Quand commencer la rééducation du périnée ?

Que ce soit par voie basse ou par césarienne, il est fortement recommandé d’envisager une rééducation du périnée après l’accouchement.

Elle peut être prescrite à la sortie de la maternité (ce qui est souvent le cas) et se pratiquer en complément de votre propre initiative via un programme de sport après accouchement. Quoi qu’il en soit, c’est une étape importante qui ne doit pas se faire n’importe comment. Mais ne vous inquiétez pas, il existe de nombreuses solutions pour retrouver de bonnes sensations.

Dans cet article, je vous dis tout sur le bon timing et les périodes favorables à la rééducation post-partum.

Quand doit-on commencer la rééducation ?

On pourrait croire que plus tôt on commence, mieux c’est. Faux ! Il ne faut pas oublier que le corps a été quelque peu malmené durant ces beaux mois de grossesse ainsi que l’accouchement. Laissez-lui un petit temps de répit, autant qu’à vous.

Profitez de bébé, reposez-vous au maximum, vous avez déjà beaucoup à penser. Vous aurez tout le temps de penser à la rééducation lorsque vous serez totalement remise de votre accouchement.

Un temps de repos avant la rééducation post-partum

La rééducation du périnée est essentielle après un accouchement, car elle permet notamment de prévenir des risques de fuites urinaires. Toutefois, pas de pression, elle ne se commence pas tout de suite.

Durant les premières semaines, vos hormones sont encore instables, rendant vos tissus naturellement relâchés. Ils sont aussi fortement fragilisés et doivent cicatriser correctement avant d’être sollicités.

Généralement, il est conseillé de commencer la rééducation entre 6 à 8 semaines après l’accouchement, le temps de reprendre des forces, de trouver un équilibre personnel et surtout de bien cicatriser.

Plutôt que de se précipiter après l’accouchement, l’idéal serait de renforcer son plancher pelvien, avant et pendant la grossesse. Cela vous permettra de retrouver plus rapidement et plus facilement vos sensations.

Vous verrez, avec une petite routine de musculation périnéale, la rééducation n’en sera que beaucoup plus simple une fois bébé né.

Commencer les séances après la consultation postnatale

commencer reeducation quand

On me demande très souvent comment muscler son périnée, surtout après un accouchement. Pas de panique, une fois que vous avez accouché, on ne vous abandonne pas seule dans la nature. Des suivis réguliers sont prévus pour s’assurer que la cicatrisation se passe correctement et qu’aucun autre désagrément ne survienne.

À la 6e semaine postnatale, une vérification de la tonicité de vos muscles sera réalisée.

À ce moment-là, vous saurez à peu près où vous en êtes et vous pourrez commencer à planifier votre rééducation selon les directives médicales que l’on vous a données.

Combien de temps dure la rééducation ?

La rééducation périnéale est un processus long qui demande de la rigueur. La durée peut varier d’une femme à l’autre. Les facteurs qui détermineront la durée de cette période sont :

  • L’état de base du périnée : si vous êtes une personne plutôt sportive, le périnée sera déjà un peu (voir beaucoup) entraîné. Ce sera donc plus facile pour vous de retrouver de la tonicité rapidement.
  • La progression : séance après séance, vous verrez des améliorations. Malheureusement, tout le monde n’est pas au même niveau et pour certaines, ça mettra plus de temps que d’autres. L’important est de ne pas se décourager et de rester bien régulière dans vos efforts.

Généralement, on vous prescrit une dizaine de séances après accouchement, mais vous n’aurez, peut-être, pas besoin de toutes les faire. Seul le praticien qui vous accompagne dans votre démarche saura vous guider avec précision.

En ce qui concerne la fréquence des séances, là aussi, vous pouvez faire confiance à votre praticien.

Généralement, ce sont 1 à 2 séances qui sont organisées par semaine en cabinet (et dans certains cas à domicile). Par contre, il est fortement recommandé de pratiquer tous les jours à la maison. Quelle que soit la rééducation que vous entreprenez, la notion la plus importante est la régularité.

Plus vous serez rigoureuse dans vos entraînements, plus rapide sera la rééducation.

Evolution de la périodeQue faire
Avant la grossesseAbdos, exercices ciblés autour du périnée
Pendant la grossesseRoutine périnéale
Post partumRepos 6 à 8 semaines
Début des séance avec un médecin1 à 2 séances par semaine sur 10 semaines. Il est possible d’en avoir besoin de plus.
Post rééducation périnéaleExercices ciblés pour le périnée
Après la fin de la rééducation3 mois (ou plus si besoin) après la fin de la rééducation avec des abdos hypopressifs et des exercices ciblés autour du périnée

Avec qui pratiquer les séances ?

Pour pratiquer les séances, vous pourrez faire appel à un kinésithérapeute ou à une sage-femme. Avant de faire ce choix, deux éléments sont à prendre en compte :

  • Le lieu des séances : selon le praticien que vous aurez choisi, vous pourrez bénéficier d’un suivi en cabinet ou à domicile. N’hésitez pas à en parler avant de prendre rendez-vous pour que vous puissiez vous organiser sans vous stresser. Et si jamais vous vous inquiétez pour bébé, pas de panique. Des installations sont généralement prévues en cabinet pour que vous puissiez garder votre enfant tout près de vous.
  • La méthode de rééducation : il existe trois méthodes ; manuelle, par électrostimulations ou par rétroaction musculaire. N’hésitez pas à vous renseigner en amont afin de vous sentir parfaitement à l’aise le moment venu. Bien sûr, les conseils du praticien seront d’or, mais ce choix reste pleinement le vôtre.

Quand commencer à rééduquer son périnée seule ?

Muscler son périnée peut se faire seule, et c’est même fortement conseillé ! Il est important de faire la rééducation avec un professionnel, mais pratiquer tous les jours après la rééduction (ou en même temps si accord du médecin) est indispensable surtout durant les premiers mois.

Grâce à son accompagnement, vous saurez quels exercices pratiquer et surtout comment bien les réaliser. Il n’est pas toujours évident de ressentir ce muscle, surtout après un accouchement.

Quand commencer les abdos hypopressif post-partum ?

En ce qui concerne le travail des abdominaux, c’est un peu plus délicat. En effet, il est important d’attendre de retrouver de bonnes sensations au niveau du plancher pelvien avant de s’attaquer aux abdominaux.

Le risque est que le mouvement ne soit pas bien contrôlé et que le périnée ne soit pas assez engagé. S’il est encore fragilisé, le travail des abdos n’apportera qu’une pression supplémentaire au plancher pelvien, ce qu’on ne veut pas !

Généralement, il est conseillé de commencer environ trois mois après l’accouchement. Mais je le répète assez : tous les corps sont différents. N’hésitez pas à demander conseil au médecin qui vous suit ou au praticien qui s’occupe de votre rééducation.

Pour une reprise en douceur, je recommande le travail hypopressif des abdominaux. Bien meilleur que les classiques crunchs, l’hypopressif va travailler en profondeur sans traumatiser le périnée.

Ce type d’exercice repose sur des cycles de respirations abdominales et thoraciques contrôlés avec un mouvement qui suit chaque inspiration et expiration.

Si vous souhaitez aller plus loin, j’ai créé un programme de remise en forme pour renforcer et muscler son périnée et qui est adapté aux femmes en période de post-partum (une fois votre rééducation terminée ou avec accords de votre médecin).

Musclez votre périnée efficacement

Renforcez votre périnée en plus de votre rééducation périnéales pour votre bien-être personnel et votre confort de vie !

Il vous permettra de reprendre doucement une activité physique bonne pour le corps, mais aussi votre esprit. Cela dit, prenez le temps et surtout décomplexez votre grossesse. Rien ne presse, l’important est d’y aller à son rythme.

Quand commencer à utiliser une sonde périnéale ?

Une solution complémentaire aux exercices périnéaux est l’utilisation d’une sonde de biofeedback. L’électrostimulation peut être pratiquée en séance avec un professionnel ou à la maison si l’on dispose du matériel nécessaire comme la sonde périnéale Emy.

C’est un excellent moyen de stimuler et de contracter votre plancher pelvien, notamment quand on a du mal à le ressentir.

Par contre, cette méthode ne doit pas venir remplacer les contractions volontaires qui peuvent être réalisées avec le kiné ou le médecin. Il est important de bien ressentir son muscle pour garder un bon contrôle sur le long terme.

En ce qui concerne le choix du modèle ou son utilisation, il est essentiel de se rapprocher d’un professionnel de santé. Il vous donnera toutes les informations dont vous aurez besoin sur le type d’appareil, son nettoyage et surtout son utilisation.

Personnellement, nous ne pouvons que vous conseiller la marque Fizimed qui est non seulement hyper ludique mais recommandée par des centaines de professionnels de santé.
La sonde Emy permet d’aller plus loin dans la rééducation de son périnée ou de compléter celle faite chez votre kinésithérapeute ou sage femme.

Vos questions sur le sujet

Après l’accouchement, vos muscles et vos tissus sont fortement fragilisés. Laissez au corps le temps de cicatriser avant de commencer votre rééducation. La commencer trop tôt n’aura que peu d’effet et risquerait de vous faire plus de mal qu’autre chose. Prenez donc le temps de bien récupérer et prenez conseil auprès de votre praticien pour adapter les solutions à votre situation. Surtout ne stressez pas, même sortie de la maternité, vous serez bien accompagnée.

Obligatoire non, fortement conseillée, oui ! Il est souvent négligé, mais le périnée joue un rôle de maintien hyper important, notamment pour limiter les fuites urinaires et l’incontinence. Après l’accouchement, il est fortement fragilisé à cause du poids de bébé. Si vous ne vous en souciez pas, c’est l’ensemble de votre confort intime qui en pâtira. Je ne peux que vous la recommander !

Rien n’est grave, mais attendre n’est vraiment pas l’idéal. Un périnée bien entraîné permet de prévenir des risques de fuites urinaires et autres désagréments, comme l’incontinence ou les descentes d’organes. C’est donc une étape post partum à ne pas négliger même si ce n’est pas la plus amusante. Un bon suivi et de la rigueur vous permettra de retrouver un confort intime durable.

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *