Les faux sucres alliés ou ennemis ?

Le faux sucre a plusieurs look à son actif ! On peut le trouver en poudre, en dosette, en sucrette… Et comme il fait tout son possible pour vous attirer vers lui, il se cache aussi dans les crèmes, les boissons, les bonbons, les gâteaux ou même dans certains plats préparés et barres minceurs…

Entre tout ce qu’on entend et tout ce qu’on peut lire à son propos, il est parfois difficile de démêler le vrai du faux.

Alors finalement, le faux sucre, est-il bon ? Est-ce qu’il est mauvais ? Est-ce que ça fait vraiment maigrir ? Est-ce qu’il y a des effets négatifs ? Je vous propose de faire le point sur le faux sucre dans cet article !

Comment fonctionne le faux sucre ?

Le faux sucre a un très fort pouvoir sucrant. Vous en connaissez peut-être certains comme :

  • l’aspartame ;
  • le sucralose Splenda.

Sachez que ces faux sucres sont parfois jusqu’à 600 fois plus puissants que le sucre « normal » ! Ils ne présentent que 0,2 calorie pour une sucrette, c’est pour cette raison qu’il est souvent appelé faux sucre sans calorie !

Ça, c’est pour le faux sucre que vous dosez vous-même. Mais, il se trouve aussi dans les aliments tout prêts et là, impossible d’ajuster les quantités !

Ici, les édulcorants qu’on appelle « de masse » se trouvent dans :

  • les boissons allégées ;
  • les chewing-gums sans sucre ;
  • les yaourts ;
  • etc.

Cette fois, leur pouvoir sucrant est souvent bien plus faible. En revanche, ils contiennent un peu plus de calories, avec 2 à 3 calories par gramme.

S’ils n’entraînent pas la formation de caries et qu’ils n’apportent pas réellement d’énergie au corps (contrairement au sucre), ils peuvent toutefois provoquer une dépendance au goût sucré, ouvrir l’appétit, amener à manger davantage et donc à une prise de poids inconsciente.

Mon avis sur le faux sucre, les édulcorants et le sucre normal

Cet article est purement informatif afin de déchiffrer un peu mieux votre alimentation et ce que vous consommer. Il n’est pas grave de consommer un peu de sucre de temps en temps, quitte à se faire plaisir, autant consommer du vrai sucre pour lequel on connaît les effets négatifs.

Mais, consommer parfois un produit qui contient un peu de faux sucre ne va pas non plus vous rendre malade.

Dans tous les cas, l’important est de consommer avec modération et de connaître les effets sur sa santé.

Quels sont les faux sucres qu’on retrouve le plus souvent ?

les faux sucres noms

Comme vous pourrez le constater en lisant la suite de cet article, la liste des édulcorants est plutôt longue. Si vous souffrez d’une addiction au sucre, n’hésitez pas à faire votre tri dans cette liste. Et sachez qu’il existe des méthodes simples qui permettent de décrocher à son rythme, le tout en préservant sa santé !

L’aspartame

L’aspartame est sans doute l’un des substituts au sucre les plus connus. Il est 200 fois plus sucré que le sucre blanc ! Il se compose de deux acides aminés.

Bon à savoir : l’aspartame – contrairement au sucre – perd son goût sucré à la cuisson. Ce qui signifie que si vous préparez des biscuits à l’aspartame, ils risquent de n’avoir aucun goût lorsque vous les mangerez.

Le sucralose

Le sucralose est 600 fois plus sucrant que le sucre blanc. Il s’agit d’un substitut de sucre que l’on obtient à partir du saccharose. Pour devenir sucralose, le saccharose subit une chloration intense. Comme l’aspartame, son apport calorique est nul.

Le sucralose, il y a-t-il un danger ?

Ce sucre de substitution constitue une bonne alternative aux personnes qui sont au régime. Si vous souhaitez réduire votre consommation de sucre raffiné, passer par le sucralose est une bonne idée.

Si vous « souffrez » d’une envie de sucre importante, le sucralose est parfois privilégié par rapport au sucre traditionnel. Mais le mieux reste de manger un encas sain pour faire passer l’envie. Ce faux sucre semble n’avoir aucun impact sur la glycémie ou la sécrétion d’insuline.

Par ailleurs, il est utilisé comme substitut par les personnes diabétiques.

Le sorbitol

Le sorbitol est un sucre artificiel qui sucre deux fois moins que le sucre de table (c’est l’autre nom du saccharose). Il est utilisé comme additif alimentaire, mais aussi dans la fabrication de médicaments.

Attention, si vous le consommez de manière excessive, le sorbitol a des effets laxatifs et peut exposer votre organisme à certains dangers, comme des problèmes de digestion, l’apparition de la cataracte ou de certaines neuropathies.

Si ces informations vous donnent envie de supprimer le sucre de votre alimentation, sachez que c’est tout à fait possible. Allez-y petit à petit et accordez-vous un petit plaisir de temps en temps !

Le mannitol

Le mannitol est un faux sucre qui ressemble au sorbitol. Son pouvoir sucrant est de 0,7 fois celui du sucre ordinaire. On le trouve dans plusieurs plantes, ainsi que dans les friandises qui rafraîchissent l’haleine.

Consommé en grande quantité, le mannitol peut lui aussi avoir un effet laxatif (pour des consommations supérieures à 15 ou 20 grammes par jour).

Le xylitol

Le xylitol est aussi connu sous le nom de sucre de bouleau. Il s’agit d’un édulcorant naturel, un sucre alcool qui ressemble beaucoup au sucre.

Le pouvoir sucrant de ce faux sucre est le même que celui du sucre de table. En revanche, si vous le faîtes chauffer, il devient 30 à 50 % plus sucrant.

Le xylitol ne contient que 2 kcal par gramme, soit deux fois moins que le sucre classique. Il n’existe pas de risque connu à consommer du xylitol. Il est cependant déconseillé aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants.

Même si son indice glycémique est moins important que celui du sucre, les personnes diabétiques le consommeront avec modération !

Le stevia

Le stévia est un édulcorant naturel. Il est issu d’un arbre originaire du continent sud-américain. Sa teneur en glucides est faible, c’est la raison pour laquelle il est souvent préféré au saccharose.

Les autorités de santé se sont un moment interrogées sur l’effet cancérigène de cette plante. Après plusieurs études, l’OMS a déclaré que les stéviosides n’étaient pas cancérigènes. Il est conseillé de respecter les doses usuelles afin d’éviter tout risque.

La dose sécuritaire est limitée à 700 milligrammes par jour, pour un adulte pesant 70 kg.

L’acésulfame-k

Vendu comme un édulcorant de table, ce faux sucre est souvent associé à l’aspartame. On le retrouve souvent dans les produits allégés, tels que les boissons ou les yaourts. Il rend les produits plus stables face à la chaleur et permet de camoufler le goût amer de l’aspartame.

Son goût est proche de celui du sucre de table. Son avantage est de ne pas entraîner les mêmes effets négatifs que le sucre. Attention en revanche, son pouvoir sucrant est 200 fois plus important que celui du sucre !

L’acésulfame-k ne présente pas de risque de cancérogénicité. Cela dit, il entraînerait une modification de la production d’hormones telles que l’insuline, et perturberait la flore intestinale. Même si les études ne sont pas toutes probantes, il est conseillé de le consommer le moins possible.

Désintoxiquez-vous en douceur

Passez enfin le cap de la détox au sucre et ne vous faites plus avoir par les faux sucres !

Le faux sucre vu par les industriels

Le faux sucre est un véritable argument marketing pour les industriels. Il est faible en calories, et c’est d’ailleurs souvent ce qui est mis en avant pour justifier son utilisation.

Mais méfiez-vous des produits qui portent la mention « sans sucre ajouté ». Cela ne signifie pas que votre produit ne contient pas de sucre, simplement qu’il ne contient pas de faux sucre.

Les effets du faux sucre sur notre corps

Le faux sucre a des effets sur notre corps, et il est bon de les connaître si on en consomme.

Addiction au goût

Le faux sucre nous habitue à la consommation de sucre. Et cette habitude se transforme petit à petit en addiction. Il nous donne envie de manger du sucre de manière plus régulière et notamment du “vrai” sucre, ce qui est véritable problème !

En effet, lorsque l’on consomme du saccharose, notre cerveau intègre la sensation de sucre en même tant que l’apport énergétique. Ce rapport est appelé l’équilibre sucre–énergie. Lorsque vous ne consommez qu’un édulcorant, cet équilibre est rompu : le cerveau intègre bien le goût sucré, mais n’en ressent pas les calories.

Une étude a révélé qu’au bout de quelques jours de consommation d’édulcorant, le cerveau cherche à retrouver l’équilibre entre sucre et énergie. C’est pour cela que l’on a envie de manger davantage après avoir consommé ce type de produits.

Cancer

Il convient de temporiser la relation établie entre le cancer et le faux sucre. D’après certaines études, il faudrait consommer de très grandes quantités d’édulcorants pour voir le risque de développer un cancer augmenter.

Cela dit, d’autres études montrent qu’il existe un sur-risque de 13 % lorsqu’on consomme des édulcorants de manière régulière. Les cancers les plus développés sont ceux du sein et ceux qui sont liés à l’obésité.

Vu qu’il manque encore beaucoup d’études sur la consommation à long terme, le plus sage est donc de consommer ces faux sucres avec modération !

Microbiote

Des études montrent que la consommation d’édulcorants est susceptible de perturber la composition de notre flore intestinale, ainsi que la capacité de notre organisme à utiliser le glucose.

On observe chez les personnes qui consomment les faux sucres une plus grande variation de microbes dans leurs selles, et une réduction marquée de la bactérie Eubacterium cylindroides, qui est en général liée à un bon état de santé.

Glycémie

Comme nous l’avons vu plus haut, les faux sucres ont tendance à donner envie d’en consommer plus, et bien souvent du “vrai” sucre. On peut donc se demander s’il n’y aurait pas un lien entre la consommation de faux sucre et la glycémie des personnes qui en consomment pas mal.

S’il n’est pas facile de se passer du sucre, sachez qu’une bonne détox aux produits sucrés vous fera le plus grand bien. Et vous voulez une bonne nouvelle ? Tout le monde peut la réussir !

Ne vous laissez pas surprendre par les effets de l’arrêt du sucre sur le corps. Même si cela paraît compliqué, tout le monde peut modérer sa consommation. Assurez-vous seulement de disposer des bons conseils pour vous faciliter la tâche.

Les édulcorants ne suffisent pas à perdre du poids. Comme certains aliments sont piégés, c’est-à-dire qu’ils sont allégés en sucre mais qu’ils contiennent plus de graisses, ils ne permettent pas vraiment de maigrir. Par exemple, le chocolat ou les gâteaux allégés contiennent beaucoup de lipides, ce qui n’aide pas à perdre du poids !

Le sucre est un plaisir que vous devez pouvoir garder sous votre contrôle. Tant que vous y arrivez, tout va bien. Et quand tout va bien, autant vous faire plaisir avec du vrai sucre !

Comme on l’a vu plus haut, le faux sucre ouvre l’appétit car il n’apporte pas au cerveau l’énergie auquel il s’attend. Du coup, vous avez envie de manger ou alors, vous manger de plus grosses quantités sans vous en rendre compte !

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *