Nutrition

Stop aux régimes, adoptez le rééquilibrage alimentaire

Régimes VS rééquilibrage alimentaire : les 7 différences !

A l’arrivée du printemps vous allez toutes être tentées !! Les régimes ultra-vendeurs, ou le rééquilibrage pérenne et doux pour votre organisme ? Je sais très bien d’expérience qu’en matière de minceur la perspective de prendre du temps ne vous plaît jamais. Combien, mais combien de fois est-ce que j’ai reçu des messages du style “comment perdre du ventre vite stp, ma soeur se marie dans 4 semaines.” LOL !! Donc après vous avoir répondu des milliers de fois par messages privés, je vous explique noir sur blanc les différences entre un régime et un rééquilibrage alimentaire pour perdre du poids. Perso : j’ai tout testé, donc je parle en connaissance de cause.  A vous de choisir.

1/ Les régimes vous isolent / Le rééquilibrage alimentaire ne vous désociabilise pas

La méthode soupe au chou à tous les repas, ou le berlingot immonde à la place du déjeuner, ou la poudre à diluer au lieu du plateau à la cantine … Les régimes miracles sont souvent ultra difficiles à mettre en pratique en société. Même les prétendues méthodes saines comme les mono-diètes etc … Ok sur le papier ça sonne bien. Naturel, bon pour l’être humain … Mmmouai si on vit sur une île déserte sans rien à faire, ou dans un ashram en Inde en pleine introspection. Ok. Mais quand tu dois emmener tes enfants pour 8h25 à l’école, prendre les transports, être au top dans ton job, faire du sport, et retrouver ta famille ou des copines le soir … C’est impossible. Et le fait de ne pas manger comme tout le monde, de s’isoler au moment des repas : c’est le meilleur moyen de se frustrer. Du coup, on pense à la nourriture toute la journée, et on perd ce rapport naturel à la faim et à la satiété. Perso, j’ai essayé : à chaque fois ça a échoué.

Le rééquilibrage alimentaire a pour but de vous aider à trouver un équilibre de vie, sur le long terme. C’est-à-dire qu’à chaque repas vous ferez le meilleur choix en fonction de vous, de votre famille, de vos goûts, de la situation. A la cantine, au restaurant, à la maison … L’idée est de manger comme tout le monde avec un maximum de fruits et légumes frais, de céréales complètes non transformées. Et quand ça n’est pas possible : on adapte. Pas de frustration et surtout aucun problème pour vivre en société.

Programme ‘‘Rééquilibrage Alimentaire’’
4 semaines détaillées. Débuter un rééquilibrage alimentaire sain & simple. Sans frustration.

2/ Industriel Vs Naturel

C’est aussi très souvent la plus grosse différence entre les régimes et le rééquilibrage alimentaire. A chaque fois dans les régimes vous allez avoir une incitation, au moins à un moment donné, à consommation d’un produit industriel. Même si on vous dit qu’il est naturel. Une “barre” ou une “poudre” à base de produits naturels : ça n’a rien de naturel. Les ingrédients ont été écrasés, déshydratés, cuisinés, chauffés, conservés, conditionnés  … Where is the natural ??

Pareil pour les plats à réchauffer. Soit disant dans ce plat-là vous auriez tels et tels ingrédients, légumes, féculents et tant de calories … Mais au final c’est juste un plat industriel à réchauffer … Where is the natural ?

Ou une prétendue gélule qui va absorber la graisse de l’alimentation etc… Là encore : où est le naturel dans une molécule “qui existe dans la nature” mais qui a été amplifiée, synthétisée et conditionnée dans une gélule…

Dans un rééquilibrage alimentaire, l’accent est toujours mis sur le fait-maison, le “raw” à savoir le moins préparé possible. Alors bien sûr de temps en temps c’est impossible et on s’avale un plat préparé. Mais justement ça reste rare, et on fait le max pour être le plus dans le simple et le non transformé.

3/ Perte de poids rapide avec les régimes / Perte de poids sur le long terme avec le rééquilibrage alimentaire

Ha!!! La promesse des -5kg en 1 mois !! Bien sûr que ça vous fait rêver et adhérer !! Même moi ça me donne envie !! Mais sachez qu’avec une perte de poids rapide, le corps va se venger plus tard car il n’a pas mis en place le processus de stabilisation et d’adaptation nécessaire.

Et puis parfois, quand on a essayé plein de méthodes drastiques justement, le corps va mettre beaucoup plus de temps à perdre 5 kilos. Parfois ça peut prendre 8 semaines. Et parfois – surtout quand on a beaucoup fait le yoyo auparavant – on ne les perd pas du tout. Du coup, on panique en se disant qu’on est foutu, que rien ne marche, qu’il faut qu’on ne mange pratiquement plus rien … Et que ça ne durera que 5 semaines après tout ira mieux… Haha !! Alors que 5 semaines plus tard, si vous “remangez” et retrouvez votre hygiène de vie “d’avant” vous allez tout reprendre illico. Je vous invite d’ailleurs à lire mon article sur les 10 erreurs qui vous empêchent de perdre du poids!

Avec un rééquilibrage alimentaire, vous allez apprendre à prendre votre temps. A accepter de perdre 10 % max de votre poids avant une longue phase de stabilisation, à apprécier la “stagnation”, à comprendre votre organisme. Si vous êtes proche de votre période de règle, vous gonflez. Si vous dormez plus, vous avez moins faim … Et au fur et à mesure très doucement vous vous tonifiez, vous perdez du poids, la répartition des masses s’améliore. En fait, un rééquilibrage alimentaire n’a pas vraiment de fin. C’est à vie, pas sur 5 semaines qu’il faut le suivre…

4/ Décompte et calculs / Travail sur l’instinct

Pour vous accrocher et vous donner aussi une impression de “méthode scientifique”, les régimes vont toujours aller vers une mentalisation, un calcul de l’alimentation. Ça peut être le décompte de calories, de points un peu arbitraires, ou de grammes de ci ou de ça, ou encore de quantités de glucides – lipides – protéines. Personnellement, le décompte des calories et la recherche permanente du “déficit de calorie” pour mincir a été le plus délétère quand j’avais 18 – 20 ans. Je  me rappelle que je m’étais mise à calculer toutes les calories de tout. Les calories dépensées pendant mon sport, les calories ingurgitées avec une tranche de pain complet qui faisait 90 g … Tu te retrouves à faire des calculs de produits en croix en permanence parce que sur le paquet il n’est indiqué que la quantité de calories pour 100g.

Pire aussi, les applications de décompte de calorie de tout ce que tu manges, qui t’obliges aussi à peser tes aliments en permanence … Et du coup à rentrer dans le cercle vicieux de la mentalisation de l’alimentation. C’est-à-dire qu’à un moment donné tu ne manges plus parce que tu as faim ou envie de manger ci ou ça. Tu manges parce que c’est pauvre en calories ou parce que tu as dépensé 600 kcal pendant ton run … Et c’est ce qui fait le plus de mal. Et ce n’est pas moi qui le dit. Toutes les études à long terme sur ce genre de régimes montrent qu’ils échouent à 95% des cas. Parce qu’il n’y a plus du tout ce rapport sain, instinctif à l’alimentation.

Car un bon rééquilibrage alimentaire va justement vous aider à retrouver un équilibre mental et physique quant à votre prise alimentaire. J’ai faim ? Est-ce que j’ai vraiment faim ou envie de grignoter ? Je mange ou pas.  Et si je mange, je mange les quantités que je souhaite, que je ressens comme bonnes pour moi… Tout un travail de ré appropriation et de dédramatisation autour de l’alimentation. Ça prend du temps mais qu’est-ce que ça fait du bien !! Et surtout, ça vous rend tellement libre !!

La liberté … Tout ce que les méthodes de régime détestent … Car si vous êtes libres, vous n’êtes pas obligées de racheter leurs conseils et produits à chaque fois. Vous faites votre vie !!

5/ Les régimes : manger moins / Le rééquilibrage alimentaire : manger mieux

Cela rejoint un peu cette idée de décompte de calories ou points. On va vite dans une méthode drastique diminuer à fond ses portions, manger moins de ci, moins de ça … Justement pour aller vite et que ça soit vite fini. Sans considérer sa réelle appétence pour tel ou tel aliment.

régimes VS rééquilibrage alimentaire - Lucile Woodward

Dans un rééquilibrage alimentaire, vous vous servez de bonnes portions de tout. Et vous adaptez en fonction de votre appétit, et de comment vous vous sentez après avoir mangé tel ou tel ingrédient. Et oui parce qu’après avoir mangé 1 barre de céréale “de régime”, on se sent toujours affamée parce qu’en plus c’était pas bon… et on stresse tout l’après midi d’avoir un peu faim tout le temps et on se sent privée. Tandis que si on a mangé une banane + 10 amandes et un thé vert sur une vraie pause, on se sent rassasiée, on est heureuse dans son ventre et dans sa tête. On mange mieux. Pas moins.

6/Comprendre sa psychologie associée à l’alimentation

C’est pour moi le pire des écueils des méthodes de régime. Ne pas comprendre le fond du problème. Parce que vous ne pouvez pas imaginer ce que les gens mettent dans leur problèmes de poids. Des décès, des problèmes de travail, des émotions enfouies, de la culpabilisation, du stress …

Donc aller chercher une méthode de -5kg en 4 semaines … Forcément ça ne va pas du tout régler le vrai problème. Pourquoi je mange, qu’est-ce que je mets dans mon poids, comment je peux prendre confiance en moi, est-ce que perdre du poids va me rendre heureux ?

Dans un rééquilibrage alimentaire, on va vraiment prendre le temps d’aller au fond des choses. Et comprendre la dimension psychologique de la nutrition. Et se rendre compte justement de problèmes sous-jacents ou non liés à notre prise alimentaire.

7/ Les régimes frustrent / Le rééquilibrage alimentaire laisse place au plaisir

Dernier mot aussi sur le côté hyper frustrant des régimes qui vont vite “bannir” tel ou tel aliment. Si vous avez l’impression que votre diététicien (il y en a !!) ou régime vous interdit tel ou tel aliment, ou de “craquer” ou vous fait sentir coupable dès que vous dérogez à la “règle” … Fuyez !

Le rééquilibrage alimentaire est basé sur le plaisir. Le plaisir de manger à sa faim. Le plaisir de manger des vrais aliments cuits et préparés comme vous aimez. La joie de partager cela en famille ou entre amis. La joie de sentir son corps aller mieux, aller bien mentalement et physiquement. La philosophie de mon rééquilibrage alimentaire, c’est “80% sain, 20% trash”, avec 2 ou 3 cheat meals permis par semaine.

Finalement s’il n’y avait que deux mots à retenir de tout cela, ce serait : INSTINCT et PLAISIR. Un retour aux sources simple et serein en somme, que trop de régimes vous ont interdit.


Commentaires
  • Marie
    17 septembre 2018 à 22:37

    Bonjour Lucie, j’ai acheté ton programme révélé son corps en été et je viens d’avheter backtosport et celui de la rentrée. Je suis novice sur les réseau sociaux et me suis inscrite sur Instagram pour toi😉 De mon côté, je n’ai pas de kilos à perdre…c’est même le contraire… je souhaiterais en reprendre quelques-uns mais de la meilleure façon avec de bons aliments et pas n’importe où! Mais difficile de choisir😉 tes petites vidéos quotidiennes me font un bien fou. Je suis maman de trois loulous et cela me convient TB. Ma grosse question pour toi est ton avis ou que tu le diriges sur des articles…à propos des féculents le soir….Je sais et je m’efforce à lire … mais venant de 25kg en plus il y a 15 ans…et depuis ne mangeant plus de féculent le soir … j’ai comme qui dirait un stress avec cela et n’ose pas exploiter tes recettes qui ont l’air succulentes! Je commence à te faire confiance et c’est pour cela qu’aujoirdhui, à ma deuxième semaine et après te suivre depuis 3 mois…j’ose t’écrire sans jugement et prendrai ta réponse sérieusement et l’acceuillerai Avec bienveillance et expériences surtout. Grand merci à toi de me donner ton avis sur les féculents, surtout le soir, et de me rassurer sur cette prise de poids que je n’ai pas envie qu’elle devienne une vraie cascade ! Sans pouvoir m’arrêter… grand merci à toi Lucile pour ton écoute bienveillante. Belle soirée et douce nuit

    Répondre
    Annuler

    • Lucile Woodward
      18 septembre 2018 à 10:07

      Hello, oui la peur des féculents est très fréquente après une grosse perte de poids… Mais les manger le soir le matin ou le midi ce n’est pas ça qui changera vraiment les choses, c’est la répartition sur la journée qui compte. Tu peux en manger le soir surtout si c’est autour de ta séance de sport et ça aide parfois à éviter les réveils nocturnes dus à la faim. Sans parler d’en abuser trop pour éviter une trop lourde digestion, les portions de mes programmes seront totalement adaptés. Après si tu n’en ressens pas le besoin ne te forces pas, mais saches que tu peux en manger 😉 Bises.

      Répondre
      Annuler

  • Manon
    11 avril 2018 à 18:00

    Bonjour Lucile,

    Je suis ravie de te lire, une fois de plus.
    Tu me motives à chaque fois que je me sens repartir dans mes travers. Je suis quelqu’un qui ne sait pas faire d’effort à long terme, et qui est trop exigeant. Par exemple, je vais avoir envie de faire du sport et de manger correctement, je vais le faire pendant deux jours, et le troisième, l’envie va me passer et je vais retomber dans ma mal bouffe (j’adore le sucre car quand j’étais jeune, ma mère ne cuisinait pas et souvent on mangeait un bol de chocolat bien sucré avec du pain et de la confiture pour le dîner…) alors j’ai des envies de sucres et de grignotage incontrôlables depuis toujours … Impossible pour moi d’avoir une motivation constante.
    J’ai compris en te suivant, qu’il s’agit en faite de PRENDRE des NOUVELLES HABITUDES. Certes, au début il est difficile de se raisonner : ” Non Manon, je mange pas un petit déjeuner à base de cappuccino pain confiture et jus d’orange, (comme tu le fais depuis 20 ans) même si tu en meurs d’envie, fais toi un thé et des biscottes au céréales complètes avec une banane… BEURK ” … De plus, j’ai remarqué qu’après avec mangé ma “dose” de sucre, je me sens assez mal (fatiguée, ballonnée, irritée) mais ce qui me perturbe le plus, c’est cette sensation de “vide” dans le ventre que je ressens quand je mange un plat équilibré sans dessert, j’ai comme la sensation que mon repas n’est pas terminé, j’ai le sentiment que ne pas avoir ce “gros petit bidon” d’après le repas n’est pas normal.
    Cela fait même plusieurs fois que je tente de suivre tes vidéos géniales de sport, elles me motivent toutes, en plus tu parles souvent des résultats que l’on peut avoir, tu expliques pourquoi le sport peut éliminer la cellulite, faire mincir les bras, galber les fesses, et nous faire ressentir le bien être. Alors je le fais quelques jours, je mange bien, mais je suis tellement sûre que je ne vais pas tenir que je rechute à chaque fois, je ne tiens pas plus de trois semaines en sport et deux-trois jours en nutrition :'( alors je culpabilise, et je me dis que venant de moi, c’est normal d’abandonner.
    J’aimerais tellement devenir un peu comme toi : adorer le sport, au delà de l’aspect physique que ça nous apporte. Alors je tente tous les deux-trois mois, je m’y remet, j’espère manger moins sucré alors je fais un peu attention, j’attends des résultats qui, forcément, ne viennent pas en deux semaines alors je me démotive.
    Ce qui est étrange c’est qu’après deux jours de diète niveau sucre (pas de gâteau genre Savane ou Ourson rempli de chocolat bien sucré…) le troisième jour je craque. Je dois avaler tout ce qui passe et qui est sucré. Je suis accro et très inquiète.
    De plus, j’ai contracté comme des angoisses après une période difficile qui m’ont provoqué de grosses crises de panique, et je sais que mon alimentation joue pour beaucoup. Alors depuis une semaine, j’ai recommencé les exercices et je fais plus attention, j’ai même suivi tes conseils pour commencer à courir. Après mes premières expériences en course à pied, je tiens de plus en plus longtemps sans forcer, cependant je ne ressens pas encore ce bien-être d’après la course dont tout le monde parle (bon, cela ne fait que trois fois que je vais courir en trois semaines! Un peu de patience Manon…:) )
    En tout cas, tu as changé ma vision des choses et tu as apporté des réponses à ma vie, et je t’en remercie. Je vais acheter ton programme de nutrition après mon retour de vacances. Je trouve que tes prix sont très corrects et je te fais entièrement confiance.

    Merci si tu lis mon pavé 🙂 et s’il te plait, continue de nous rappeler que nous sommes humaines et que nous ne devons pas correspondre à tous ces clichés, mais juste être bien dans notre peau et nous respecter. Mon problème étant que je ne sais pas comment me respecter moi-même, et je suis sûre que si j’arrive à faire des efforts, la réponse sera évidente et je pourrais être belle comme tu l’es.

    Au revoir Lucile.

    Répondre
    Annuler

    • Lucile Woodward
      12 avril 2018 à 11:11

      Bonjour Manon,
      Merci pour ton pavé haha. Comme tu le dis nous sommes des êtres humains, alors fais-toi un peu confiance. Ne te met pas autant de pression pour réussir, sois bienveillante avec toi-même 😉
      Bises.

      Répondre
      Annuler

  • Virgile
    3 avril 2018 à 21:09

    Hello Lucile,
    Je comprends ton point de vue à propos des calories et de la mentalisation de la diète,
    Cependant etant un pratiquant de musculation, j’aime peser et mesurer mes aliments ! de cette facon je laisse nettement moins de chance au hasard 🙂
    Après c’est une question d’approche et de formualtion, car dans mon cas je cherche finalement à apporter un équilibre dans les repas de mes élèves pour leur apporter un équilibre, en effet mon choix va vers manger moins, mais manger mieux par la suite ! de manière à gagner en énergie et vivre sa journée comme on l’entends ! Après je pense que le timing alimentaire est individuel, est-ce que j’ai faim ? est-ce que j’ai envie de grignoter ?
    donc travailler à l’instinct c’est très intéressant, je n’avais pas vu ça de cette manière, Ca me parle bcp je vais tenter de travailler un peu plus sur cette aspect !
    Enfin, super article, je crois que c’est l’un de mes préférées !
    Merci Lucille à bientôt 🙂

    Répondre
    Annuler

  • Dam
    2 avril 2018 à 15:41

    Bonjour,
    Cela fait quelques temps que je cherche justement non plus un régime mais une manière d’équilibrer les repas sans tout calculer, prévoir des repas pour moi mais aussi pour le reste de la famille qui compte quelques ados (!!),etc.
    Est ce que le programme que vous proposez permet egalement d’intégrer pas seulement moi mais aussi toute ma tribu?,,

    Répondre
    Annuler

  • virginie joly
    31 mars 2018 à 17:02

    Si on nous apprenait “instinct et plaisir” dès l’enfance plutôt que de mettre au régime à 10 ans, je n’aurais peut être pas dû me faire opérer et même comme ça je n’ai toujours pas le plaisir de manger sans culpabiliser ou penser au comment je vais rattraper l’écart. Merci pour ce message Lucile

    Répondre
    Annuler

  • Marine
    30 mars 2018 à 08:18

    Merci Lucile pour cet article encore une fois plein de bon sens, rempli de bons conseils et non pas ventant les produits de telle ou telle marque qui aurait sponsorisé le billet…
    Il m’est arrivé il y a 4 ans de tomber dans la spirale infernale des régimes et de la perte poids à tout prix qui cachait en effet une douleur liée à une déception amoureuse… C’est surtout vers les régimes hyper protéinés que je me suis tournée. Total, exactement comme tu le décris, à force, malgré plusieurs semaines de frustration pas un gramme de perdu, des ballonnements ++, un mal-être amplifié et à la prise de sang un taux de cholestérol important (que je n’avais jamais eu, j’avais 24 ans), les triglycérides au plafond…
    Ce fut le déclic: je me suis dit “tu abîmes ta santé”. Je me suis mise à remanger de tout raisonnablement : et DES GLUCIDES bon sang, et j’ai commencé à faire un peu de sport : footing+fitness renfo à raison de 2h par semaine voir 3. J’y ai pris gout. Ça n’a pas été facile, pas un coup de baguette magique. Mais j’ai tout de même pu en constater les bienfaits rapidement et DURABLEMENT. J’ai donc continué dans cette lancée et ai pris goût au sport (fitness, renfo…) que je pratique maintenant presque 7 heures par semaines.
    Bien sûr, sur mon chemin j’ai encore fait des erreurs: manger trop de protéines, trop de dérivés du soja, trop forcer au sport….mais petit à petit on apprend à se connaitre, à s’intéresser à la nutrition… et on trouve le mode alimentaire qui nous convient à NOUS. Pas à la voisine, pas à la copine, surtout pas à la youtubeuse fitness aux muscles hyyyyper dessinés.
    On est mieux dans sa tête, mieux dans son corps, même l’apparence et la texture de ma peau a changé! Pourtant, avec du recul je dirais que j’ai été élevée avec une éducation alimentaire tout à fait saine et équilibrée mais les aléas de la vie peuvent vite vous faire basculer.
    Aujourd’hui, je me tourne vers une alimentation plus flexitarienne avec très peu d’aliments d’origine animale, sans les avoir supprimés complètement (I love cheese ^^). J’arrive même a perdre du poids sans m’en apercevoir ni le rechercher! Je n’ai pratiquement plus les ballonnement que j’ai connus. Et, inutile de rappeler les bienfaits de l’énorme diminution des sucres (cachés ou pas).
    Aujourd’hui, je ferais tout pour prêcher la bonne parole auprès de ses personnes encore persuadées qu’il faut se restreindre drastiquement, ne pas manger de glucides… Vous allez devenir fous, la bouffe sera votre obsession, vous vous endormirez en pensant à une chose; je vais bouffer quoi au pti dej car j’ai déjà la dalle.
    Le rééquilibrage alimentaire permet de retrouver une sérénité, une bonne santé…
    Alors Lucile, toi qui peux toucher plus de monde d’un coup, plutôt que notre parole isolée, merci. Merci de parler vrai, de parler juste.
    Je te souhaite de continuer dans cette lancée et de donner la force et l’envie de changer dans le bon sens au plus grand nombre.
    Belle journée.
    Marine

    Répondre
    Annuler

    • Lucile Woodward
      3 avril 2018 à 11:55

      Merci beaucoup pour ton témoignage Marine. Bises.

      Répondre
      Annuler


Derniers articles