Incontinence urinaire et fuites : les solutions possibles

Le sujet des fuites urinaires est toujours un sujet très tabou. Pourtant, ce phénomène touche autant l’appareil féminin que masculin, et peut s’accentuer avec l’âge. Même si ce n’est en aucun cas une maladie, mais plutôt un trouble d’ordre physique, peu de personne n’osent réellement en parler, par gêne ou pas honte.

Si vous aussi, vous êtes sujet à quelques pertes incontrôlées lors d’un effort quelconque (course, saut, éternuement ou toux par exemple), ne vous inquiétez pas.

Sentez-vous libre d’en parler et prenez le temps d’appliquer les quelques conseils que je vous partage dans cet article.

Définition de la fuite / incontinence urinaire

L’incontinence urinaire se caractérise par une perte involontaire des urines. C’est un trouble assez fréquent qui peut apparaître autant chez les (jeunes) femmes que les (jeunes) hommes. Il en existe différents types, comme :

  • L’incontinence urinaire d’effort ;
  • Les pertes par urgence mictionnelle ;
  • Les fuites urinaires mixtes ;
  • L’incontinence par regorgement.

Pour chacune d’entre elles, plusieurs solutions existent. Il faut donc bien cerner son problème et sa cause pour réduire ces pertes.

Prenez en compte que, même si ça peut arriver à tout le monde, il existe une différence entre les hommes et les femmes. Les grossesses, accouchement par voie basse ou la ménopause, sont souvent en cause dans ces troubles de fuite urinaire.

Globalement, nous restons tous plus ou moins logés à la même enseigne, il n’y a donc aucune raison d’avoir honte.

Face à ce désagrément, l’important est de ne pas s’interdire de vivre normalement, et de mettre une place une routine permettant d’améliorer votre contrôle urinaire.

L’incontinence urinaire d’effort

courir incontinence urinaire d'effort

L’incontinence urinaire d’effort se caractérise par une fuite incontrôlée, mais qui n’est pas précédée d’une envie particulière. Elle fait généralement suite à un effort (courir, saut, sport, etc), même minime (toux, rire, etc.) sans qu’on ait envie de faire pipi réellement.

Ce type de pertes représente la grande majorité des cas d’incontinence. Elle est donc très répandue.

La principale cause de ce type d’incontinence est la tonicité du plancher pelvien. Ces muscles ont, entre autres, pour rôle de contrôler le flux de vos selles et de vos urines.

En perte de force et de coordination, ils ne peuvent plus remplir correctement leur rôle ce qui donne lieu à de légères fuites involontaires. Pour les femmes, c’est généralement la grossesse, l’accouchement ou la ménopause qui provoque ce relâchement musculaire. Chez les hommes, ça peut faire suite à une opération de la prostate.

Si vous reconnaissez ces symptômes, vous ne devez pas vous inquiéter, vous pouvez très rapidement reprendre le contrôle.

Solution

La solution la plus efficace pour réduire l’incontinence est simple : se remuscler. Pour cela, il existe de nombreux exercices de rééducation du périnée, qui, pratiqués de manière quotidienne, et couplés à l’utilisation d’une sonde pour tonifier son périnée, peuvent réellement faire la différence.

Mettre en place une routine de stimulation musculaire est donc le meilleur moyen de retrouver des muscles solides, capables de remplir correctement sa fonction. Pour ça, j’ai écrit tout un article sur comment muscler son périnée. Dedans, vous y retrouverez de nombreux petits exercices, comme le très connu demi-pont, mouvement de yoga doux et efficace pour tonifier son périnée.

Et encore mieux, mon programme muscler son périnée créé en collaboration avec la marque Fizimed, spécialiste dans la rééducation du périnée, vous accompagnera sur plusieurs semaines avec des exercices précis et un planning adéquat.

Musclez votre périnée efficacement

Dites stop aux fuites urinaires en tonifiant votre périnée avec les meilleurs exercices !

L’incontinence urinaire par « urgenturie » (vessie hyperactive)

Plus rare, elle représente une des formes d’incontinence totale. Elle est causée par des contractions anormales de la vessie qui engendrent alors des envies fréquentes et incontrôlables d’uriner.

Donc, contrairement à l’incontinence urinaire d’effort, les pertes d’une vessie hyperactive sont toujours précédées ou suivies d’un besoin urgent d’uriner.

Il n’y a également aucun lien avec l’effort, ces pertes peuvent très bien apparaître au repos ou durant la nuit.

Certains bruits ou même pensées peuvent également être déclencheurs d’un besoin urgent. Le problème est bien souvent nerveux et peut donc apparaître suite à un accident vasculaire cérébral, ou même suite à une consommation trop importante d’alcool.

Solution

Dans ce cas-là, le problème est plus complexe et demande un suivi médical. Il ne s’agit pas ici de raffermir les muscles, mais de traiter le problème plus en profondeur.

Toutefois, pas de panique. Il ne s’agit pas de traitement lourd ou invasif. Les causes de l’incontinence urinaire par urgenturie sont juste multiples et assez complexes à déterminer.

L’avis d’un professionnel est donc indispensable pour trouver les solutions les plus adaptées. Cela peut passer de la réappropriation de la vessie à un simple changement de régime alimentaire, ou encore par la prise de médicaments.

En tout dernier recours, et seulement si les symptômes s’aggravent, une chirurgie peut être envisagée. D’où l’importance de faire appel à un professionnel qui saura vous guider.

L’incontinence mixte

Cette forme d’incontinence mélange à la fois les symptômes des fuites d’effort et de l’incontinence par urgenturie. Elle n’est donc pas réellement une nouvelle forme d’incontinence, mais plutôt la combinaison des deux précédentes. Elle reste assez répandue (environ 15% des femmes) et touche davantage les personnes âgées.

Solution

Comme je l’ai mentionné précédemment, l’incontinence mixte va apparaître à la fois lors d’un effort et lors d’une envie pressante. Les solutions sont donc, elles aussi, mixtes.

Pour réduire la faiblesse de votre périnée, vous pouvez avoir recours aux exercices de musculation ou même à un profesionnel de santé (kinésithérapeute, sage-femme…).

Pour les problèmes plus importants de fuites impérieuses, se tourner vers un urologue, spécialiste de l’appareil uro-génital, reste la solution la plus recommandée.

L’incontinence urinaire par trop-plein

verre qui deborde pour illustrer l'incontinence par trop plein

La fuite urinaire par trop-plein (ou regorgement) est une forme d’incontinence que l’on retrouve essentiellement chez les hommes. Dans ces cas-là, la vessie a du mal à se vider totalement.

Lorsque le niveau d’urine dépasse celui du stockage de la vessie, ces fuites apparaissent.

L’incontinence se caractérise alors par une envie fréquente d’uriner. Généralement, c’est une hypertrophie de la prostate qui est responsable de ces pertes urinaires. Une autre cause peut être un muscle vésical peu, voire pas du tout actif, dû à des dommages du système nerveux.

Ce dysfonctionnement peut avoir plusieurs causes, comme une maladie (le diabète par exemple) ou les effets secondaires d’un traitement médical.

Solution

Selon la taille de l’hypertrophie de la prostate, les solutions ne seront pas les mêmes. Si elle est légère, un soin médical adapté sera suffisant. Le suivi médical est donc indispensable.

Par contre, si elle est plus importante, une opération chirurgicale peut être nécessaire. Avoir un débit urinaire très faible peut engendrer des complications plus graves que ce que l’on pense. C’est pour ça qu’il ne faut pas avoir honte d’en parler. Il en va de votre bien-être et surtout de votre santé.

Les causes de ces fuites urinaires ?

Les causes de l’incontinence urinaire sont très variées. Elles peuvent apparaître suite à :

  • une grossesse avec un relâchement du périnée après l’accouchement ;
  • Une légère descente du sphincter urinaire suite aux grossesses
  • la ménopause ;
  • un problème de prostate, notamment chez l’homme, comme une hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ou un cancer de la prostate ;
  • des effets secondaires de traitements médicaux ;
  • une maladie neurologique ;
  • un problème de constipation ou infection urinaire chronique ;
  • un problème de surpoids ou d’obésité ;
  • un problème psychologique profond ;

Même si certaines de ces causes peuvent faire peur, vous ne devez pas vous inquiéter. Dans la plupart des cas, ces pertes restent bénignes et faciles à traiter.

Solution

Selon le cas, de nombreuses solutions sont envisageables.

Bien sûr, le plus important reste de libérer la parole sur le sujet et ne pas hésiter à en parler avec un professionnel. Il saura vous diriger vers les solutions les plus adaptées pour vivre au mieux cette période.

Nos programmes de sport pour vos objectifs

Comment éviter les fuites urinaires ?

Sport et bonne hygiene de vie pour eviter d'avoir des inconforts urinaires

Pas besoin d’attendre l’incontinence pour agir. Il existe plusieurs moyens de prévenir des fuites urinaires, notamment en adoptant une bonne hygiène de vie.

On va alors mêler alimentation et sport, mais aussi limiter les agents favorisant les pertes de contrôle de la vessie. Prenez donc note de ces quelques bonnes habitudes pour vous préserver, le plus longtemps possible, de l’incontinence urinaire :

  • Muscler et contrôler son périnée : l’une des principales causes de pertes d’urine est le relâchement du plancher pelvien. L’entretenir vous permettra de contrôler totalement vos flux urinaires, malgré les changements corporels liés à la grossesse. Le sport après l’accouchement devient presque indispensable.
  • Utiliser une sonde périnéale comme Emy de Fizimed pour tonifier son périnée depuis la maison en quelques minutes par jour seulement. Cette solution ludique est recommandée par plus de 1000 professionnels de santé et apporte des résultats en seulement 3 semaines !
  • Ne pas se retenir trop longtemps. Avoir envie de faire pipi : c’est normal. On fait une pause et revient travailler / faire ses courses / faire son sport …
  • Adopter une alimentation équilibrée, riche en fibres : grâce à ça, vous aurez moins de risques de constipation.
  • Boire de l’eau : l’eau permet en quelque sorte d’entraîner la vessie et donc de la maintenir en bonne forme pour remplir correctement son rôle. Par contre, pas besoin d’en abuser, 1,5L à 2L par jour suffisent amplement
  • Limiter l’alcool et le tabac : ce sont deux facteurs très nocifs pour la vessie (mais pas que !).
  • Réduire le thé et le café : ce sont des excitants pour la vessie. Ils feront augmenter fortement l’activité vésicale et donc augmenter les chances d’incontinence.
  • Profiter tout simplement : que vous ayez des fuites urinaires ou non, faites vous plaisir dans la mesure du raisonnable. Ne restez pas enfermé. Sortez, bougez et libérez vous de vos tracas quotidiens !

Le médecin recommandé pour ces types de désagréments est l’urologue. Spécialiste dans tous les troubles de l’appareil uro-génital, il saura répondre à vos questions et trouver des solutions adaptées. Vous pouvez également vous rapprocher d’un médecin traitant en amont si vous souhaitez être prise en charge plus rapidement.

Contrairement à toutes les idées reçues, l’incontinence urinaire peut survenir à tout âge. Les causes sont très variées et plusieurs types d’incontinences existent. Même si elles sont généralement bénignes, il est important d’en parler pour trouver des solutions et préserver son confort physique et psychique. Car non, l’incontinence n’est pas nécessairement irrémédiable.

L’incontinence après l’accouchement est tout à fait normale. Dans la majorité des cas, elle vient d’un relâchement du plancher pelvien dû à la pression exercée par le fœtus sur la cavité abdominale et les organes internes. Pour s’en débarrasser, rien de tel qu’un petit programme de sport post partum. Il vous aidera à vous réapproprier vos muscles tout en respectant le corps encore fragilisé.

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *