Périnée après accouchement, que faire ?

Donner naissance est une étape tout aussi merveilleuse que traumatisante dans la vie d’une femme ! Pour le corps, pour la tête, pour l’aventure qui s’en suit …

Physiquement, avec le poids du bébé qui pèse dans le bassin, les muscles du plancher pelviens sont très fortement sollicités et ont tendance à se relâcher pendant la grossesse et l’accouchement causant quelques troubles que l’on ressent surtout après avoir accouché.

Toutefois, pas de panique, il existe de nombreuses solutions pour remuscler votre périnée post partum. Avec quelques exercices et de bonnes habitudes, vous retrouverez tonus et confort intime.

État des lieux, le périnée après son accouchement

Après un accouchement, toute notre attention est centrée sur notre enfant, et c’est normal. Cependant, il ne faut pas oublier de prendre soin de soi et plus particulièrement de son périnée.

Pour grandir et se développer correctement, l’enfant a eu besoin de place et ce sont vos abdominaux qui se sont distendus, les ligaments qui se sont relâchés, et toute la sphère périnéale qui ont fait de la place..

Seulement, cet étirement abdominal a eu pour conséquence de réduire grandement leur puissance et leur capacité de soutien. Sans la puissance des abdominaux, c’est le plancher pelvien, qui s’est chargé de soutenir le poids du bébé durant de longs mois.

Cet effort n’est pas sans conséquence puisqu’il l’affaiblit et le rend moins tonique. Il devient alors nécessaire de retrouver ce tonus, sans quoi de nombreux désagréments peuvent survenir tels que :

  • des fuites urinaires
  • une incontinence anale
  • des gaz vaginaux
  • un prolapsus (ce terme fait référence à une descente d’organe)
  • parfois un ressenti un peu plus faible dans le vagin lors de la pénétration pendant une relation sexuelle.

Pour les éviter, il faut que le périnée soit de nouveau capable de jouer son rôle de maintien. Vous l’aurez compris, il n’y a pas de secret, une rééducation musculaire post partum est nécessaire et indispensable.

Attention ! Les saignements suite à l’accouchement, sont tout à fait normaux : ce sont les lochies.

Elles font partie du processus de cicatrisation de l’utérus et peuvent être plus abondantes que des menstruations. Elles diminueront en quantité avec le temps.

L’accompagnement du périnée après avoir accouché

Rassurez-vous, après l’accouchement vous serez tout autant accompagnée qu’avant. Il est d’ailleurs fort probable que de la rééducation post accouchement vous soit prescrit à la sortie de la maternité.

Elle se fait généralement chez un professionnel comme un kinésithérapeute ou une sage-femme.

  • Ce suivi est d’ailleurs totalement remboursé par l’Assurance Maladie.

Quand commencer à rééduquer le périnée ?

Avant de commencer la rééducation après un accouchement, il faut laisser le temps aux tissus vaginaux de cicatriser. Cette étape prend plus ou moins de temps selon les femmes.

C’est pour ça que généralement, la rééducation post partum ne se fait que 6 à 8 semaines après l’accouchement. Vous pouvez tout de même adopter quelques bonnes habitudes qui vous soulageront :

  • Éviter une pression abdominale trop forte : il faut à tout prix éviter les efforts trop importants et les charges trop lourdes. Si vous souhaitez reprendre le sport après l’accouchement, privilégiez les mouvements doux qui n’exercent pas de grande pression sur votre corps.
  • Surveiller votre posture : selon votre posture, une pression peut-être exercée sur le muscle. Pour l’éviter, essayez de toujours garder le dos bien droit.
  • Prendre soin de vos parties intimes : changer régulièrement de serviette hygiénique, se laver après la selle, autant de gestes qui favorisent la cicatrisation et préviennent d’une éventuelle infection.

Attention ! Même si vous ne remarquez aucun des symptômes évoqués en début d’article, il ne faut pas négliger la rééducation.

Il arrive que les désagréments engendrés par l’accouchement ne surviennent que plusieurs mois, voire plusieurs années après.

Bien sûr, vous pouvez également prévenir cette distension du muscle périnéal en le travaillant durant la grossesse (et même avant) !! Un programme de sport pour les femmes enceintes est une bonne solution pour rester en forme et s’habituer à ressentir le périnée.

Comment se déroule une séance de rééducation ?

infos reeducation perinee

En ce qui concerne la séance, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Le choix du praticien : elle peut être pratiquée par un kinésithérapeute ou une sage-femme.
  • Le choix du lieu : elle peut se faire à domicile, en cabinet ou même à l’hôpital.
  • Le choix de la méthode : il en existe trois principales dont la rééducation manuelle, par électrostimulation ou par rétroaction musculaire.

Tout cela doit être discuté avec un professionnel de santé qui pourra adapter votre rééducation en fonction de vos besoins spécifiques. Lors de votre première consultation, le praticien vous posera quelques questions et testera la tonicité de vos muscles grâce à un toucher vaginal. Cela lui permettra de dresser un bilan et de vous aiguiller sur la méthode la plus adaptée pour vous renforcer.

Quelle que soit la méthode, avec de la rigueur, il est certain que vous ressentirez les résultats. Prenez votre temps, oubliez la perte de poids après grossesse et vous retrouverez alors la pleine conscience de votre corps, mais surtout son contrôle.

Mais il ne faut pas oublier que c’est un processus lent. Ne vous découragez surtout pas !

Accouchement par césarienne, rééducation ou non ?

Aujourd’hui encore, un grand nombre de femmes ont tendance à penser qu’avec un accouchement par césarienne, il n’est pas nécessaire de remuscler son périnée.

Pourtant, le moment où le périnée de la femme est le plus sollicité est bien durant toute la période de grossesse, et non lors de la naissance. Ainsi, au même titre que les accouchements par voies basses, les accouchements par césarienne nécessitent de réapprivoiser ses muscles.

Quoi qu’il arrive, une vérification de sa tonicité est systématiquement effectuée lors de votre suivi, pendant la visite des 6 semaines. À ce moment, votre médecin sera susceptible de vous prescrire quelques séances de rééducation musculaire.

Comment muscler son périnée seule après l’accouchement ?

Il est préférable d’attendre la visite des 6 semaines ainsi que le début des séances avant de commencer les exercices seuls.

Une fois cette étape franchie, vous pouvez parfaitement compléter votre routine avec quelques exercices simples et rapides qui viendront renforcer le travail entamé. Dans cette partie, je vous explique comment muscler son périnée et se réapproprier pleinement cet organe.

Exemple d’un exercice pour le périnée après l’accouchement

Un des exercices les plus connus pour rééduquer son plancher pelvien est la fausse inspiration thoracique. Cet exercice est un mouvement d’abdos hypopressifs qui doit se pratiquer plusieurs fois par jour (2 à 3 fois) pour améliorer la qualité de vos séances de rééducation.

Quelques étapes simples pour des résultats maximaux :

  1. Allongez-vous sur le sol, le dos bien à plat
  2. Expirez longuement, mais doucement, en contractant votre périnée (comme si vous souhaitiez retenir un gaz, une forte envie de faire pipi ou d’aller à la selle)
  3. Inspirez sans air afin de faire remonter le thorax et creuser le ventre
  4. Contractez une dernière fois le muscle
  5. Relâchez en inspirant doucement
  6. Répétez l’opération 3 à 5 fois de suite

À savoir ! Cet exercice n’est pas un travail traumatisant pour le corps encore fragilisé par la naissance de l’enfant, vous pouvez donc le réaliser avant de commencer la rééducation pour la rendre plus efficace.

De nombreux autres exercices peuvent être pratiqués pour ressentir et contracter son périnée. Pour vous guider, mon programme muscler son périnée est disponible !

À l’intérieur, vous retrouverez de nombreux conseils de professionnels, mais aussi quelques pratiques sur la contraction et le ressenti de ce dernier ainsi qu’une routine sportive complète, adaptée à chacune de vos spécificités. Un condensé d’astuces pour pouvoir chouchouter votre périnée !

Sentir la contraction du périnée

Sentir la contraction de son périnée n’est pas toujours quelque chose de simple, même sans avoir accouché. Pour vous aider à solliciter les muscles pelviens, plusieurs solutions existent :

  • Les exercices de musculation et de respiration : ils vous aideront à avoir conscience de vos muscles périnéaux et à vous les (re)approprier.
  • Les accessoires de stimulation : ils peuvent être connectés ou plus rudimentaires, mais ils vous serviront à ressentir votre muscle et donc à le contracter. Ça peut être un bon investissement, surtout si vous avez du mal à solliciter vos muscles. Ces petits accessoires rendront vos séances ludiques autant qu’elles sont efficaces.

Travailler son périnée même si on n’a jamais été enceinte

On ne s’en rend pas toujours compte, mais c’est une partie du corps qui est fortement sollicitée au quotidien, que l’on soit enceinte ou non. Que ce soit lors d’une activité sportive ou de simples réactions de notre corps, comme par exemple la toux ou l’éternuement, il nous permet d’amortir la pression exercée sur nos abdominaux et de soutenir certains de nos organes.

Avec le temps et les multiples contractions qu’il subit, il peut être amené à se fatiguer et donc à se relâcher.

Le principal risque à ce relâchement est l’apparition d’une incontinence (urinaire ou anale). Il ne faut donc pas sous-estimer l’importance de le travailler, même si on n’a jamais été enceinte. Faire ce travail au quotidien ne vous permettra pas seulement d’éviter l’incontinence, mais également d’améliorer votre maintien du bas du ventre et d’avoir des rapports sexuels plus épanouis.

Quelques questions que j’ai pu récolter :

Il existe plusieurs façons de le travailler :

  • Avec l’aide d’un professionnel (kiné ou gynéco)
  • Avec des exercices de respiration et de contraction à faire à la maison
  • À l’aide d’accessoires de stimulations

Il ne faut surtout pas négliger cette étape et bénéficier d’un bon suivi est essentiel pour récupérer de bonnes sensations.

Il existe plusieurs bons gestes à adopter après accouchement :

  • Ne pas trop le solliciter (pas de charges lourdes et pas de sport trop intensif)
  • Éviter la constipation
  • Pratiquer des exercices de contractions volontaires pour le tonifier

Suite à votre accouchement, votre muscle est fatigué et endoloris. En prendre soin est essentiel si vous voulez bien récupérer.

Après un accouchement, les douleurs sont tout à fait normales. Elles peuvent durer jusqu’à 6 semaines. Plusieurs moyens peuvent être utilisés pour calmer les douleurs :

  • Des médicaments prescrits par votre médecin
  • Une compresse froide ou un sac de glace pour dégonfler la partie endolorie
  • Un nettoyage après chaque selle de vos parties intimes pour favoriser la cicatrisation et limiter les infections

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.