Maigrir après 50 ans, ce qu’il faut faire

À 45 / 50 ans, les femmes sont confrontées à la ménopause. Et c’est ok ! C’est une des étapes de la vie à laquelle aucune d’entre nous ne peut échapper. Mais cela ne signifie pas pour autant que les femmes, et même les hommes, de cet âge-là sont vieux, faibles ou encore qu’ils n’ont plus d’énergie !

J’ai reçu le message de l’une d’entre vous il y a quelques temps, où elle me disait « j’ai 50 ans et je n’arrive pas à maigrir, Lucile est-ce que tu peux faire quelque chose pour moi ? ».

Comment perdre du poids après 50 ans ?

  1. Faire du sport ou reprendre l’activité physique
  2. travailler le cardio
  3. prendre du muscle
  4. revoir son alimentation
  5. éviter les régimes
  6. cuisiner simple et efficace

Maintenant que nous avons vu globalements les actions à mettre en oeuvre, découvrez en détails mes conseils pour atteindre vos objectifs !

Maigrir à 50 ans est-ce aussi complexe que ça ?

Quelques conseils qui s’appliquent aussi bien à 40 ans qu’a 50 ans !

Quand on souhaite maigrir à 50 ans, c’est comme quand on veut perdre du poids après 40 ans. Il n’y a pas de secret : il faut prendre en considération les changements qui se sont vraiment opérés dans notre vie.

Commençons par le mode de vie : vous ne courez plus partout, vous êtes plus sédentaire qu’à 30 ans, et peut-être que vous n’accordez plus la même importance au sport, ou pire : vous vous en êtes lassé !

Côté alimentation, vous avez peut-être tendance à « profiter » un peu plus et à manger plus de plats gras et moins de légumes par exemple.

Si vous décidez de faire des changements après 50 ans, il faut faire des efforts au quotidien. Maintenir un bon équilibre hydrique par exemple en buvant jusqu’à 2 litres d’eau tous les jours est un bon premier pas !

Ajoutez aussi à votre alimentation plus de légumes et quelques fruits qui sont, eux aussi, riches en eau.

Le sport à 50 ans pour perdre du poids

Il n’existe aucune contre-indication au fait de reprendre le sport à 40 ans ou à 50 ans. Vous pouvez vous faire plaisir à condition que vous n’ayez aucun antécédent. Allez-y en douceur et fixez-vous des objectifs atteignables. Cela vous motivera sur le long-terme !

Pour maigrir à 50 ans, vous pouvez vous appuyer sur quelques « astuces » simples. Par exemple :

  • trouver un partenaire aussi motivé que vous ;
  • pratiquer une activité qui vous plaît ;
  • veiller à avoir une alimentation équilibrée ;
  • tester de nouvelles recettes de saison :
  • fuir les sucres ajoutés.

Il n’est pas impossible que vous ayez besoin d’un rééquilibrage alimentaire après 50 ans pour manger correctement sans générer de carences. A vrai dire, il n’y a pas d’âge pour faire un point sur ses repas et tester de nouvelles recettes gourmandes.

Reprenez le sport même à 40 ans (ou plus)

Même à 50 ans, il n’est pas trop tard pour maigrir et se tonifier sans régimes ni programmes de sport intenables !

Prendre du muscle pour se tonifier

Cela peut être un de vos objectifs : prendre du muscle après 40 ans et plus. En effet, après 50 ans (et parfois bien avant), les muscles commencent à fondre.

Cette fonte musculaire est liée :

  • aux changements hormonaux qui interviennent dans le corps ;
  • au manque d’activité sportive ;
  • à la sédentarité ;
  • à une santé défaillante ;
  • à des maladies entraînant des inflammations.

Vous pouvez alors vous sentir plus fatigué, perdre en mobilité et parfois chuter un peu plus qu’avant. C’est un cercle vicieux, car, plus on est fatigué, plus on se repose. Résultat, on travaille moins nos muscles et l’envie de bouger disparaît. Souvent,

c’est inconscient mais le sport à un rôle tellement important pour notre santé (mentale et physique).

Heureusement, vous pouvez faire quelque chose pour lutter contre ce phénomène ! Il n’y a pas de sport « idéal », l’idée est surtout de faire battre votre cœur plus vite et d’être un peu essoufflé afin de relancer le système cardiovasculaire dans son ensemble.

Cela dit, je peux vous recommander :

  • la marche ;
  • le vélo ;
  • la rando ;
  • la course à pied ;
  • la natation ;
  • le jardinage.

Faire du cardio pour raffermir

Stimuler votre cœur va vous permettre de relancer votre métabolisme. L’activité cardiaque durant un effort aide à réduire la graisse corporelle et accélère votre remise en forme. C’est aussi un excellent moyen de réduire ce petit ventre acquis au fil du temps.

Certaines activités permettent aussi d’affiner la taille et de faire disparaître les poignées d’amour que nous sommes nombreuses à accumuler.

Se muscler pour garder la forme

Après 50 ans, l’objectif sportif principal est de prendre du muscle (oui !! On oublie les corps frêles et fragiles !!) rappelez-vous qu’ils sont plus lourds et plus denses que le gras. Ce qui signifie que vous pouvez avoir une silhouette plus fine mais un poids plus élevé.

Il va falloir pratiquer du renforcement musculaire avec un peu de charge, 2 à 3 fois par semaine. Des squats, des pompes, des fentes … Avec des haltères.

Et ne levez pas les yeux au ciel en vous disant que vous n’y arriverez pas. C’est en s’entraînant qu’on se muscle et qu’on y arrive. Go !!!

Il est tout à fait possible de maigrir après 50 ans pour une femmetout en prenant du muscle. Les deux objectifs ne sont pas incompatibles. C’est juste que vous pourriez être surprise en montant sur la balance ! D’ailleurs, ce n’est pas tant le chiffre sur la balance qui importe, mais votre santé et votre bien-être ☺.

Nutrition et alimentation à 50 ans ça change tout ?

Il existe quelques petits « obstacles » qui peuvent vous gêner lorsque vous vous demandez comment maigrir après 50 ans. Comme nous l’avons vu plus haut, les habitudes changent.

Peut-être faîtes-vous plus de dîners entre amis, avec vos voisins ou vos collègues. Il est possible aussi que vous participiez à plus d’apéros. Et évidemment, cela joue sur votre poids ! Mais j’ai deux-trois choses à vous dire pour continuer à vous faire plaisir tout en perdant du poids !

Bonne alimentation ne veut pas dire privation

On croit souvent, et à tort, que bien manger, c’est forcément se priver. Mais ce n’est pas le cas !

Par exemple, vous pouvez commencer par passer vos habitudes en revue :

  • Quels produits achetez-vous ? Sont-ils de bonnes qualités ?
  • Les achetez-vous dans des quantités raisonnables ?
  • Peut-être en achetez-vous autant que si vous aviez encore vos enfants à la maison ?

Résultat : vous finissez par vous retrouver avec de trop grandes quantités, que vous consommez pour éviter de gaspiller argent et nourriture. Que pourriez-vous améliorer de ce côté-là ?

Bien manger signifie aussi acheter de bons produits, tant sur le plan nutritif que gustatif. Ensuite, cuisinez-les de façon à maximiser leurs qualités nutritionnelles sans détruire tout ce qu’ils peuvent vous apporter de bon.

Enfin, dégustez-les sans excès ni restriction excessive, sachez profitez de belles assiettes avec plaisir. 

Lorsqu’on veut maigrir après 50 ans et pratiquement à tout âge en fait, il vaut mieux se faire plaisir de temps en temps et l’assumer plutôt que de vous restreindre, craquer et culpabiliser.

On évite les régimes yoyo

Il est possible que votre corps soit déboussolé par les changements induits par la ménopause. Alors si vous lui ajoutez en plus les effets des régimes yo-yo, on ne s’en sort plus !

Pour éviter cela, il est essentiel que la dimension « plaisir » fasse toujours partie de votre alimentation.

Mangez de tout, en quantités modérées, et vous constaterez par vous-même que sur le long-terme, vous parviendrez à stabiliser un poids qui vous convient sans vous priver ni enchaîner les régimes inutiles les uns après les autres.

Fixez-vous des objectifs que vous savez pouvoir atteindre. Par exemple, au lieu de supprimer le sucre, passez par exemple de deux morceaux à un seul, et voyez ce que ça donne.

Évidemment, on évite à tout prix les régimes miracles qui vous promettent de perdre beaucoup de kilos sur une courte période. Non seulement ce n’est pas possible, mais même si vous y parvenez, ce sera au prix d’un stress important pour votre corps et de nombreuses privations… L’effet yo-yo guette !

On cuisine simple mais efficace 

manger perte poids 50 ans exemple

Faire attention à ce qu’on mange peut aussi signifier de faire plus simple. Alors exit les plats transformés. Oui, c’est facile et bien pratique quand la journée a été longue et difficile, mais croyez-moi, ça ne fait pas du bien à votre corps.

Quitte à faire simple, préférez par exemple une tranche de jambon de bonne qualité (ou pas, ce n’est pas obligatoire) avec des tomates et une portion de féculents.

Le maître mot, c’est de préférer les produits frais. Ils ne sont pas altérés, gardent toutes leurs propriétés et ne contiennent aucun additif, colorant ou autre élément qui n’a rien à faire dans votre alimentation.

Alors pour perdre du poids après 50 ans, les conseils sont finalement assez simples :

  • On reprend une activité physique en phase avec sa condition physique, ses envies et ses objectifs ;
  • On s’assure de faire du cardio pour assurer le bon fonctionnement de son corps et perdre du poids si cela fait partie des objectifs ;
  • On travaille ses muscles pour défier les effets de la fonte musculaire ;
  • On veille à avoir une alimentation saine et équilibrée. On privilégie les aliments frais et on n’oublie pas de se faire plaisir de temps en temps pour éviter les frustrations. Et surtout, bye bye les régimes improbables !

Nos programmes de sport pour vos objectifs

4 commentaires à “Maigrir après 50 ans, ce qu’il faut faire

  • Sandrine Bouquet

    Bonjour,
    Je vous ai découverte lors du 1er confinement et j’apprécie les infos que vous proposez, votre ton bienveillant et non moralisateur, vos réflexions sur soi-même très pertinentes et votre bon humeur. J’ai acheté 2 de vos programmes (BBL été 2022 et run débutant) et j’en suis satisfaite. J’ai visionné votre vidéo concernant la gestion de poids après 40 ans. Vous expliquez que c’est erroné (selon des études) de penser que l’on ne peut plus maigrir après 40 ans, idem pour le ralentissement de notre métabolisme et de notre masse musculaire. Je serai intéressée par vos sources pour ces études (et je ne remets absolument pas vos idées en cause mais c’est surtout pour comprendre les processus) car ce n’est effectivement pas ces infos que les professionnels de santé nous relatent. Je vous remercie par avance
    Sandrine

    Répondre
  • Suzanne Forcier

    Bonjour et surtout merci pour tous vos contenus gratuits, une véritable mine d’or d’informations
    Chaque semaine je reçois votre News letter que je lis religieusement. Celle de cette semaine sur l’importance des protections solaires m’a amenée à découvrir d’autres de vos contenus tout aussi intéressants et pertinents : les lipides et maigrir après 40 ans (j’en ai 65 mais autant votre théorie et vos pratiques me seront fort utiles. J’ai vu les liens des vidéos mis sur YouTube que je me ferai un devoir de visionner. Donc encore une fois merci d’être là !
    Une fidèle lectrice qui va poursuivre cette bonne habitude

    Répondre
    • Lucile Woodward

      Merci Suzanne ça fait plaisir à lire !
      Encore plein de super newsletter à venir et d’articles de blog arrivent 😉

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.