumance viennent aussi souvent de notre enfance. Les bonnes céréales du matin ultra sucrées, les bonbons qui sont souvent la récompense de nos bonnes actions et les goûters avec nos gâteaux préférés.

Finalement notre palais s’habitue à ce goût, on se retrouve avec un ancrage de ces saveurs, et un besoin qui reste en grandissant même si notre alimentation évolue.

Ce qui est aussi intéressant, c’est de comparer les cultures et leurs habitudes de consommation :

  • Au Japon, les sucreries et les boissons peuvent paraître fades et subtiles pour un occidental
  • Aux Etat-unis, au contraire, on peut retrouver des quantités plus grosses et des doses plus élevées.

La relation de chaque culture impacte nos habitudes alimentaires, nos papilles gustatives et peut faciliter la consommation de certains aliments ou types de goût.

Une mauvaise alimentation ou mal maîtrisé

Si on ne mange pas assez, on aura tendance à avoir faim plus rapidement et pour combler cette envie, on se tourne plus facilement sur des barres de céréales ou encore des gourmandises… Des aliments riches, qui vous font plaisir, mais qui ne vous rassasient pas sur le long terme.

Dans le cas où l’alimentation ne serait pas assez équilibrée, vous risquez de consommer des aliments à indice glycémique élevé qui vont se digérer rapidement et qui seront stockés sous forme de gras plus facilement. Double peine !

Les émotions négatives provoquent l’envie

Cette satisfaction, procurée par le sucre, nous incite à en consommer plus que de raison pour lutter contre nos petits tracas du quotidien : stress, morosité, ennui, fatigue, insomnie… Facile et rapide, c’est la réponse à tout ! Une petite barre chocolatée et hop, on se sent mieux… sur le moment. Car oui, ce soulagement n’est que temporaire.

“Manger” ses émotions, se réfugier dans la nourriture sucrée à chaque contrariété ou déception ne fait qu’attiser notre fragilité émotionnelle et notre stress. Le sucre et les glucides vont stimuler la production de sérotonine donc, notre moral va mieux. Mais cela crée aussi une envie de réitérer l’expérience !

Par quoi remplacer ses envies de sucre ?

Voici quelques aliments sains qui peuvent vous servir de collation et qui satisferont vos fringales sans déclencher votre envie de sucre :

  • Des fruits frais
  • Du chocolat noir : minimum 70 % de cacao
  • Un yaourt nature : que vous pouvez assaisonner avec de la vanille ou de la cannelle
  • Des oléagineux : amandes, noisettes, pistaches…

On évite par contre d’utiliser des substituts de sucre qui ne font que combler ces manques et apportent eux aussi leurs lots de petits désagréments.

Comment supprimer l’envie de sucre ?

remlpacer ou supprimer envie de sucre

Avoir toujours besoin de sucre est d’une part mauvais pour la santé, car la surconsommation va nuire à notre métabolisme (maladies, prise de poids…). Et d’autre part, cela représente un poids psychique et parfois inconscient qui nous pousse à consommer et à dépenser de l’argent pour des produits sans utilités pour le corps.

Astuces à court terme pour réduire ses envies de sucre

Pour gérer vos envies, voici ce qui peut fonctionner afin de vous couper l’envie :

  • Se laver les dents après un repas ;
  • Boire un grand verre d’eau ou du thé ;
  • Se distraire : faire une activité sportive, aller marcher, lire un livre, regarder une vidéo… ;
  • Attendre 15 min après le plat principal avant de “remanger” quelque chose.

Votre corps a besoin de temps pour intégrer ses sensations de satiété. Et bien souvent après 15 min, on n’a plus du tout faim !

À long terme pour éviter les pulsions d’envie

Un sommeil qualitatif

Le manque de sommeil altère la production des hormones régulatrices de l’appétit.

Le lendemain, vous aurez tendance à avoir plus faim que d’habitude. Votre corps va demander de l’énergie, du réconfort, et vous allez à coup sûr vouloir vous tourner vers des aliments gras ou sucrés. Ne vous laissez pas avoir ! Essayez de mettre en place un rythme, avec une heure de coucher et de lever régulière.

Un accompagnement à la détox de sucre

Le sucre est présent partout et parfois bien caché dans certains aliments industriels sous d’autres formes toutes aussi mauvaises : glucose, dextrose, malto-dextrose, sirop de fructose, etc. C’est pour sortir de cette boucle que je propose un programme détox au sucre pour prendre conscience de sa consommation. Vous verrez qu’il est possible d’en consommer d’une toute autre manière avec des recettes hyper gourmandes et un planning spécialement conçu pour ça.

Des repas plus sains

Apportez à votre corps les nutriments essentiels à travers des repas équilibrés, sains et complets pour éviter les fringales. Les collations ne sont pas interdites, et justement, il faut éviter la frustration et manger des collations saines si vous avez faim. Votre flore intestinale vous remerciera aussi si vous arrêtez le sucre et le remplacez par des légumes, des fruits et des aliments peu transformés.

3 questions sur les envies de sucre que vous me posez à travers les réseaux sociaux :

Comme nous l’avons vu précédemment, celle-ci est dictée par notre cerveau après une récurrence de consommation. Ce goût réconfortant et agréable cache de nombreux mécanismes conscient et inconscient. Mais heureusement, elle n’est pas inéluctable !

J’y ai répondu dans l’article, mais concrètement, il est possible de lutter à court et moyen terme contre les envies de sucre. Prendre conscience de sa consommation, comprendre son alimentation sont les premiers pas vers une détox au sucre durable.

Souvent, ce besoin pour clôturer un dîner ou repas vient d’une habitude de consommation, le traditionnel : entrée – plat – dessert. À savoir que dans certains pays, cette notion de dessert n’existe pas ou très peu et ce n’est pas le corps qui le nécessite, mais plutôt nos habitudes ou nos envies.

4 commentaires à “J’ai tout le temps envie de sucre, comment faire ?

  • Mathilde

    Merci Lucile pour tous ces bons conseils !
    De mon côté je gère relativement bien le sucre, même si je pense que j’en consomme déjà pas mal… par contre je suis extrêmement tentée par les pizzas, les belles assiettes de pâtes, les bons risottos 🤣
    Quand j’ai envie d’un soda de temps en temps je prends un coca zéro mais je ne pense pas que ce soit la bonne solution.
    Bonne journée

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Hello mathilde, bravo pour ça !
      Il faut aussi savoir se faire plaisir, déculpabiliser pour éviter la frustration 😉

  • BREYTON Corine

    Faute d’orthographe à corriger : le palet => le palais. Sinon, c’est du curling ! ou du gateau breton au beurre.

    Répondre

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.